20 février 2024
spot_img
AccueilIdéeQue devient le rapport pour 2022 de la Haute autorité de la...

Que devient le rapport pour 2022 de la Haute autorité de la transparence, la prévention et la lutte contre la corruption ?

 HATPLC,

J’avoue que je m’y perds ! Selon l’agence gouvernementale, Algérie Presse Service (APS), le 28 novembre 2023 la présidente de la Haute autorité de la transparence, la prévention et la lutte contre la corruption (HATPLC) a annoncé lors d’une réunion à Tlemcen que « parmi les missions dévolues à cette autorité, il y a l’élaboration d’un rapport annuel sur l’état de la corruption en Algérie, en assurant une large diffusion devant l’opinion publique, lequel sera publié la semaine prochaine, coïncidant avec la Journée mondiale de lutte contre la corruption, le 9 décembre de chaque année ». Fin de citation de la dépêche de l’APS.

Mais on ne sait pas si c’est le Rapport de 2022 ou 2023. Sera-t-il publié samedi 9 décembre 2023 ?

Or, le 6 mars 2023, lors d’une réunion à Saïda présidée par la présidente de la HATPLC -toujours selon l’APS-, on lisait dans la dépêche de cette dernière : « Un rapport sera établi et remis au Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans les prochains jours, selon la même source. » Fin de citation de la dépêche de l’APS. A t-il été remis ?

Or le 2 mai 2023, le Conseil de la HATPLC se réunissait (selon un compte-rendu publié sur le site web de cet organisme) dont un des points de l’ordre du jour était : عرض التقرير السنوي لنشاطات السلطة العليا لسنة 2022، للموافقة عليه، (Présentation du rapport annuel 2022 et approbation).

- Advertisement -

Pour rappel, dans la loi n° 22-08 du 5 mai 2022 fixant l’organisation, la composition et les attributions de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, une des missions de cette dernière est d' »élaborer un rapport annuel d’activité qu’elle adresse au Président de la République et informer l’opinion publique de son contenu. »

A l’heure où je publie cette information, il n’y a rien sur cette « Journée des Nations- unies », ni sur le site web de la Haute autorité de la transparence, de la prévention et de lutte contre la corruption (HATPLC), ni sur le site web de l’OCRC (Office central de répression de la corruption) dont le directeur général est le « Point focal Algérie » pour l’UNODC (Agence de Nations unies contre le crime et la drogue) concernant l’application de la Convention des Nations-Unies contre la corruption !

Il n’y a rien non plus dans l’édition papier d' »El Moudjahid » de ce jour, journal gouvernemental, ni sur le site web de l’agence gouvernementale « Algérie Presse Service »….

En même temps, les autorités algériennes concernées n’annoncent aucune activité officielle, d’une part. Et d’autre part, dès aujourd’hui ou demain au plus tard, une « importante » délégation algérienne (par le nombre de ses membres) se rendra à Atlanta aux Etats-Unis, pour participer à la 10e Conférence de Etats faisant partie de la Convention des Nations unies contre la corruption et ce, du 11 au 15 décembre 2023 !

Djilali Hadjadj

2 Commentaires

  1. Vous posez une question mais il y plus d’un million de questions deja sans reponse depuis 2019. Ils parlent, ils voyagent chimeriquement, ils vont a la lune, ils ont atteind ceci et cela, ils ont des plans, ils vont faire des milliards de choses et a la fin, ils n’ont jamais fait absolument rien et ne feront rien car tout ce qui sort de leur bouche n’est que du pur KHORTI. Alors vous perdez votre temps ou bien vous etes naif car il n’y a personne pour vous repondre. Ils sont en train de gagner du temps avec l’argent du peuple et le reste, vous pouvez compter sur leurs mensonges de mandat en mandat. Pour abreger: Vous les prenez vraiment au serieux ? Eh bien c’est tout cela la gouvernance de la nouvelle algerie: Le khorti et les mensonges.

  2. Si, comme on dit, une image vaut mille mots, la photo qui illustre cet article en vaut des millions. Regardez-les, tous vautrés comme repus après un festin gargantuesque … aux frais du peuple. « L’enfer c’est les autres » avait dit Jean-Paul Sartre dans sa pièce « Huis-clos ». Dans ce grand carnaval fi dechra qu’est la Nouvelle Algérie, la corruption c’est indéniablement eux autres, et particulièrement ceux, zâama, chargés de la combattre. Quant aux fausses informations sur la probable publication d’un rapport imaginaire, arlésienne dont l’APS se sert à foison, c’est à l’image du reste, à l’image du mode de gouvernance en vigueur. Tebboune himself ne s’est-il pas publiquement engagé à récupérer les milliers de milliards détournés? N’a-t-il pas publiquement déclaré savoir où tout l’argent détourné était planqué? Allez savoir comment et pourquoi il le savait! Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es, dit l’adage. Pour revenir à la HATPLC, son Conseil n’a pas le temps de s’occuper de la publication d’un quelconque rapport, occupé qu’il est par la préparation du voyage à Atlanta (USA). A ce qu’il paraît UNE IMPORTANTE, TRÈS TRÈS IMPORTANTE, DÉLÉGATION ALGÉRIENNE y est attendue. Délégation composée de plusieurs personne à l’expérience avérée dans le domaine de … la corruption. Il paraît même que ladite importante délégation se rendra à Atlanta par vol spécial d’Air Algérie. Aux frais du peuple bien entendu! Comme d’hab., quoi!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici