20 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiqueAbdelaziz Bouteflika a-t-il vraiment besoin d’un cinquième mandat ?

Abdelaziz Bouteflika a-t-il vraiment besoin d’un cinquième mandat ?

REGARD

Abdelaziz Bouteflika a-t-il vraiment besoin d’un cinquième mandat ?

Si le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, veut vraiment un cinquième mandat, c’est grave, s’il n’en a que faire et que c’est plutôt son entourage qui cherche coûte que coûte à le maintenir au pouvoir, c’est plus grave encore.

Les dernières apparitions d’Abdelaziz Bouteflika ont montré aux Algériens que l’homme est au bout du rouleau. Donc, de là à dire qu’il sera candidat à sa propre succession parce qu’il n’y a pas mieux, c’est assurément vouloir faire rire, alors que l’heure est grave et qu’il vaudrait mieux en pleurer.

Quand quatre chefs de partis, le mine ravagée par les remords, s’affichent devant les caméras de télévisions pour annoncer solennellement avoir opté pour Abdelaziz Bouteflika comme candidat aux prochaines élections présidentielles, il n’y a plus de doute là-dessus : des gens cherchent leurs intérêts, ici et maintenant, au détriment des intérêts supérieurs du pays, lesquels attendront.

Ces quatre chefs de partis oublient peut-être que le monde a beaucoup changé, au point où la présidence à vie est devenue un risque potentiel pour la stabilité d’un pays.

A croire que ces quatre individus ne regardent pas la télévision et que des pays comme le Soudan ou le Venezuela font partie d’une autre planète.

- Advertisement -

La présidence à vie pour Abdelaziz Bouteflika a certainement ses raisons que la raison ignore. La présidence à vie, qu’on le veuille ou non, sert d’abord et avant tout l’autocrate du moment, en lui permettant de gouverner comme bon lui semble et de s’en aller sans rendre des comptes.

D’aucuns diront que le chef de l’Etat n’a fait que du bien pour l’Algérie, « ses réalisations » étant là pour le confirmer. Ils oublient toutefois qu’Abdelaziz Bouteflika a trouvé le pays gros importateur de céréales et de lait en poudre et qu’il le laissera sans nul doute dans cette peu reluisante situation.

Ils oublient aussi, et surtout, que Abdelaziz Bouteflika a permis, entres autres, la création de centaines de canards boiteux, dont certains ont engrangé des milliards grâce à une publicité nullement méritée, qu’il a étouffé  des quotidiens de qualité, dont El Watan, Liberté et El Khabar, et qu’il a fait faire au Matin d’Algérie ce que l’ennemi ne fait pas à son ennemi.

Le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, secret de polichinelle, a décidé de mourir président pour ne pas voir un autre lui succéder de son vivant et rendre à César ce qui appartient à César.

Bref, Abdelaziz Bouteflika a besoin d’un cinquième mandat pour éviter la pire des choses : voir son successeur s’étaler sur les mille milliards de dollars dépensés pour les résultats que l’on sait.

Auteur
Ahcène Bettahar    

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents