1 octobre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéTQ5 : les défis d'une chaîne de TV citoyenne

TQ5 : les défis d’une chaîne de TV citoyenne

MEDIA

TQ5 : les défis d’une chaîne de TV citoyenne

Les membres fondateurs et responsables de la chaîne kabyle TQ5 ont organisé une conférence de presse dimanche passé, en présence de certains hommes d’affaires de la communauté kabyle installée au Canada, à la salle La Sirène de Laval afin de dresser un bilan des activités et perspectives de la chaîne.

Après avoir fait dresser un bilan de tout ce qui a entrepris pour lancer la chaine depuis le 12 janvier 2018 à l’occasion de Yennayer et le début des programmes le 20 avril dernier. C’était un parcours du combattant, selon les responsables de la chaine, vu la complexité du dossier et les exigences pour trouver les bonnes opportunités qui correspondent aux aspirations du groupe.

Un certain nombre d’aspects à moyens termes et à long terme étaient abordés lors de cette rencontre.  En dehors de l’aspect technique et les différents fournisseurs de TQ5, le débat est axé sur les divers types d’actionnariat. Ces derniers sont subdivisés en 4 catégories ou chaque catégorie présente ses spécificités.

Pour appuyer le projet de la chaine citoyenne qu’est TQ5, les actionnaires sont priés de se rapprocher de sa direction en écrivant à admin@tq5tv.com.

- Advertisement -

À une question sur les défections de certains membres fondateurs, les responsables de TQ5 l’ont expliqué par le non-respect de la ligne éditoriale de la chaine. Les conférenciers ont insisté sur la transparence du groupe audiovisuel en mettant tout en ligne.

Sur la question du comment est captée TQ5, il est expliqué qu’elle est en clair dans toute la Kabylie et Tamazgha (Afrique du Nord) en général via le satellite BADR 5 sur 12303.00MHz, pol.H SR:27500 FEC:5/6 SID:27 PID:3271/3772. Et pour le reste du monde, partout dans les 5 continents où vit une forte diaspora kabyle comme en France, UK, Allemagne, Canada, USA, Suisse, Australie, d’Afrique du Sud, Qatar…, TQ5 peut être captée en Live 24/24 moyennant une connexion internet haut débit, smart TV ou un téléviseur normal connecté à un portable/laptop.

Une autre solution est de se munir d’un lecteur Roku. Celle-ci étant l’entreprise américaine qui a lancé la diffusion en continu intégrée pour la télévision. Hocine Sahnoun, le DG de TQ5, a expliqué que c’était un long processus pour avoir la certification Roku pour la première chaîne kabyle au monde, basée au Canada. Et de poursuivre que l’abonnement à TQ5 se fait via www.tuqqnatq5.com et deux types d’abonnement sont proposés : mensuel (8.99$US) et annuel (90$US).

Dans sa prise de parole le chargé de Marketing de TQ5 a présenté les émissions déjà lancées et d’autres en cours d’élaboration. Il a expliqué que plus nombreux seront les abonnements, plus durable sera TQ5 avec en sus le lancement de nouveaux concepts d’émissions, plus de personnel à recruter qui veillera sur la qualité et la diversité des programmes, la production de films et séries kabyles, l’achat des droits de diffusion de films et séries à doubler en kabyle en recrutant des spécialistes en doublage, et enfin permettre à TQ5 d’intégrer plus de satellites pour que tous les Kabyles et Amazighs d’Afrique du Nord puissent la regarder.

TQ5 est prête à recevoir les offres de partenariat, a-t-il enchaîné. Les sponsors (sociétés, organisations ou individus) intéressées sont priées de contacter le service marketing de TQ5 en écrivant à l’adresse courriel susmentionnée, i.e. admin@tq5tv.com.

Le chargé de communication de TQ5 nous a confié que des plages d’horaires seraient ouvertes à d’autres composantes des Berbères (Chawis, Soussis, Mozabites…) qui ont manifesté le souhait de diffuser dans leur parler.  »Nous visons la convergence inter-amazighe » nous affirme-t-il, tout en espérant que chacun des groupes amazighs puisse un jour se douter de ses propres TVs, renforçant ainsi le monde audiovisuel amazigh. Ce dernier étant, de très loin inférieur par rapport à l’audiovisuel kurde (par exemple), fort de plus de 45 chaînes TVs dans le monde, a-t-il enchaîné le responsable de TQ5 en question.

Par ailleurs, lors des débats avec les invités de la conférence de presse TQ5, plusieurs propositions ont été formulées afin de participer les jeunes volontaires, issus des secondaires, collèges ou étudiants dans la communication pour les stages afin d’apporter leur soutien. Tous les intervenants ont insisté sur la qualité des émissions en vue de convaincre les nouveaux abonnés devant une concurrence rude.

Les questions épineuses demeurent: quelle stratégie faudrait-il adopter pour faire durer ce projet d’une chaîne satellitaire et budgétivore et faire adhérer tous les Kabyles et Amazighs en général ? Comment trouver les sources de financement ? Est-ce suffisant de compter sur les abonnements des citoyens ? Toutefois, les responsables de la chaîne manifestent leur optimisme devant de tels défis.

Auteur
Kamel Amari

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Ce que signifie le projet de loi sur le jeu à distance en Afrique du Sud

L'Afrique du Sud est à l'avant-garde de l'industrie du jeu en ligne, des jeux-vidéos, ainsi que des casinos terrestres en Afrique. Une grande part...

Les plus populaires

Commentaires récents