6 octobre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéUne mission du Bureau International du Travail (BIT), empêchée d'entrer en Algérie

Une mission du Bureau International du Travail (BIT), empêchée d’entrer en Algérie

La CGATA dénonce les restrictions des libertés syndicales en Algérie

Une mission du Bureau International du Travail (BIT), empêchée d’entrer en Algérie

Le Bureau national de la CGATA (confédération générale autonome des travailleurs en Algérie) est en conflit ouvert avec les autorités algériennes. La CGATA dénonce dans un communiqué qui nous est adressé, le refus des autorités de laisser entrer une mission du Bureau International du Travail (BIT), après que plusieurs syndicats autonomes aient adressé une plainte à cette instance internationale. « Le Bureau national de la CGATA (confédération générale autonome des travailleurs en Algérie)  informe l’ensemble de ses adhérents et sympathisants en particulier et l’opinion publique en général que les autorités viennent d’annuler la visite de la mission de haut rang prévu par le BIT) à partir du 26-02- 2018. L’Algérie avait donné son accord à travers les déclarations d’un membre du Ministère de travail de l’emploi et de la sécurité sociale ainsi qu’à travers la remise du visa aux membres de la mission. », pouvait-ont lire dans le communiqué.

Avant de charger « les autorités Algériennes ou du moins ceux qui parlent au nom de l’État Algérien, qui viennent encore une fois de déshonorer l’Algérie en acceptant puis en refusant à la dernière minute cette mission qui avait été, recommandée lors de la conférence international du travail qui s’est tenue à Genève en 2017. », poursuit encore la CGATA.

Selon ce syndicat autonome, « cette obstruction à la visite d’une mission pour rencontrer, entre autres, les responsables des organisations syndicales qui avaient déposé plainte contre le gouvernement Algérien du fait des différents entraves au libre exercice du droit syndical CGATA et ses affiliés (SNAPAP, SNATEGS, SESS et SAAVA) est motivé par le fait que les autorités Algériennes voulaient que ce soit les syndicats clonés qui soient présentes pour discuter avec la commission. », pouvait-on lire encore.

- Advertisement -

Puis au syndicat de conclure en menaçant de « poursuivre son action auprès des instances internationales onusiennes jusqu’à ce que le déni de justice soit réparé.

Une conférence de presse sera animée par les responsables des organisations syndicales affilées à la CGATA pour revenir sur la question et ce le samedi 24-02- 2018 à partir de 10h30 au sein du siège du SNAPAP sis au 35 rue Abdelhamid Chabani belle vue Harrache Alger . », conclut le communiqué.

Auteur
Mr Malaoui Rachid, président de la cgata

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Premier League : Manchester City humilie United dans le derby de Manchester

Dans le choc de la 9e journée du Championnat d'Angleterre, dimanche 2 octobre, Manchester City a infligé une humiliation à son rival local, Manchester...

Les plus populaires

Commentaires récents