23 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeSlimane Azem : l’hommage d’Emmanuel Macron passé…presque inaperçu 

Slimane Azem : l’hommage d’Emmanuel Macron passé…presque inaperçu 

COMMENTAIRE

Slimane Azem : l’hommage d’Emmanuel Macron passé…presque inaperçu 

C’est à un grandiose, mais surtout à un particulier hommage posthume auquel aura droit le maître de la chanson algérienne d’expression kabyle, Slimane Azem, en France (*).

En effet, Slimane Azem, l’enfant d’Agouni Gueghrane, figure sur la liste des vingt-quatre personnalités historiques ayant marqué leur temps et plusieurs générations et qui ont été choisies par les plus hautes autorités françaises pour avoir droit à un hommage appuyé et à la hauteur de leur stature. C’est le président français Emmanuel Macron qui a fait la proposition, il y a quelques jours, de mettre en place un catalogue où seront répertoriés des centaines de personnalités. Une première sélection devant servir de base de données pour la baptisation de rues à leurs noms et pour l’érection de statues à leurs effigies. Et Slimane Azem fait désormais partie de cette fameuse liste, à côté de trois autres personnalités algériennes.

D’autres personnalités africaines et françaises figurent aussi sur ladite liste. En plus de Slimane Azem, il faut préciser que les autres Algériens qui auront droit à la même distinction sont: le nageur Alfred Nakache, le polytechnicien Chérif Cadi ainsi que le soldat Ouassini Bouarfa. Près de 40 ans après son décès, le chanteur Slimane Azem demeure incontestablement le plus grand artiste kabyle de tous les temps. La preuve, si besoin est, se trouve, entre autres, dans le culte que lui ont voué et que lui voue encore une grande partie des artistes algériens et kabyles les plus talentueux. 

Quand la question a été posée par des journalistes au grand Abdelkader Chaou s’il aimerait bien qu’un jour il enregistre une chanson en kabyle, sa réponse a été bien entendu positive et quand on lui a demandé laquelle ? Il a répondu sans hésiter: «D aghrib d abarani de Slimane Azem». Une chanson qui a été reprise d’ailleurs avec le cachet qui est le sien, par Matoub Lounès dans son album «Lmut» et dans la chanson «Tidets yefren». Mais Matoub a repris plusieurs autres chansons de Slimane Azem comme la musique de «Atas Ay sebregh», «Daghrivb davarani», «Effegh ayajrad tamurt-iw», «iwumi arahkugh». 

- Advertisement -

C’est dire la grande influence qu’a eu Slimane Azem sur Matoub qui est aussi un maitre. La liste des grands artistes qui voit en Slimane Azem un modèle et une école est infinie. On peut citer par exemple l’exceptionnel et mélancolique artiste Kamel Messaoudi qui a aussi repris plus d’une mélodie du maître comme «Saha di lwaqt aghedar», un chef-d’oeuvre de Slimane Azem parmi tant d’autres. Slimane Azem, en plus des artistes qui sont venus après lui, a également été et continue de représenter une source d’inspiration pour les écrivains de divers horizons et pour les chercheurs en littérature amazighe et en musique également. Le professeur Youssef Necib a consacré sa thèse de doctorat à l’oeuvre poétique et à la vie de Slimane Azem. 

Une thèse qui a été éditée sous forme de livre qui constitue aujourd’hui la référence incontestable et absolue en matière de bibliographie consacrée à Slimane Azem. En plus d’avoir réuni tous les poèmes de Slimane Azem, Youcef Necib les a traduits en langue française et y a ajouté une longue étude décortiquant cette oeuvre unique dans le registre de la poésie kabyle. Car, Slimane Azem n’est pas seulement un grand compositeur de musique et un interprète à la voix magique.

Il est d’abord et avant tout un immense poète. Un poète unique en son genre. Et la majorité de ses vers est devenue des proverbes et des citations que parfois les locuteurs utilisent dans leurs discussions sans même savoir qu’il s’agit de passages de la poésie inénarrable de Slimane Azem. De nombreux autres livres ont été écrits sur Slimane Azem, en français, mais aussi en tamazight et en arabe. D’ailleurs, le livre de Youcef Necib sur Slimane Azem, où l’on peut trouver toute la poésie du fils d’Agouni Gueghrane, a été traduit également en langue arabe et édité il y a quelques années.

En outre, Slimane Azem est au centre des recherches qui s’effectuent au niveau des différents départements de langue et culture amazighes de Béjaïa, Tizi Ouzou et Bouira où les mémoires de licence et les thèses consacrées à ce grand poète ne se comptent plus. 

Slimane Azem est un homme de culture, un artiste et un poète dont la dimension est unique. Il est plus que jamais temps que l’on fasse une promotion de la poésie de Slimane Azem digne de sa profondeur et de sa portée esthétique. L’hommage qui lui sera rendu en France est une occasion de plus pour rappeler cette nécessité de se pencher davantage sur l’oeuvre poétique et musicale de Slimane Azem pour que les nouvelles générations s’y imprègnent avant que le vent de la mondialisation tous azimuts n’emporte dans son sillage tout le legs culturel et artistique laissé par des sommités comme Slimane Azem.

(*) https://www.msn.com/fr-xl/afrique-du-nord/other/slimane-azem-dans-la-cour-des-grands/ar-BB1bN46Ca

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents