13 juin 2024
spot_img
AccueilMondeRaids israéliens meurtriers à Damas et dans ses environs

Raids israéliens meurtriers à Damas et dans ses environs

Attaque israélienne de la Syrie

Quinze personnes, dont des civils, ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche par des raids probablement israéliens à Damas et ses environs, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Alors que déjà le tremblement a semé la mort et la désolation, la Syrie vient de subir une attaque israélienne. Le ministère syrien de la Défense fait état d’un bilan provisoire de cinq morts, « dont un soldat », et de 15 blessés « pour certains dans un état critique ».

« À 00h22, l’ennemi israélien a commis une agression aérienne depuis le plateau du Golan occupé, visant plusieurs secteurs de Damas et de ses environs, dont des quartiers résidentiels », a détaillé le ministère syrien de la Défense.

Ce sont en tout trois sites qui ont été visés par des avions probablement israéliens qui ont tiré plusieurs salves de missiles air-sol à partir du plateau du Golan, occupé en 1967, rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

Les médias syriens affirment que les projectiles ont touché l’institut culturel des arts appliqués dans la citadelle de Damas et un centre culturel à Kfarsoussa, dans la capitale. Des photos publiées par l’agence officielle Sana montrent d’importants dégâts dans ce qui semble être un bâtiment historique.

- Advertisement -

L’OSDH rapporte que les avions ont visé des régions situées près du mausolée chiite de Sitt Zeinab, au sud de Damas, abritant des positions du Hezbollah libanais et de milices pro-iraniennes. D’autres missiles ont touché une école iranienne à Kfarsoussa, provoquant la destruction d’un bâtiment.

L’OSDH indique qu’une autre salve de missiles a pris pour cible une station-radar de l’armée syrienne près de la province méridionale de Soueida, à 110 kilomètres au sud de Damas.

Les habitants de la capitale syrienne ont entendu de très fortes explosions et ont vu des salves de missiles en provenance du sud du pays ainsi que des projectiles tirés par la DCA syrienne pour tenter de les intercepter.

Aussi criminel et autoritaire qu’est le régime de Bachar Al Assad, aucune voix au Conseil de sécurité ne lève la voix pour dénoncer ces attaques israéliennes ni encore pour appeler à leur cessation.

« L’attaque israélienne la plus meurtrière sur la capitale syrienne » 

Selon l’agence officielle Sana, plusieurs immeubles au total ont été endommagés. Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes chez son voisin, ciblant prioritairement des positions de l’armée syrienne, des forces iraniennes et du Hezbollah libanais, alliés du régime syrien.

L’État hébreu commente rarement ses frappes contre la Syrie, mais affirme régulièrement qu’il ne laissera pas l’Iran étendre son influence aux frontières d’Israël. Les autorités israéliennes dénoncent fréquemment l’aide militaire apportée par l’Iran à Damas ainsi qu’à des groupes chiites comme le Hezbollah.

Début janvier, quatre personnes, dont deux soldats syriens, avaient été tuées selon l’OSDH dans des frappes israéliennes contre l’aéroport international de Damas, qui avaient mis cette infrastructure hors service pendant plusieurs heures.

Avec AFP

 

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

La bourde de Nathalie Saint-Cricq sur France2

Nathalie Saint-Cricq fait partie de cette légion d'analystes faiseurs d’opinion qui professent pour leur clan sur les chaînes publiques. Ici c’est pendant le journal...

Les derniers articles

Commentaires récents