21 juin 2024
spot_img
AccueilChroniqueQuand Paris siphonne les cerveaux du Sud !

Quand Paris siphonne les cerveaux du Sud !

Médecins

« Nous avons saigné l’Afrique pendant quatre siècles et demi,  ensuite, nous avons pillé ses matières premières ; après, on a dit : ‘Ils (les Africains) ne sont bons à rien.’ Au nom de la religion, on a détruit leur culture et maintenant, comme il faut faire les choses avec plus d’élégance, on leur pique leurs cerveaux grâce aux bourses. Puis, on constate que la malheureuse Afrique n’est pas dans un état brillant, qu’elle ne génère pas d’élites. Après s’être enrichi à ses dépens, on lui donne des leçons ». C’est avec ces mots que s’exprimait Jacques Chirac avant de quitter le devant de la scène.

Il avait compris très tôt que le tête-à-tête entre Paris et ses anciennes colonies africaines était bel et bien terminé. Que le continent ne sera plus la garde chassée de la France que de nouveaux partenaires verront le jour. « Les regards changent ». L’Afrique commence à être entourée, voire courtisée par d’autres puissances étrangères comme la Russie, la Chine, les Etats-Unis.

L’Algérie et la France, une grande tragi-comédie dans un théâtre à ciel ouvert où les rôles sont distribués d’avance du bourreau, de la victime, du sauveur. La roue de l’histoire tourne mais le centre est fixe. A la fois, acteur, spectateur et metteur en scène.

Deux Algéries se côtoient, une Algérie officielle et une Algérie clandestine dans une France aux deux visages la douce France et la France amère. Les deux assistent côte à côte à la finale de la Coupe du monde France-Argentine.

- Advertisement -

Le Qatar, c’est Paris Saint Germain sans les Champs Elysées, c’est la France sans visa, sans visage, sans papier, une France sans couleurs, sans arc en ciel. La France que nous aimons et que nous détestons à la fois. C’est Brigitte Bardot et le Général de Gaulle. C’est l’indépendance sans l’indépendance, c’est la nudité sans la nudité. C’est la France qu’on élève sur un piédestal pour l’aimer et l’Algérie que l’on rabaisse au sous-sol pour la désirer.

La messe est dite, la coupe est remise à Lionel Messi. L’Argentine vient d’être consacrée championne du monde. Les projecteurs s’éteignent. Le ministre de l’intérieur regagne son bureau, il a du pain sur la planche. Les députés se retrouveront au parlement, ils ont une loi à voter pour la rentrée. Une loi qui fait des vagues. Il y a des hauts et des bas. Cela fait débat, cela fait sérieux. Les dés sont jetés.

La restriction des visas sera levée. Les choses reviennent à la « normale ». Des titres de séjours seront délivrés au personnel du corps médical. Il maîtrise la langue de Molière et manie avec brio le bistouri. Ils ne coûtent pas chers à la France. Ils sont heureux de quitter leur sol natal et séjourner le plus longtemps sur le sol français qui leur offre l’opportunité d’apprécier notre cuisine.

Ne dit-on pas que la cuisine est la servante de la médecine. Nous quittons la table au mille fromages pour nous retrouver en Algérie.

Il fait nuit les plages sont envahies. La mer est calme en surface, agitée en profondeur. Les moteurs s’allument. Des familles embarquent, destination la France via l’Espagne. La voie est libre.

Le lendemain plusieurs Algériens débarquent en Espagne, une Espagne pourtant en brouille avec Alger. D’autres périront noyés en haute mer. Ils seront porté disparus. Le spectacle est terminé, les rideaux sont levés, les masques tombent.

La jeunesse découvre que les diplômes de l’Etat ne débouchent pas sur des emplois productifs, que le travail de la terre a été enterré, que les usines sont transformées en bazars, que le pays n’est pas gouverné, que nous vivons exclusivement de l’argent du pétrole et du gaz Si le gouvernement est la source de tous les problèmes, il est aussi la clé de toutes les solutions. Si l’on veut réaliser la possibilité de l’Algérie de rompre avec le syndrome autoritaire, une analyse en profondeur des rapports entre les élites et le peuple est indispensable.

