6 octobre 2022
spot_img
AccueilIdéePourquoi le peuple algérien est-il malheureux ?

Pourquoi le peuple algérien est-il malheureux ?

REGARD

Pourquoi le peuple algérien est-il malheureux ?

Miguel de Cervantès écrivait : « Ce n’est pas la charge, mais l’excès de charge qui tue la bête ».

Oui, ce qui tue cette société, c’est l’excès dans tout : l’excès dans la religiosité, dans la défense des causes perdues, dans la croyance aux illusions et aux chimères.

L’Algérie est devenue une vaste mosquée, semblable dans tout, à ces milliers de mosquées climatisées en été et chauffées en hiver à la charge des *mairies. Les hommes sur les tapis orientaux croisent les jambes et les bras et font un voyage en arrière, vers une ère imaginaire dont ils sont fiers. Au fond d’eux, ils pensent ainsi :

Pourquoi travailler ?

- Advertisement -

Parmi tous les peuples, nous sommes les plus bénis. 

Pourquoi œuvrer ? 

De toutes les richesses célestes, nous serons les uniques héritiers.

Pourquoi étudier, explorer, chercher et penser ? 

C’est le maître de l’univers qui détient tous les secrets.

Pour vous les femmes, vous êtes exclus. Nous ne voulons en aucun cas, perdre les houris qui nous sont destinées. Oui, vos cheveux, votre beauté et votre volupté peuvent nous tenter, et même votre voix est capable de nous conduire sur la voie de l’ange déchu. 

Ce peuple, vivra-t-il dans ses lamentations, jusqu’à ce que la solution leur tombe des cieux ? 

Dans l’excès de son soutien aux causes compliquées, le peuple algérien maudit du vendredi au jeudi les habitants de la Judée et vocifère en masse plus que les militants du Hamas : « je ne serai jamais en paix avant la libération de la Palestine, ma patrie ». Sur un moelleux tapis ou dans un gourbi, il a fini par croire que ce souhait sera exaucé sans même se lever. 

Il est devenu plus palestinien que les Palestiniens dans ses cris et ses écrits au moment où l’Israélien conquit les domaines des technologies les plus avancées sans jamais compter sur le mur des Lamentations pour réaliser ses ambitions.

Ce peuple restera-t-il miséreux jusqu’à la chute de l’État hébreu ? 

Dans sa croyance excessive aux chimères, le peuple algérien est convaincu qu’il pourrait reconstruire un califat de droit sous l’égide de sa foi. Un état qui n’a jamais existé ni au couchant ni au levant. Il croit à l’unification d’une Oumma à laquelle il imposera une foi, une voie et des scélérates lois avec un théologien comme roi. 

Les Algériens continueront-ils dans la morosité, jusqu’à l’union de cette oumma mythique qui s’étendra du golfe Persique jusqu’à l’océan Atlantique ? 

Oui, tant qu’on décapite son Nord à l’Afrique et tant qu’on nie l’authentique et on troque la logique contre le mythique, c’est dans un état chaotique et un pourvoir tyrannique que vivra ce peuple amnésique et fanatique.  

Auteur
Rachid Mouaci

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib : la liste dévoilée

La liste des auteurs retenus pour participer à la huitième édition (2021-2022) du Prix littéraire Mohammed-Dib pour le meilleur roman et le meilleur recueil...

Les plus populaires

Commentaires récents