9 décembre 2022
spot_img
AccueilA la une27 sénateurs américains réclament des sanctions contre l'Algérie

27 sénateurs américains réclament des sanctions contre l’Algérie

Vingt-sept membres du Congrès américain interpellent, dans un courrier Antony Blinken, le secrétaire d’Etat, et s’inquiètent, disent-ils de la proximité entre l’Algérie et la Russie. Ils demandent que des sanctions soient prises contre l’Algérie. 

Rien que ça ! Les relations entre Alger et Moscou ne laissent pas indifférents. « Comme vous le savez, la Russie est le premier pays pourvoyeur d’armes de l’Algérie. Pour l’année dernière seulement, l’Algérie a acheté pour plus de 7 milliard de dollars, constatent les dix congressistes dans leur courrier rendu public hier jeudi.

Ils poursuivent : « Dans ces transactions, l’Algérie a accepté d’acheter l’avion de chasse russe, y compris le Sukhoi 57. Auparavant, la Russie n’a jamais donné son accord pour la vente de cet avion en particulier. Cette transaction fait de l’Algérie, le troisième pays au monde à le posséder ».

Les signataires rappellent qu' »en 2017, le Congrès a voté un acte pour contrecarrer les adversaires des Américains à travers,  l’acte de sanctions (CAATSA). Ce vote, oblige le président des Etats-Unis à imposer des sanctions à toute personne, qui en toute conscience, s’engagerait dans des transactions importantes avec une autre personne qui serait partie prenante ou opérant au profit de la défense ou l’espionnage du gouvernement russe ».

Aussi, estiment les dix congressistes « cette transaction récente  entre l’Algérie et la Russie. doit être clairement catégorisée comme une « une  importante transaction » selon l’Acte de sanctions du CAATSA, cependant à ce jour, aucune sanction possible n’a été générée par le Département d’Etat ».

- Advertisement -

Bien entendu les signataires profitent de l’occasion pour rappeler la guerre que mène la Russie en Ukraine. Comme un train de sanctions a été décidé par les Etats-Unis et l’Union européenne contre Moscou, les congressistes estiment que « la Russie a un besoin urgent de fonds pour continuer son effort de guerre. Vladimir Poutine tente de punir les Européens pour leur implication et leur soutien à l’Ukraine en bloquant les ventes de gaz aux pays européens. Cette situation le prive de revenus qui viendraient renflouer les fonds du gouvernement russe ».

De fil en aiguille, les auteurs du courrier ajoutent qu' »il est fort probable que la Russie pousse à davantage de ventes d’armes.  Il est essentiel que le président Biden et son administration prépare des sanctions contre ceux qui financent le gouvernement russe et sa machine de guerre à travers l’achat d’armes ».

A la lumière de tous ces éléments, les sénateurs demandent « de commencer incessamment à mettre en place des sanctions importantes contre ceux qui sont impliqués dans les transactions d’armes russes ». Ajoutant que « les Etats-Unis ont besoin d’envoyer un message clair  au monde et aux soutiens du régime de Poutine et sa guerre barbare, aucune tolérance ne sera admise. »

Même si les relations entre Alger et Moscou ont toujours été excellentes, elles ont connu un certain réchauffement ces derniers mois, avec une intensification des visites et une augmentation de l’échange des expertises. D’ailleurs une opération militaire conjointe baptisée « Bouclier du désert » aura lieu en novembre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.  Une visite d’Abdelmadjid Tebboune est même prévue à Moscou avant la fin 2022, selon l’ambassadeur de la Russie en Algérie, Valerian Shuvaev, dans une déclaration à la presse début septembre. L’invitation a été transmise en mai dernier par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Quel impact aura ce courrier des sénateurs sur la position américaine envers l’Algérie ?

Sofiane Ayache

 

ARTICLES SIMILAIRES

23 Commentaires

  1. « les Etats-Unis ont besoin d’envoyer un message clair au monde et aux soutiens du régime de Poutine et sa guerre barbare, aucune tolérance ne sera admise. »
    Guerre barbare ! Comme c’est facile d’oublier le Vietnam et l’Irak !
    De toute façon ces dix ou vingt-sept membres du congrès américains sont presque certainement payés par le Maroc pour envoyer cette pétition. N’importe qui peut acheter quasiment n’importe quel congressiste ou sénateur américain. Ils sont toujours au service du plus offrant.
    Par ailleurs, payer 27 membres du congrès, à moins qu’ils soient des membres très influents, et/ou payés assez cher pour qu’ils puissent eux-même acheter l’adhésion de 191 autres membres du congrès, c’est du gaspillage d’argent et de temps. Et s’ils obtiennent le vote de ces 191 autres membres, il leur faudra ensuite convaincre 51 des 100 sénateurs pour que ça aboutisse à une action concrète de l’Oncle Sam. En temps ordinaire, 90% de ces membres du congrès et du sénat des USA ne savent pas où se trouve l’Algérie, et quand ils le savent, ils s’en contrefichent comme de la dernière paire de chaussettes qu’ils ont jetée à la poubelle.

    • Des sénateurs américains payés par le Maroc ? Le ridicule ne tue pas. Et quelle stupidité , cette haine envers les Marocains !

        • De toute façon, cette démarche auprès du congrès américain n’aboutira à rien à moins que des événements qui changent la donne surviennent dans le futur. Il ne faut jamais dire jamais, mais ma façon de voir les choses est que le Maroc sait très bien que son « investissement » dans le Congress ne rendra pas de bénéfices concrets, mais il joue sur les nerfs du Pouvoir algérien, comme dans la petite fable bien connue du renard et du poulailler: Un renard essaye d’entrer dans un poulailler. Il tourne autour de la clôture, cherchant une brèche mais n’en trouve pas. Il essaye de sauter par dessus, mais c’est trop haut. Il essaye de creuser un trou sous le grillage, mais c’est trop profond. A la fin, dépité, il introduit sa queue entre les mailles du grillage et la secoue violemment, créant la panique chez les poules à l’intérieur. Elles sautent dans tous les sens, caquetant et envoyant des plumes partout. Un autre renard passe par là, et voyant le manège, il s’adresse à son congénère : « Mais que fais-tu donc? Tu ne crois tout de même pas que c’est comme ça qu’on attrape des poules, non ? » L’autre lui répond: « Akka wala d-ṭṣent » (c’est mieux que de les laisser dormir.)

        • Le « makhzen », les sionistes, hizb franca et quoi d’autre on vous a appris pour zaama intimider ? Votre disque est raye.

          • @Nora: Pour toi, si on critique le régime marocain, c’est donc qu’on défend le régime algérien. T’a-t-il traversé l’esprit qu’on peut être contre les deux en même temps sans aucun paradoxe, ni aucune contradiction ?

      • Ah, oui ! Comme je suis bête ! Bien sûr que les lobbies n’existent que dans la tête d’algériens comme moi, fous de haine – et de jalousie, ne l’oublions pas ! – pour leur voisin tout gentil, tout doux, tout pacifique de l’ouest, qui, lui, n’achète ses armes que chez les bons bons américains, français et israëliens, ces pays qui sèment l’amour et le bonheur partout où ils mettent le pied.
        A propos de ridicule, puisque tu t’affubles d’un nom kabyle, peut-être connais-tu ce proverbe? Ufiɣ taḍṣa t-des. Ɣileɣ taḍṣa dgi, ziɣ d-ges.

    • Zeus, dit-on, rend fou celui qu’il veut perdre. J’ose espérer que, ni à la Maison Blanche, ni au Capitole, on ait, à ce point, perdu la raison. Ceux qui n’ont pas la mémoire courte, se souviendront que ce sont les Occidentaux, États-Unis en tête, qui, à force de refuser de lui vendre des armes perfectionnées, ont contraint l’Algérie à faire de l’Union soviétique, puis de la Russie, son fournisseur quasi exclusif.
      Quelque soit x, il est devenu urgent, pour la Terre entière, d’en finir avec cette prétention démesurée de vouloir régenter le Monde!

  2. Enfin une bonne nouvelle venant des US. L’Algérie s’enfonce dans l’axe du Mal et se ridiculise sur la scène internationale. A force de jouer aux cons, la junte algérienne embarque tous les Algériens dans une aventure dangereuse. Néanmoins il est souhaitable que ces sénateurs s’inquiètent aussi des atteintes gravissimes aux Droits de l’Homme en Algérie. Il y a plus de 300 prisonniers politiques et d’opinion, en majorité Kabyles, dans geôles algériennes.

    • Bas les masques. Vous n’êtes sûrement pas kabyle, et votre haine vous aveugle! Les patriotes embastillés, kabyles ou non, sont des algériens qui n’ont que faire de votre aide. A la niche!

      • Oui la majorite est Kabyle. La liste est meme publiee ici sur Le Matin. Sinon es tu d’accord sur la repression qui s’abat sur le peuple pour un oui et pour un non ? Tu dois etre un element de cette issaba qui a peur de perdre ses avantages, n’est ce pas ? Alors qu’il soit kabyle ou pas ou es le probleme et tu ne changeras rien au regime oppressif dont tu fais parti ya la mouche electronique ou plutot debbane, locataire des sites ou on peut encore ecrire la verite. Va au site de nezzar car vous etes entre vous maintenant car vous censurez tout.

