16 juin 2024
spot_img
AccueilCommuniquéPort d'Alger : hausse du trafic maritime à plus de 14% en...

Port d’Alger : hausse du trafic maritime à plus de 14% en 2023

Le trafic maritime au port d’Alger a enregistré, au premier trimestre de l’année en cours, une hausse de plus de 14% sur une base annuelle, selon un bilan de la direction générale de l’entreprise portuaire d’Alger (EPAL) dont l’APS a obtenu une copie.

Un total de 377 navires ont accosté au port d’Alger durant le 1er trimestre de 2023 dont 304 activant au port contre 329 navires accostés durant la même période de l’année précédente, soit une hausse de 14.6%, d’après les chiffres fournis par l’EPAL.

Cette hausse a touché notamment le trafic des navires pétroliers (33%), les cimentiers (33%), les porte-conteneurs (16%), a précisé l’EPAL dans son bilan, faisant constater que le trafic de navires de voyageurs avait baissé de 31% ainsi que les rouliers RORO (transport de véhicules) (-7%) et les butaniers (-6%).

Dans le même sillage, l’Epal a fait état d’une hausse du trafic de marchandises à l’embarquement à 34.4% passant de 4.2 millions tonneaux au premier trimestre 2022 à 4.3 millions tonneaux durant la même période de l’année en cours réalisant ainsi 99% de l’objectif tracé (4.5 millions de tonneaux).

Selon le bilan, le trafic de marchandises à atteint 1.8 millions tonnes au premier trimestre de 2023 soit 85% de son objectif global (2.2 millions tonnes) enregistrant ainsi une baisse de 5.37% du chiffre réalisé l’année précédente.

- Advertisement -

Hausse de 28% du nombre de conteneurs destinés à l’exportation

Par ailleurs, le nombre de conteneurs pleins destinés à l’exportation au port d’Alger a connu une hausse considérable de 28% lors du premier trimestre de l’année en cours, par rapport à la même période de l’année passée, et ce grâce aux mesures de facilitation appliquées au profit des exportateurs, selon la même source.

Le trafic conteneurs a, à son tour, connu une hausse durant les trois premiers mois de l’année en cours atteignant 95% contre 92% lors du premier trimestre de 2022.

Autre indicateur positif qui s’ajoute à cette amélioration, le rendement de l’EPAL avec un recul de la durée moyenne d’attente des navires au port de janvier à mars 2023, par rapport à la même période de l’année passée, allant de 0,88 jours en 2022 à 0,58 jours en 2023.

Même cas pour le séjour moyen à quai des navires traités qui a reculé de 3,78 jours lors du premier trimestre de 2022 à 3,54 jours à la même période de l’année en cours.

Quant au trafic de passagers prévu pour la même période de 2023 ciblant 62.412 passagers et 36.620 auto-passagers, celui-ci a été réalisé respectivement à 58,56% (40.650 passagers) et 77,08% (28.255 auto-passagers), selon les mêmes données.

S’agissant des conteneurs traités par l’EPAL, le document relève la réception de 55.955 équivalent vingt pieds (EVP) durant le premier trimestre de 2023 contre une prévision de 64.380 EVP et un objectif atteint à 87%. Cette activité a enregistré une baisse de 8,60% par rapport à la même période de l’année 2022.

APS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents