21 avril 2024
spot_img
AccueilA la uneQuelle place pour la nature dans notre vie ?

Quelle place pour la nature dans notre vie ?

L’Homme a tendance à croire qu’il domine la nature,  or la nature lui rappel quel elle existe… pour preuve la crise Covid a chamboulé les cartes de plusieurs idéologies (capitalismes, mondialisation etc.).

De même la crise climatique, elle impose une nouvelle manière de réfléchir la place de l’Homme dans la nature.

La multiplication des crises climatiques : désertification, les inondations et les feux qui ne cessent de se multiplier ces derniers années, font que nous devrions y réfléchir au niveau national, ainsi qu’au niveau régional (méditerranéen) et international, sur l’avenir de notre espace et de notre espèce. Car la nature dépend de nous tous et nous dépendant d’elle.

Notre capital forestier lui est de plus en plus ne cessent de se réduire, sans politique de projection sur le long terme, la désertification va gagne du terrain. De plus, ceci va avoir forcément un impact sur  notre vie au quotidien. La solution elle n’est pas dans des lois répressives uniquement, elle devrait être réfléchir sur plusieurs plans : économique, urbanisme, sociologique, culturelle, etc.

- Advertisement -

La réduction des espaces verts dans nos cités renforce la pollution dans nos villes. Quelle est la place accordée aux espaces verts dans nos espaces de vie et dans nos villes? Quelle est la politique de nouveau gouverneur dans la  gestion de nos espaces verts ?

En effet, plusieurs études montre que la pollution a un impacte direct sur notre santé. Nous savons aujourd’hui que la pollution peut avoir un impact sur les troubles neurodéveloppements ainsi que sur les maladies neurodégénératifs, les troubles endocriniens, etc.

Plusieurs, maladies ne cessent d’augmenter, cependant, la solution n’est pas uniquement médicale, elle est politique, sociale et culturelle. Il est du rôle du politique de faire respecter l’aménagement du territoire en intégrant des espaces forestiers dans les villes, des parcs afin d’absorber les pollutions.

Elle est culturelle, car le citoyen doit être éduqué à respecter la nature et de l’intégrer dans sa réflexion !  Car on dépend d’elle et elle dépend de nous ! La vie et la nature sont des biens excessivement trop précieux pour qu’on ne s’amuse à les gâcher sans en subir les conséquences.

La santé de la nature dépend de notre comportement, d’où l’importance d’enseigner à la valoriser, en profiter sans le détériorer.

Yazid Haddar

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents