3 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéUn écrivain appelle les autorités à légaliser "zaouadj el Moutaâ" en Algérie

Un écrivain appelle les autorités à légaliser « zaouadj el Moutaâ » en Algérie

Mariage de plaisir

Un écrivain appelle les autorités à légaliser « zaouadj el Moutaâ » en Algérie

Sadek Slaïmia, écrivain algérien d’expression arabe, a lancé, dans un entretien, un appel aux autorités algériennes pour légaliser le mariage de plaisir ou temporaire et communément appelé « zawadj el moutaâ ».

« Ce type de mariage va contribuer à prémunir la société de la décomposition. Il sauvera ces jeunes qui se livrent à des relations sexuelles en dehors du cadre du mariage », a-t-il détaillé dans un entretien accordé au journal en ligne SabqPress.

L’argument du lumineux écrivain ? « Les 80 000 enfants qui naissent » hors mariage. Pour Sadek Slaïmia, ces « enfants illégitimes » sont la meilleure preuve de l’urgence de légiférer en vue d’une officialisation du mariage de plaisir, croit savoir l’écrivain arabophone.

- Advertisement -

Il faut cependant préciser que de nombreux mariages sont consentis en Algérie avec juste l’aval de l’imam sans passer par une inscription à l’état civil.Sadek Slaïmia assure d’ailleurs que « les salafistes, les femmes divorcées et les veuves sont de fervents partisans de ce type de mariage qui leur permet d’assouvir leurs besoins ».

Auteur
Sofiane Ayache

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« Ur yi-ttaǧǧa » : ne me quitte pas, version Lounis Aït Menguellet

Deux mois nous séparent du spectacle de Lounis Aït Menguellet à l’Hôtel Aréna de Paris. Pour donner suite à l’intérêt suscité par la traduction...

Les plus populaires

Commentaires récents