25 mai 2024
spot_img
AccueilIdéeTarik Ramadan et la fange morale

Tarik Ramadan et la fange morale

COUP DE GUEULE

Tarik Ramadan et la fange morale

Ainsi donc, BFMTV et Jean-Jacques Bourdin ont bu la tasse jusqu’à la lie en invitant Tarik Ramadan et en le laissant se pavaner sur le plateau quelques jours avant la sortie de son livre qui est prévu pour le 11 septembre ! Vous remarquerez la signification hautement symbolique de cette date…

Sans fausse honte et sans aucune dignité, même s’il est encore désigné par la loi comme supposé innocent, Tarik Ramadan, ce prédicateur islamiste au double sinon au triple langage, a choisi de rompre son silence et de s’exprimer en désignant du doigt ses victimes alors même qu’il est sous le coup de plusieurs mises en examen pour viols et violences sur des femmes. Son angle d’attaque : la manipulation.

Faut dire qu’il en le spécialiste incontesté. Voilà donc le prévenu qui veut se faire passer pour un bouc émissaire en employant le mot de « traquenard ». Il est inutile de rappeler ici ses multiples mensonges et son comportement sacrificateur. La victimisation des bourreaux est une constante chez des menteurs pareils.

Le pire est que ce type qui n’a pas arrêté de se projeter aux yeux de ses supporters comme un homme exemplaire n’a eu de cesse de mentir sur sa double vie immorale et ignoble. La question qui se pose est celle-ci : comment un homme qui a trompé tout son monde, qui a menti à ses sponsors, à sa famille, à ses lecteurs, qui a été faux du début jusqu’à la fin, comment cet homme pouvait-il prétendre à cette posture de victime pour se propulser vers une nouvelle respectabilité ? 

- Advertisement -

Toutes les enquêtes ont démontré jusqu’à maintenant que cette fripouille indélicate s’est servie de tout ce qui l’entourait pour se propulser au sommet de la morale et c’est lui qui ose désigner ses victimes du doigt ? Il n’y a aucun doute que le monde dans lequel il vit se trouve sur des trajectoires parallèles au nôtre et que sa façon d’utiliser ses partisans ne lui a pas réussi même s’il conserve quelques fans niais et malléables à merci qui le prennent toujours pour leur directeur de conscience.

A l’entendre s’exprimer, nous descendons en chute libre dans l’indécence la plus abjecte. Comment ce type sur lequel les confidences les plus immondes sont tombées en avalanche peut-il encore avoir un soupçon de fierté ? Même ses financeurs et commanditaires du Qatar ont fini par lui tourner le dos. Il y a certes encore quelques supporteurs perplexes mais la majorité des observateurs ont bien compris que cet homme n’a vécu qu’au pays des boniments et que sa vie n’a été qu’une suite de cynisme et de fabulations.

Enfin, et ce n’est pas la moindre des perversions, il a osé se comparer au capitaine Dreyfus. Que dire après cette infamie ? Tarik Ramadan tente de remonter à la surface par tous les moyens mais son discours victimaire qui veut faire passer la justice républicaine comme xénophobe est une autre bassesse mais des obscénités, cet homme ne connaît que ça.

Auteur
Kamel Bencheikh

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents