7 octobre 2022
spot_img
AccueilA la uneSalman Rushdie attaqué sur scène à New York

Salman Rushdie attaqué sur scène à New York

Rushdi

Salman Rushdie, l’auteur du livre Les versets sataniques a été attaqué ce vendredi alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence. Il était la cible d’une fatwa de l’ayatollah iranien Rouhollah Khomeini en 1989. 

Un homme s’est précipité sur l’estrade de la Chautauqua Institution au moment de la présentation de Salman Rushdie et a commencé à frapper l’écrivain à coups de poing ou à l’aide d’une arme blanche, selon un reporter de l’agence américaine AP cité par la chaîne d’information britannique. Salman Rushdie est tombé au sol et l’agresseur a été maîtrisé, a précisé le journaliste d’AP.

Des séquences vidéo publiées sur les réseaux sociaux ont montré des personnes se précipitant à son aide. La police de l’État de New York indique que l’écrivain a semble-t-il été poignardé au cou. Il a été transporté par hélicoptère dans un hôpital de la région.

L’auteur, aujourd’hui âgé de 75 ans, a été propulsé sous les projecteurs avec son deuxième roman Midnight’s Children en 1981, qui a remporté des éloges internationaux et le prestigieux Booker Prize britannique pour son portrait de l’Inde post-indépendance. Mais son livre Les versets sataniques publié sept ans plus tard lui a valu d’être visé par une fatwa appelant à sa mort par l’ayatollah iranien Khomeini. Le roman était considéré par certains musulmans comme irrespectueux envers le prophète Mohamed.

- Advertisement -

Avec RFI

 

ARTICLES SIMILAIRES

4 Commentaires

  1. Iben moua qui ai lu « les versets sataniques » avec mon cerveau personnel j’avoue que j’y ai trouvé ce qu’une imagination excentrique et débridée comme la mienne se représentait à propos de « ayates echitane » qu’on m’évoquait au passage, par allusion, sans m’en dire plus en me laissant élucubrer sans oser forcer ma curiosité pour ne pas subir les foudres du Boundyou au cas où j’aurais blasphémé.

    J’en déduis de cette lecture que Rushdie n’a fait que lécher ce sujet avec une grande distanciation pour ne pas tomber sous le coup des fetwa qui ont été très loin pour lui trouver de quoi le condamner. Même moua dont l’imagination égale l’exégèse des plus inspirés parmi les théologiens je n’ai pas trouvé dans son livre autre chose qu’une allusion prudente aux versets sataniques qui ont émaillé l’histoire de notre religion.

    Les versets sataniques ne sont pas l’histoire du comment Shitane , un ex-ange déchu et revanchard , aurait essayé de parasiter le message divin, mais beaucoup plus. Rushdie reprend une insinuation quoi qu’elle n’ait été qu’insidieusement rapportée ici et là : celle qui laissait croire que le corpus originel du livre saint aurait incorporé des versets païens anté-islamiste qui glorifiaient avec Le Dieu unique des déesses Uzza et Allat mentionnées dans la sourate 53 verset 19 : أَفَرَ ءَيْتُمُ ٱللَّٰتَ وَٱلْعُزَّىٰ (Que vous en semble [des divinités] AL-Lat et Uzza.

    Mais Rushdie ne s’est pas aventuré en profondeur dans cette allégorie.

    • Salut, Dda Hend !… Je me gratte le crâne pour comprendre justement pourquoi les Grands Sorciers musulmans d’Iran et qui sait quels autres pays ont offert trois millions de dollars pour la pauvre tête de Salman Rushdie pour des allusions à certains aspects du Coran alors qu’avant, en même temps, et après lui de nombreux historiens ont dit et disent toujours des choses beaucoup plus critiques envers l’islam. Je comprends que Salman est plus célèbre que les autres et donc attire plus l’attention, mais les autres jettent des bombes sur l’islam là où il ne fait que l’égratigner. Des gens déclarent, preuves historiques à l’appui, que Mohamed n’a jamais existé ou alors qu’il a bien existé mais qu’il n’a rien à voir avec ce qu’on croit de lui, qu’il était chrétien ou juif, qu’il n’avait aucune intention de fonder l’islam, etc., et personne n’offre une prime sur leur tête.

  2. Je subodore que, 30 ans après ce « Wanted », la prime pour abattre le pauvre Rushdie s’impose comme le mobile du crime davantage à toute autre considération. Attendons de voir la réponse des ayatollahs.

  3. Souhaitons que M. Rushdie, auteur des « Versets sataniques » se remette de ce lâche attentat. La bête immonde est présent partout mais elle ne gagnera jamais.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Hydrocarbures : Abdelkader Chafi, le nommé DG de Naftal

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, Sonatrach a annoncé la nomination de Abdelkader Chafi en tant que DG de la filiale Naftal. M....

Les plus populaires

Commentaires récents