9 février 2023
spot_img
AccueilA la uneZidane : les propos déplorables du président de la FFF

Zidane : les propos déplorables du président de la FFF

Zidane

Interrogé pour savoir si Zinedine Zidane (qui faisait office d’option numéro un à la tête des Bleus en cas de non-renouvellement du contrat de Didier Deschamps) l’avait appelé ces derniers jours, Noël Le Graët s’est montré très cassant envers l’ancien champion du monde.

« Je ne l’aurais même pas pris au téléphone », lance sèchement au micro de RMC le président de la Fédération française de football.

Noël Le Graët, âgé de 81 ans, a également répondu tout aussi sèchement aux rumeurs faisant état de l’intérêt de Zidane pour la sélection du Brésil.

- Advertisement -

« Cela m’étonnerait qu’il parte là-bas, a-t-il affirmé. Il fait ce qu’il veut, cela ne me regarde pas. Je ne l’ai jamais rencontré et on n’a jamais envisagé de se séparer de Didier Deschamps. J’en ai rien à secouer, il peut aller où il veut, dans un club, il en aurait autant qu’il veut en Europe, un grand club. Une sélection, j’y crois à peine en ce qui me concerne. »

Des propos peu académiques de la part d’un octogénaire déchaîné.

Ces propos choquants sont-ils à mettre sur le dos d’une sénilité avancée ou d’un racisme primaire clairement affirmé ?

Réagissant rapidement à cette polémique sur Twitter, Kylian Mbappé s’est fendu d’une réaction sans équivoque : « Zidane c’est la France, on ne manque pas de respect à une légende comme ça… »

François Piquemal, député de la NUPES, s’interroge sur l’avenir de Noël Le Graët à la tête de la FFF. « Attitudes sexistes, affaires de pedophilie étouffées, lâcheté face au régime qatari, et désormais propos méprisants à l’encontre de Zidane, Mme la Ministre du Sport Amélie Oudéa-Castéra, il est temps de mettre fin au mandat de Monsieur Le Graët qui n’est pas à la hauteur du football français », écrit-il sur Twitter.

Un peu sur le tard et après avoir compris le déluge de critiques qu’ont suscité ses déclarations le président de la FFF Noël Le Graët reconnaît lundi avoir tenu des « propos maladroits » et tient « à présenter (ses) excuses » à l’ancien n°10 des Bleus.

Rajoutée à l’affaire Benzema, laquelle est loin d’avoir révélé les dessous scabreux, la sortie pour le moins déplacée, dénudée du moindre respect, du président de la Fédération Française de Football dénote un profond malaise au sein des instances supérieures de l’équipe de France.

Bizarrement, ce sont deux affaires liées à deux joueurs d’origine maghrébine qui déchaînent les passions.

Décidément, la France d’en haut n’arrive pas encore à se départir de ses vieux démons !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Le régime s’acharne sur Mohamed Tadjadit

La justice s’acharne contre le poète Mohamed Tadjadit. L’enfant terrible du Hirak/Tanekra ne compte plus les convocations, les arrestations et les emprisonnements depuis février...

Les plus populaires

Commentaires récents