27 janvier 2023
spot_img
AccueilChroniquePoutine voit "rouge", l’Europe a froid, l’Afrique a faim !

Poutine voit « rouge », l’Europe a froid, l’Afrique a faim !

Poutine

La fin du vingtième siècle a été marquée incontestablement  par l’effondrement des idéologies matérialistes (socialisme et capitalisme) et le sursaut des religions monothéistes. 

L’extrême concentration du pouvoir politique dans le bloc socialiste a suscité le déclin du communisme. L’extrême concentration des richesses à l’intérieur de l’occident va provoquer la chute du capitalisme.

L’autorité des dirigeants des ex-pays socialistes reposait sur le mensonge idéologique, l’endoctrinement politique et l’embrigadement militaire. Ces dirigeants constituaient une minorité dominatrice laquelle ne s’intéresse qu’à sa propre survie et à ses gains personnels aux dépens de larges couches de la population. 

Quant aux dirigeants du monde occidental, ils n’inspirent aujourd’hui aucune confiance, aucun respect. Tous ce qu’ils peuvent  susciter, c’est la jalousie de leur vie d’opulence, jalousie de l’aisance avec laquelle ils dupent les dirigeants des pays arabes et africains. Rien ne peut s’opposer au règne sans partage et sans limite du pétrole et du gaz sur l’économie, la société, et la marche du monde.

- Advertisement -

D’autant plus que ni l’économie mondiale ne peut s’en passer de son énergie, ni les pays producteurs de ses revenus, Les deux ne peuvent s’en passer de ce « cargo diabolique » qui les tient enchaîné à vie. Blé pour les uns et énergie pour les autres.

Ils forment un mariage chrétien : « jusqu’à ce que la mort vous sépare ». Il est établi que prix du brut est un baromètre de la santé de l’économie mondiale et un facteur de stabilisation des régimes politiques domestiqués comme les monarchies arabes et les dictatures militaires.

Pour assurer sa domination sur le reste  du monde, il navigue entre deux eaux, un prix planché au-dessous duquel il ne peut descendre sous peine de perturber les marchés entraînant une récession mondiale préjudiciable à la pérennité de la civilisation moderne et un prix plafond correspondant aux coûts de production  des énergies de substitution. 

Aujourd’hui l’Occident, îlot de prospérité dans un océan de misère, semble être au sommet de sa trajectoire historique, il semble dominer le monde qui bon gré mal gré s’est rallié à son modèle de développement, pays socialistes et pays du tiers monde compris. 

Il n’y a aucune chance que l’ensemble du monde puisse accéder au niveau de vie occidental. La seule perspective, c’est de croire que l’Occident doit un jour ou l’autre renoncer à ce niveau de vie élevé au profit du reste du monde.

La pérennité et l’hégémonie de la civilisation occidentale passent par le contrôle absolu des gisements pétroliers et gaziers partout dans le monde contre une « oxygénation » des régimes politiques arabes essoufflés et une « irrigation » satellitaire des sociétés sclérosées d’une culture judéo-chrétienne productrice de biens et services destinés à un marché. 

 Pourtant, chacun sait,  que ce n’est pas le pétrole et le gaz qui font pousser un jardin, mais  tout bonnement de l’eau et l’oxygène. 

Alors, retroussons nos manches et cultivons ensemble ce jardin dans la paix, la sérénité et la justice, débarrassons le des mauvaises herbes et arrosons ses meilleures plantes. 

Et ce jardin,  c’est l’Afrique de demain,  celle des labours et du labeur, celle de la sueur et de l’intelligence,  celle du cœur et de la raison, celle de l’est et de l’ouest, celle du sud et du nord. Tous  unis dans un même effort de développement durable pour le bien être des générations futures. 

Dr A. Boumezrag

 

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Le patron de l’armée Saïd Chanegriha reçu par Macron

Le chef d'état-major de l'ANP, Saïd Chengriha, a été reçu par le président français Emmanuel Macron lundi à l'Elysée, lors d'une visite en France...

Les plus populaires

Commentaires récents