18 août 2022
spot_img
AccueilChroniqueÀ qui appartient l’Algérie ?

À qui appartient l’Algérie ?

Algérie Hirak
Le peuple du Hirak/Tanekra spolié de sa liberté

Question idiote s’il s’agissait d’un autre pays que le nôtre ! Puisque, par définition, un pays est censé appartenir à ses habitants ! Au peuple. Mais l’Algérie est un cas atypique, tant le citoyen se trouve ignoré, marginalisé, méprisé depuis qu’«on lui a offert l’indépendance » (dixit Bouteflika).

La diatribe du journaliste Mustapha Zeghileche contre un ministre donne le ton et les éléments de réponse à la question (*).

Ainsi, selon le journaliste activiste, un ministre a déclaré récemment que « les opposants s’acharnent contre l’Algérie pour avoir des postes ». « Il suffit qu’ils aient un poste, dit ce ministre, pour qu’ils se taisent ».

Et au journaliste d’assener : « Ils veulent nous complexer et nous entuber avec ce genre de rhétorique. Oui, évidemment que je veux un poste. Et je veux ton poste à toi plus précisément. Je veux te dégager et prendre ta place. Si vous faisiez votre travail, si vous n’aviez, ne serait-ce que le minima de compétences, le pays ne serait pas dans cet état ».

Dans son intervention, le journaliste souligne « le culot » de ce ministre qui qualifie d’ « opposants contre l’Algérie », ceux qui s’opposent aux responsables en poste. Et de s’interroger : « Cela signifie-t-il que c’est lui l’Algérie ? »

- Advertisement -

Dans la tête de nos dirigeants, il va sans dire que le pays leur appartient, et on peut sans trop se tromper établir une distribution réelle du territoire entre les militaires, les islamistes et les FLiN-tox, qui se répartissent le pouvoir, la société et la rente.

À 90%, le pouvoir et la rente appartiennent aux militaires ! Les 10% restants sont laissés aux pantins civils manipulés par les premiers. Ces 10% représentent le petit os que l’on jette à un chien docile.

Quant à la société, elle a été offerte en grande partie aux islamistes. Des islamistes qui s’emploient avec cynisme et zèle à tuer l’esprit d’indépendance et de liberté des Algériens.

Le peu qui reste ne rêve que d’évasion vers des cieux plus cléments. Une évasion résumée par la rage de Shirine Boutella à l’adresse de tous ces donneurs de leçons qui lui reprochent un simple tatouage entre les seins : « Votre frustration de complexés de merde, vous la gardez pour vous. Si je me suis barrée c’est pour vivre ma vie, pour être liiibre ! » Et d’en rajouter quelques couches (**) :

– « Quand on ne vous demande pas votre avis. Quand on ne vous demande pas vos conseils. Taisez-vous ».

– « Les corps des femmes ne vous appartiennent pas. Ce n’est donc pas à vous de décider de ce qu’on en fait ou de ce qu’on n’en fait pas ».

– « Je ne me représente que moi. Je m’appelle Shirine Boutella ! »

Qui a dit que la femme n’est pas l’avenir de l’homme ?

En résumé, le pays reviendra aux Algériens quand les militaires retourneront à leurs casernes, les islamistes à leurs mosquées et les FLiN-tox au musée ! Ce qui se produira certainement à la saint glinglin ou à l’arrivée de l’imam El-Mahdi ! Il suffit de patienter !

En attendant, « El Harga teslek » !

Kacem Madani

(*)https://marevuedepressedz.com/2022/07/22/zeghileche-ministre-poste/

(**)

 

ARTICLES SIMILAIRES

9 Commentaires

  1. Mr Madani vous le savez très bien à qui appartient L’Algérie . Si vous avez un trou de mémoire , je vous le rappel : une caste de génèreaux venu de Oujda ; avec bagage et arme ; ils ont mis main basse sur le pays et ces richesses , ils ont castrés le peuple avec leur idiologie et le tour est joué . Nos parents en cru , car ils ont étaient abreuvés , par le patriotisme et le nationalisme bathiste . Moi je ni crois ni au mahdi ni a amar bouzouar . ghassa liméne ghassa . Il ni a que la force qui les fera déguerpir.Certaine vont dire c’est facile avec un clavier de leur déclarer la guerre à cette mafia . On peut tourner et retourner le problème dans n’importe quel sens c’est la seul solution . Ou bien pour nous les Kabyles l’autodétermination ; point barre . Azoul

  2. Bravo Shirine! Pour que la société algérienne amorce un semblant de début de commencement du progrès, il faudrait probablema, au moins, un quart de la junte féminine qui devienne des « shirines » puissance « x ». Je va vous explique : l’homo algérianus masculinus se sent le devoir d’être virile! Porque? me direz-vous? Barsiqui, la virilité lui est associée comme un « tique » dès sa naissace : Maman, d’abord, papa, ansuite, bobonne pour finir! et la boucle est bouclée. Brif, la femme doit sortir de ses gonds. si-tou!

    • Je crwa que toua aussi tu as une tablette qui corrige les erreurs par des fautes.

      Isk ya3n,i si j’ai bien compris tu voulais dire qu’il faut sortir la gente féminine de ses gonds pour devenir une junte qui gouvernera avec des gants un pays sur les jantes ?

      • mdr @ hend, c’est vraima vraima un gros lapsus révélateur de la situation. comme jlai dit, c’est l’émotion. Rozma queteslà!

  3. Tus as raison a Urfan . Quitte à être gouverné par des militaires , pourquoi pas une «  »junte » » féminine , ipitite qu’une main de fer dans des gants de velours sera plus douce à supporter.
    Moua avec thadjarmith enni , ça ne me changera pas.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

34 % des Marocains souhaitent quitter le pays

Avec des sondages menés auprès de plus de 23 000 personnes dans dix pays de la région MENA, la 7ème édition du rapport annuel...

Les plus populaires

Commentaires récents