Rares sont les dirigeants qui disent la vérité parce que faire de la politique c’est mentir. Qui n’a pas en « mémoire » ce mot « d’alacrité » prononcé par François Hollande à propos d’un président moribond aujourd’hui décédé.

Des mots qui font et défont des hommes. Des champions du double langage, de la supercherie, de l’hypocrisie et du mensonge.

« Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez » conclut Anna Arendt.

Nous comprenons un peu mieux l’aisance et la facilité avec lesquelles les européens dupent les dirigeants africains obnubilés par leur vie d’opulence sourds aux doléances de leurs peuples qui croupissent dans une misère organisée mais ils en ont pas conscience, ils sont sur un nuage. Il n’y a pas plus aliéné qu’un cerveau colonisé. « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes » Frantz Fanon

Dr A. Boumezrag

4 Commentaires

  1. c’est bien que les talents puissent aller exercer à l’étranger ils reviendront riches d’expériences! cela rapprochera les peuples et un enrichissement culturel aussi, il y aura certainement des amitiés,et des amours qui se créeront ! c’est tout bénéfice pour tout le monde !

    • Vous rêver cher ami,
      Nous avons une particularité qui n’existe nul par sur la terre dans les autres peuples, c’est que nous sommes d’un égoïsme astronomique, c’est chacun pour soit et dieu pour tous.
      A vrai dire, je ne crois pas que nous sommes une nation a proprement parlé et on ne sait pas ce que c’est.
      Partir ailleurs est un mythe pour notre peuple, même ceux qui ont une situation enviable chez nous, visiblement, ils préférent être un sans domicile fixe ailleurs qu’ici.

      • « même ceux qui ont une situation enviable chez nous, visiblement, ils préférent être un sans domicile fixe ailleurs qu’ici. » – C’est ce que l’on appelle la mal-vie. Les citoyens ne se sentent pas confortés par un avneir opaque et uncertain particulièrment pour leurs enfants. Qui fuira par exemple la Suisse – un exemple extrême – ? Qui fuira L’Autriche ? C’est parce que ces deux pays sont régis par des lois que ceux qui sont DESIGNES pour détenir le pouvoir suivent a la lettre. La Suisse par exemple ne prend jamais de décison importante sans consulter le peuple par référendum. Le citoyen suisse se fait soigner et a un minimum pour vivre décemment. il est protege par une justice independente et les enfant sont éduqués avec des programmes internationaux ou l’enfant pourra devenir un innovateur – mais jamais un laveur de morts ou un muezzin – En retour, les citoyens protègent leur pays et ses institutions. En Algérie, toute personne qui goute au pouvoir le confisque a jamais et le gouffre qui existe entre le citoyen et ceux qui ont SQUATTE le pouvoir est devenu trop profond. En conclusion pendant qu’en Suisse l’état et le peuple vivent et travaillent ensemble, en Algérie les tenants du pouvoir creusent des gouffres entre eux et le peuple et ont crée: EUX et NOUS. Exemple trivial: Quel est le role de la police et de la gendarmerie ? Normalement pour proteger le citoyens. Mais malheuresement en Algérie c’est pour taper et surveiller le citoyen. Voila pourquoi personne ne voudrait rester en Algérie. Pourrions nous vivre confortablement et en sureté dans une maison hantée ou habitée par des monstres même si la maison est un chateau ? Alors nous sommes dans le même cas et c’est pour cela que si les frontières sont ouvertes, même les poules vont fuir ce pays malgré son bon climat, sa grandeur et sa beauté – car il est hanté par des jins au pouvoir.

  2. l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 ratifiée par la plupart des pays du monde garantie à chaque citoyen le droit de voyager où bon lui semble!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents