9 février 2023
spot_img
Accueil360°12 ans de prison ferme contre l'ancien général Abdelghani Hamel

12 ans de prison ferme contre l’ancien général Abdelghani Hamel

JUSTICE

12 ans de prison ferme contre l’ancien général Abdelghani Hamel

La chambre pénale de la Cour d’Alger a prononcé, mercredi, une peine de 12 ans de prison ferme à l’encontre de l’ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation, dont « blanchiment d’argent », « enrichissement illicite », « trafic d’influence » et « obtention de fonciers par des moyens illégaux ».

La chambre pénale a également maintenu l’amende de 8 millions DA.

La même instance a prononcé des peines de prison contre les fils de l’ancien DGSN, à savoir: 8 ans de prison ferme pour Amiar, 6 ans de prison ferme pour Chafik et 5 ans de prison ferme pour Mourad. Sa fille Chahinaz a été condamnée à deux (2) ans de prison, dont une année avec sursis.

Le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) avait prononcé, en début du mois d’avril dernier, une peine de quinze ans de prison ferme contre l’accusé, Abdelghani Hamel, assortie d’une amende de 8 millions de dinars algériens (DA).

- Advertisement -

Son fils Amiar Hamel avait écopé d’une peine de dix (10) ans de prison ferme et d’une amende de six (6) millions de DA. Son fils Chafik avait lui été condamné à huit (8) ans de prison ferme et à une amende de 5 millions de DA et son fils Mourad à sept ans de prison ferme et à une amende de 5 millions de DA.

Sa fille Chahinaz avait, elle, été condamnée à trois ans de prison ferme et à une amende de 5 millions de DA. L’épouse de l’ancien DGSN, Annani Salima, avait, quant à elle, écopé de deux ans de prison ferme et d’une amende d’un million de DA.

Dans la même affaire, le tribunal avait condamné les deux anciens ministres, Abdelmalek Boudiaf et Abdelghani Zaalane, en leur qualité d’anciens walis d’Oran, à trois ans d’emprisonnement ferme et à une amende d’un million de DA.

De même qu’il avait condamné l’ancien wali de Tlemcen, Bensebane Zoubir, à 3 ans d’emprisonnement, l’ancien wali de Tipaza, Moussa Ghellai, à 5 ans de prison ferme et une amende d’un million de DA et l’ancien directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Hussein Dey, Mohamed Rhaimia, à 3 ans de prison ferme et une amende de 500.000 dinars.

Le tribunal avait, également, infligé une amende de 32 millions de DA aux entreprises appartenant à la famille Hamel, avec la confiscation de tous les biens et biens mobiliers saisis.

Auteur
APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

«L’Affaire Houellebecq »

    Dans le dernier hors-série de la revue de Michel Onfray, Front populaire, le romancier Michel Houellebecq, coqueluche de l’extrême droite intellectuelle et fervent défenseur...

Les plus populaires

Commentaires récents