19 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiqueTafrent/lbuṭ-nni ! Anta tafrent ?

Tafrent/lbuṭ-nni ! Anta tafrent ?

Di yal tamurt, ur tezmir ad tili tefrent iwatan… ma frant yakan temsal si deffir, ddaw ufus, send/qbel ad d-taweḍ tefrent-nni. Winna d tixurdas, mačči d tifranin.

D win i d abrid i tuɣ tmurt n Lezzayer si 1962, di yal tafrent n uselway n tmurt. Azzayri izmer kan ad ifren d aselway, gar Musa Ḥaǧ akked Ḥaǧ Musa.

Tafrent s udɣer uffir (élection à bulletin secret) d ayen ur nettwassen di tmurt-nneɣ si zman n zik, acku d ayen d-innulfan di tmura n Urupa. Ilmend ad nelmed ayen ilhan si tmura-nni, nekkni neṭṭef-d ayen ur nelhi si temhersa n Fransa, d tafrent « à la Naegelen » (1), ayen iwumi semman « bourrage des urnes ». D asekkak ɣer gma-s !

D win i d aɣerbaz n udabu-FLN ar ass-a, s 99 % si tazwara, deg ubrid n Kim Il-Sung, ar ccerṭ n win innan « ad as-fken bessif 87 % » (2).

Sin wuguren dduklen akken ad seddun asekkak :

- Advertisement -

d war timsizzelt, anda i d-ibedd kan yiwen umsizzel/candidat unique, di tallit-nni n FLN, d akabar iken/parti unique,

akked tadbelt/administration illan deg ufus n ukabar iṭṭfen adabu ; ur tezmir ad tili d tarawsant/neutre. Illa wawal yettwassen di tmurt n Lezzayer, ittifrir-d yal tikkelt : « amyurar d Ḥmida, areccam d Ḥmida » (s darǧa : leɛɛab Ḥmida, reccam Ḥmida).

Tafrent d-illan di 2019, tin i yesbedden Abdelmadjid Tebboune, sdat yemsizzlen nniḍen (Benflis, Mihoubi, Bengrina) ur d-telli di tegnit n talwit deg tezmer ad d-tili tefrent iwatan. Tanekra n lḥirak/tanekra tella ur tefri, ur tessaweḍ akken ad d-tlal tsertit tamaynut ara d-iglun s tafrent iwatan.

Ayen izwaren di tallit-nni, d talalit n ugraw ameqqran ara yessersen lehna, ara yekksen azaglu n « udabu-FLN », akken tamurt ad taɣ abrid iwatan, ad teffeɣ si tḥila n « war tafrent », ad tbedd tsertit tamagdayt d tagejdit n udabu ara d-ilalen.

Abrid-nni mačči d awezɣi, tezmer-as tmurt n Lezzayer.

Ar ass-a, yiwet tefrent kan i yellan di tmurt n Lezzayer, tin i nezmer ad as-nsemmi TAFRENT iseggmen, s  standard agraɣlan/international : d tin n tɣiwanin (APC).

Din kan i tella taâssast n ikabaren ikecmen di temsizzelt, anda ur ittili usekkak di leḥsab, d win d-illan ɣef tiṭ n imeɣnasen akked imezdaɣ n tɣiwant.

Ass-a tezmer tmurt n Lezzayer ad tebnu tadbelt i tifranin, s tlalit n udabu iwatan, am tin n ANIE (3) n 2019, maca mačči d agraw s iqeddacen n udabu.

Tafrent d-illan ussan-a di tmurt n Sénégal (d tamurt n Tefrikt !), anda i ibedd uselway amaynut ur nelli seg ugraw n udabu, ikka-d si tlalit n tedbelt tamaynut n tifranin (Commission électorale nationale autonome (CENA), rnan sbedden aɣlif n tifranin (ministère des élections). 

Di tmurt n Lezzayer, iqqim-d wugur ameqqran akken ad taɣ tsertit abrid iwatan : ad ikkes udabu n ukaskiḍ i d-iqqimen si tallit n Etat-major n tlisa n Tunes.  

Lezzayer d tamurt n 45 imelyan n yemdanen, mačči n tkemmict n iserdasen, akken bɣun « ḥemmlen tamurt-a » nnig Izzayriyen nniḍen !

Deffir tallit n 1988, ifesyanen imeqqranen n ANP ffɣen d agraw seg uqerru n  FLN (deg unejmaâ d-illan deg uɣerbaz ameqqran ENITA, di Berǧ El Baḥri), si mi tbedd tmenḍawt tamaynut n 23 furar 1989.

Ass-a, zemren ad aɣen abrid-nni, ad ǧǧen Izzayriyen ad frun timsal n tmurt n Lezzayer, nutni ad d-qqimen d afrag ɣef tlisa n tmurt.

D ayen illan di yal timura n umaḍal i yeddan deg ubrid n tudgut. Tamurt  n Portugal tezwar yakan si 1974 (4) !

Aumer U Lamara

Timerna/Notes :

1. Le 12 février 1948, Naegelen est nommé gouverneur général de l’Algérie (…) Ignorant tout de l’Algérie, Naegelen se veut d’abord le représentant de la France et le dépositaire de l’autorité de l’Etat. Hostile à toute forme de nationalisme algérien, et notamment aux militants du MTLD qu’il confond dans une même opprobre avec les séparatistes alsaciens, il couvre l’administration dans la gigantesque opération de trucage de l’élection de l’Assemblée algérienne qui, en avril 1948, a peuplé de candidats purement administratifs la représentation du deuxième collège. Ces « élections Naegelen » suscitent, tant en métropole qu’à l’étranger, diverses protestations…

2. Candidat indépendant à l’élection présidentielle de 1999, Abdelaziz Bouteflika l’emporte de façon controversée au premier tour, avec 73,8 % des suffrages, après le retrait de tous les candidats, dont les noms ne sont cependant pas retirés des bulletins de vote.

Le début de sa présidence est marqué par la fin de la guerre civile. Il est réélu au premier tour des élections présidentielles de 2004 (85 % des voix), de 2009 (90,2 % ) et de 2014 (81,5 % ).

3. Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

4. Portugal : la révolution des Œillets (25 avril 1974), est le nom donné aux événements qui ont entraîné la chute de la dictature salazariste qui dominait le Portugal depuis 1933. Elle devait son nom à l’œillet rouge que les militaires du MFA (mouvement des Forces Armées) avaient arboré à leur boutonnière et dans le canon de leur fusil en signe de ralliement.  Ce que l’on nomme « révolution » a commencé par un coup d’État organisé par des militaires qui se sont progressivement radicalisés par rejet des guerres coloniales menées par le Portugal, en Afrique. Ce coup d’État est massivement soutenu par le peuple portugais, et ouvert la voie à la démocratisation du pays…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents