21 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneLe "hold-up" démocratique d'Emmanuel Macron

Le « hold-up » démocratique d’Emmanuel Macron

Le président français, Emmanuel Macron, est sorti de son silence pour arguer que les élections législatives n’ont pas donné de forces victorieuses. A peine croyable.

Dans sa lettre aux Français, publiée dans la presse régionale ce mercredi 10 juillet, le président de la République estime que « personne ne l’a emporté. Aucune force politique n’obtient seule une majorité suffisante et les blocs ou coalitions qui ressortent de ces élections sont tous minoritaires. Divisées au premier tour, unies par les désistements réciproques au second, élues grâce aux voix des électeurs de leurs anciens adversaires, seules les forces républicaines représentent une majorité absolue. » 

Il est clair que Macron joue la montre et sur les nerfs du Nouveau Front populaire qu’il ne souhaite manifestement pas voir reconnaître comme la première force politique malgré les quelque 180 sièges dont elle est créditée loin devant Ensemble (parti présidentiel) et ses 155 sièges. Peu importe, il y a manifestement de la part du président français une volonté d’entamer un bras de fer avec la gauche. Mais en parallèle, tout porte à croire que son parti est susceptible de se coaliser avec la droite, voire l’extrême droite pour monter un bloc permettant d’arriver à une majorité relative de députés. Dans la même missive, il estime que le résultat des législatives « les oblige d’ailleurs à bâtir un large rassemblement. »

Aussi, Emmanuel Macron conseille les partis « d’engager un dialogue sincère et loyal pour bâtir une majorité solide, nécessairement plurielle, pour le pays. Les idées et les programmes avant les postes et les personnalités : ce rassemblement devra se construire autour de quelques grands principes pour le pays, de valeurs républicaines claires et partagées, d’un projet pragmatique et lisible et prendre en compte les préoccupations que vous avez exprimées au moment des élections.« 

L’écologiste Marine Tondelier a été claire à ce sujet : « Maintenant il va peut être falloir arrêter la plaisanterie, c’est un braquage démocratique ce qu’il est en train de faire ». Un vent de colère commence à monter dans la gauche et les écologistes qui refusent de voir leur victoire volée par le président de la République.

- Advertisement -

Edwy Plenet, patron du site Mediapart, écrit : « Macron est un jusqu’au-boutiste de l’absolutisme présidentiel. Élu par deux fois grâce au barrage contre l’extrême droite, qu’il a ensuite saccagé, il récidive aujourd’hui en méprisant la force sortie en tête des législatives, le NFP prêt à gouverner. » Ceci résume cela.

Yacine K.

5 Commentaires

  1. Pour qu’on aille pas croire que j’ai viré ma cuti à droite , je tiens à dire que j’ai voté NFP-LFI dans ma circonscription et que c’est Clémence Guetté ,de LFI, qui a été élue au premier tour.Mais tout de même! Même si je n’y ai pas cru, et que j’ai toujours considéré le programme du NFP comme un programme révolutionnaire et non parlementaire. Sinon Mélenchon ne se prendrait pas , dès l’annonce des résultat pour Robespierre.

    Hold-up, dites-vous ? C’est un peu ça. Mais c’est tout de même comme si vous oubliez la boite de chocolat sur la table, et que vous rendiez responsables les enfants de les avoir tous mangés. . Le NFP ne semble pas avoir agit autrement. Il fait comme s’il n’avait jamais cru à sa victoire et demande à ce qu’on lui laisse le temps.

    Pendant ce temps le NFP qui manifestement confond élection et révolution veut imposer un programme rejeté par les deux tiers du parlement. Il confond élection et révolution parce que pour lui les autres parlementaires n’ont pas été choisis démocratiquement par le peuple et que la seule légitimité qui vaille c’est la sienne. Seuls ses électeurs sont comptabilisables!

    Je veux bien que les arguments qu’on oppose au NFP soient d’une mauvaise foi inqualifiable mais ceux du NFP ne valent pas mieux, car pendant la législature sortante il en a usé et abusé à outrance à coups de motions de censure et d’esclandres au sein même de l’assemblée.

    La règle veut que pour appliquer un programme il faut avoir la majorité absolue. Le NFP est non seulement loin d’avoir la majorité absolue, mais l’opposition jure de l’en empêcher et elle en a les moyens les plus légitimes car c’est elle, toutes tendances confondues, qui a la majorité.

    Voila pourquoi , c’est Macron qui arbitre le match et ,pour l’instant, la balle est dans le camp de l’opposition.

    • Là tu es, de visu, dans ton élément le plus naturel et tu dois t’y maintenir. Ca te sied convenablement. Prolixe que tu es, tu peux en débattre jusqu’à ce qu’on soit obligé de prévenir un médecin pour ne pas dire un psy. Les affaires de la Kabylie, quand à elles, ne concernent que les Kabyles. En Kabylie tu n’as rein perdu pour y venir ou revenir le chercher. La Kabylie appartient aux Kabyles pas à la quatrième internationale!
      Bien à toi.

  2. C’est très partial comme commentaire ! Vous donnez beaucoup de poids à la Coqueluche des médias M Tondelier et au commissaire du peuple E Plenel !
    Macron ferait un hold UP ? Avec tous les candidats autoproclamés de la NFP, c’est la lutte des égos !
    Il faudrait que papa Macron annonce la fin de la partie et décide qui est le premier ministre ! Ils sont vraiment infantiles tous ces
    Mais comme dit hend uqaci, ils n’ont pas la majorité !
    D’ailleurs, c’est bizarre ce # front républicain #, les candidats centristes et de la NFP se sont arrangés pour se désister pour éviter le rn ! Mais dès qu’on parle de postes de ministres alors là c’est fini les négociations et les deals ! Les différentes visions de la société et du monde ne sont pas négociables !
    Comme je l’ai déjà dit, d’autres pays européens n’ont pas de groupes majoritaires et ils négocient !
    Les partis français, les médias et l’ensemble de la société sont autistes !
    On ne s’occupe pas de ce qui se passe aux frontières et des pays de la zone euro !
    L’économie des différents pays, la retraite, le chômage, …. On ne s’y intéresse pas !
    Non, les français ne sont pas les plus intelligents,
    d’ailleurs, cela ne fonctionne mal, le pays vit au dessus de ses moyens et laisse une dette énorme aux générations futures !
    Regarder le programme de la NFP, allez on dépense ! l’argent tombe du ciel ! Ce sont de vrais monothéistes !

  3. Il y a quelques semaines les partis constituants le NFP voulaient abroger le 49/3, car ils trouvaient cette façon de faire passer les lois anti-démocratique, maintenant ces mêmes partis représentant 1/3 de l’électorat souhaitent gouverner à coups de 49/3 et de décrets. Ils sont vraiment une bande d’hypocrites..

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents