1 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Un présumé violeur d’enfant arrêté à Ksar Belezma (Batna)

Un présumé violeur d’enfant arrêté à Ksar Belezma (Batna)

JUSTICE

Un présumé violeur d’enfant arrêté à Ksar Belezma (Batna)

Vendredi vers 22 h, les services de la brigade de la gendarmerie relevant de la commune de Ksar Belezma, située à une vingtaine de km de Batna, ont mis hors d’état de nuire un individu, âgé de 58 ans qui essayait d’attirer un adolescent le soir dans la forêt de Belezma.

Selon nos sources, l’affaire remonte à la même journée lorsque l’adolescent se trouvait sur la route pour se rendre chez ses parents. Cet individu qui était à bord de sa camionnette s’est arrêté pour le prendre en auto-stop, puis il lui a proposé une somme d’argent, soit 10.000 Da avec un numéro de téléphone, si le garçon accepterait de revenir le soir vers 22h pour les récupérer.

Sauf que ce garçon a préféré le dénoncer d’abord à son père qui ensuite est allé alerter les gendarmes de la commune.

- Advertisement -

Un guet-apens a été minutieusement dressé par les services de la brigade qui ont fini par l’intercepter en flagrant délit en train d’attendre sa victime. Le présumé violeur a été arrêté puis présenté devant le procureur près le tribunal de Merouana.

Il est à savoir à ce propos que des recherches sur les agressions sexuelles envers les enfants sont complexes car ce type de violence reste un sujet tabou et difficile à dénoncer dans beaucoup de milieux surtout lorsqu’elles s’exercent sur des adolescents et adolescentes.

On ne les signale pas car il n’y a pas de soutiens adaptés, selon les gendarmes. C’est une violence peu connue, elle est moins visible que celle qui s’exerce sur les adultes.

De ce fait, il y a un certain déni de la société quant à l’existence de ce type d’agression sachant que ce qui est invisible n’existe pas. D’ailleurs, lorsque la violence est le fait de l’un des deux parents ou d’un membre direct de la famille, la maman le cache par honte ou par peur des représailles. Ce qui n’est pas le cas de ce jeune adolescent de moins de 18 ans qui par son courage a préféré dénoncer son bourreau au moment  propice, le lieu et l’heure qu’il faut. 

Auteur
Abdelmadjid Benyahia

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Béjaïa : acquittement des activistes de Tizi n’Berber

L'acquittement pour les militants de Tizi Nberber, Kamel Tabouri, Laziz Moulahcene, Walid Bedhouche et Abdesselam Ouchene, de toutes les accusations. Le parquet avait requis contre...

Les plus populaires

Commentaires récents