  3. Je pense en effet que dans l’absolu la quasi majorité des politiciens américains ne sait même pas situer leur propre pays sur une carte de géographie , delà à se prendre la tête sur ce que fait un pays comme le nôtre il faut avoir beaucoup d’imagination pour le penser.Cela ne signifie pas que  »d’autres » ne cherchent pas à les embarquer dans ce rafiot-là.

    Marikène n’a pas empêché la Turquie d’acheter des armes russes  »incompatibles » avec le système de défense otanien mais viennent de découvrir que l’Algérie achète ses armes à la Russie ? Je pense que c’est le résultat du lobbyisme de nos chers voisins qui sont bien soutenus par un autre lobby bien actif aux USA.

    Mais je ne crois pas que cela ira plus loin car ce n’est pas au moment où l’Occident joue les orfraies effarouchées contre l’invasion de l’Ukraine et pour la souveraineté des peuples qu’ils vont s’amuser à attaquer l’Algérie sur ce front.

    Quoi que …

  4. Lorsqu’un état est entièrement dépendant des autres pour ses besoins disant vitaux (éducation, alimentation, armes, etc..), le seul rempart qui le prémunit contre la dislocation est son propre peuple uni mais souverain! En infantilisant son peuple, hélas, le régime algérien prive fatalement ce pays de ce atout inestimable.

    • Le peuple est l’ennemi de la Issaba au pouvoir. Ils l’appellent juste pour halaliser les truands durant les « elections » et servir de chair a canon dans leurs guerres a eux qu’ils fabriquent en fonction des circonstances.

    • @urfane
      Vous avez raison de souligner qu’un régime tyrannique, incapable de satisfaire les besoins vitaux de son peuple, à commencer celui, élémentaire, d’exercer librement ses droits fondamentaux, perd toute légitimité aux yeux de ses citoyens, et, pire encore, rompt le consensus national autour des questions vitales, telles que la souveraineté, la défense et la sécurité nationales. Le Hirak/Tanekra, que certains ont trop vite enterré, est la preuve formelle que le Peuple, dans ses profondeurs, n’a pas été si infantilisé que ça!

      • J’aurai aimé te suivre @ AT Dahman sur le Hirak/Thanekra tant la communion de rue dont il a fait preuve en a bluffé plus d’un à l’intérieur comme ailleurs dans le monde. Mais, camime, un slogan tel que « Karim TABOU/allahou akbar » n’augurait de rien d’optimiste. Bref, la mainmise évidente de Rachad à travers sa chaine londonienne sur ce mouvement, ses orientations et ses activistes (sortis de nulle part!) en disait long sur l’issue de cette mascarade!
        En clair, dans cette équation, le pouvoir ne cédera jamais aux islamistes et, ces derniers, par leur entrisme idéologique et politique, nous renverrons toujours notre quête de liberté aux calendes grecques!

        • La Révolution du 1er Novembre, elle-même, ne fut pas un long fleuve tranquille! Et puis, comme le disait le regretté Saad Dahleb, citant en cela Winston Churchill, « d’échec en échec, on a fini par aboutir à la victoire !», tant il est vrai que ce sont les bonnes leçons tirées de nos échecs qui nous permettent de triompher. La première leçon à tirer, en l’occurrence, c’est que les révolutions non-structurées sont toujours inabouties. La deuxième est que l’on ne dîne jamais impunément avec le diable!
          Tanemmirt

  5. Oui au droit à l’ingérence sous des conditions bien définies par la charte de l’ONU. Autrement, chaque régime, militaire ou religieux, réprimera à volonté sans en être inquiété. L’Algérie actuelle, un cas flagrant, est bel exemple à méditer.

  6. Les US n’ont pas besoin de sanctionner toute l’Algérie, il suffit de bloquer les avoirs des truands au pouvoirs, détenus en occident et aux EAU pour qu’ils se mettent à plat ventre.

  7. L Algérie paiera ses crimes commis en Kabylie et l humiliation de la Kabylie.
    Les truands seront traduit en justice
    Ou certains sont passés par là. Que ce pouvoir se met à genoux devant la France , le temps viendra . Ou sont les empires ? Méditer

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’université de Djelfa arrache le prix du larbinisme !!!

Le ridicule ne tue pas en Algérie. L'université de Djelfa vient de s'illustrer d'une bien triste manière pour plaire à Tebboune. Cette institution censé...

Les plus populaires

Commentaires récents