6 octobre 2022
spot_img
AccueilMondeWashington suspend un versement de 65 millions de dollars destiné aux Palestiniens

Washington suspend un versement de 65 millions de dollars destiné aux Palestiniens

UNRWA

Washington suspend un versement de 65 millions de dollars destiné aux Palestiniens

Les États-Unis ont retenu le versement de plus de la moitié des 125 millions de dollars d’aide prévue à l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens. Washington estime que d’autres pays doivent davantage contribuer.

Les États-Unis ont envoyé 60 millions de dollars à l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) pour qu’elle puisse continuer d’opérer, mais ont retenu le versement de 65 millions supplémentaires, a déclaré, mercredi 16 janvier, un responsable du département d’État.

« Il faut revoir en profondeur la manière dont l’UNRWA fonctionne et son financement », a estimé ce responsable, tandis que Washington demande à d’autres pays de contribuer davantage.

- Advertisement -

« Il est temps de changer »

Les États-Unis ont adressé mardi une lettre à cette agence confirmant une partie de leur contribution volontaire, censée s’élever au total à 125 millions de dollars.

« Sans cet argent », destiné notamment à payer les salaires dans les écoles et le système de santé en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, « les opérations de l’UNRWA étaient menacées », a expliqué le responsable du département d’État. Pour autant, plus de la moitié de l’enveloppe totale, soit 65 millions de dollars, « vont être retenus » jusqu’à nouvel ordre, a-t-il ajouté.

Ce responsable a rappelé que les États-Unis étaient depuis « des décennies » le plus gros donateur de cette agence, dont les financements provenaient ces dernières années à 30% de Washington. « Comme pour l’ONU en général, il ne faut pas demander aux États-Unis de contribuer de manière disproportionnée », a-t-il insisté, « il est temps de changer ».

De son côté, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), internationalement reconnue comme la représentante de tous les Palestiniens, a estimé que la décision des États-Unis semblait « suivre les instructions » du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou qui visent à « progressivement démanteler une agence fondée par la communauté internationale pour défendre les droits des réfugiés palestiniens et leur fournir les services essentiels ». Pour l’heure, les autorités israéliennes n’ont pas réagi à la décision américaine.

Le budget de l’Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas dépend très largement de fonds internationaux. Selon la Banque mondiale, les Territoires palestiniens ont reçu en 2015 près de 1,8 milliard de dollars d’aide publique (1,49 milliard d’euros), contre 2,4 milliards de dollars en 2014 (1,99 milliard d’euros)

 

Auteur
AFP

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Fonds détournés : 219 commissions rogatoires internationales lancées

Deux cent dix-neuf commissions rogatoires internationales, dont 43 exécutées et 156 en cours de traitement par les autorités judiciaires des pays concernés, ont été...

Les plus populaires

Commentaires récents