9 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Al Adjwaa Tv fermée définitivement par l'ARAV

Al Adjwaa Tv fermée définitivement par l’ARAV

Al Adjwaa tv

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) a décidé de fermer définitivement la chaîne TV privée Al Adjwaa, a-t-on appris lundi soir auprès de l’Autorité.

La chaîne de télévision privée El Adjwaa a été définitivement  fermée sur décision de l’Arav, le « gendarme » de l’audiovisuel en Algerie. L’information  avait été largement  relayée sur les réseaux sociaux dans la soirée du lundi 14 novembre  avant d’être confirmée par une dépêche de l’APS diffusée au courant de la même soirée. « L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) a décidé de fermer définitivement la chaîne TV ‘Al Adjwaa, a-t-on appris lundi soir auprès de l’Autorité », dit en substance la dépêche  de l’agence officielle  d’information. « La décision de fermeture a été prise après la diffusion par cette chaîne, dimanche soir,  »de scènes offensantes et contraires aux valeurs de notre société et à notre religion », précise l’APS citant l’Autorité  de régulation  de l’audiovisuel.

« Les scènes » ainsi décriées, érotiques, selon des témoignages, sont contenues dans un film diffusée par la chaîne.

Il convient de signaler que ce n’est pas la première décision du genre prise par l’Arav qui avait déjà prononcé la même sentence  contre la TV privée El Watan (aucun lien avec le quotidien francophone  El Watan, ndlr). L’organe de régulation du champ de l’audiovisuel avait invoqué le motif d’apologie de la violence pour justifier sa décision. El Watan Tv avait invité sur son plateau le chef de l’organisation islamiste terroriste l’AIS Madani Mazrag qui s’était violemment attaqué à Bouteflika. El Djazaïria est  l’autre chaine Tv  privée qui a été fermée par l’Arav qui a sévi plusieurs fois contre des médias audiovisuels privés mais avait omis réagir lorsque la TV publique (EPTV) avait traité ignoblement le défunt moudjahid, Lakhdar Bourgaa de « harki » ou quand la même chaîne a usé du mot  « zouave » contre les Kabyles, reprenant la terminologie des  « Novembriste badissiste », le courant sectaire proche du défunt général Gaïd Salah qui prône des thèses franchement  racistes et mensongères  contre les populations  de Kabylie.

L’entreprise médiatique El Adjwaa avec ses deux versions  journal et TV est est une SPA privée au sein de laquelle le défunt Miloud Chorfi, ex-journaliste et dirigeant influent du RND détiendrait des parts sociales, à en croire des  informations publiées en 2014 par le site Algériepart. « Miloud Chorfi a beau nier l’évidence, mais les documents administratifs démontrent que son fils est bel et bien actionnaire de cet organe médiatique. A ce détail près que ce fils n’est plus de ce monde. Qui hérite donc de ses parts ? Sa famille, bien sûr ! », avait écrit à  l’époque le média dirigé par le journaliste  Abdou Semmar.

- Advertisement -

Si l’information venait à être vérifiée, le moins que l’on puisse dire est que l’histoire  bégaie. L’ex-parlementaire (il était député puis sénateur) du RND de la wilaya de Mascara avait, en sa qualité de président de l’ARAV (de 2014 à 2016), rapporté l’APS « convoqué » le directeur de la chaîne de télévision privée Beur TV pour « lui adresser un avertissement verbal sur des dépassements relatifs au contenu de l’émission « Hikayati » diffusée par cette chaîne  le 16 novembre 2015 et portant sur « l’homosexualité en Algérie. Il était reproché à ce média une « atteinte à la pudeur », indique le communiqué de l’ARAV, repris par l’APS, à  l’époque des faits. Mais Miloud Chorfi n’est plus là. Il est décédé en février 2017.

L. M.

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

  1. « El Watan Tv avait invité sur son plateau le chef de l’organisation islamiste terroriste l’AIS Madani Mazrag qui s’était violemment attaqué à Bouteflika ». Mais ce même chef de l’AIS (Madani Mazrag) avait été reçu en grandes pompes par A. Ouyahia, alors Premier ministre, pour qu’il contribue à « l’enrichissement » du projet de constitution en préparation. Rien que ça! En recevant officiellement Madani Mazrag, c’est tout le gouvernement Bouteflika et lui inclus qui aurait dû être condamné pour apologie de terrorisme et donc de violence. Au fait, et les déclarations publiques récurrentes anti-kabyles de Naima Salhi elles tombent sous quel coup? Qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage dit le dicton. Dans la Nouvelle Algérie, pour mettre quelqu’un au cachot, il suffit juste de dire (pas besoin de preuves ni quoi que ce soit) qu’il est proche d’une organisation classée (par Tebboune & Co) de terroriste. À chaque jour qui passe, le régime algérien, la soi-disant Qawa dhariba, reçoit gifle sur gifle pour ses errements extra judiciaires. La plus récente et cinglante étant la participation de Ferhat M’henni, Grand chef terroriste selon la houkouma, à la dernière CDH de l’ONU à Genève pour l’Examen périodique universel (EPU). Cerise sur le gâteau, Ferhat M’henni en participant officiel faisait face au représentant de la Nouvelle Algérie (le ministre de l'(in)justice et garde des sots) chargé de débiter des mensonges qui font de la Nouvelle Algérie le paradis suprême des droits de l’Homme. Manque de pot, pas un seul participant n’a gobé l’énorme couleuvre servie par Abderrachid Tabi au nom de ses chefs. Ce même terroriste, qui vient tout juste d’écoper d’une peine de prison à perpétuité et qui fait l’objets de nombreux, soi-disant, arrêts internationaux, ainsi que son organisation encore plus terroriste (MAK) se permettent de manifester régulièrement dans les rue de Paris et autres capitales européennes et américaines sans qu’ils ne soient inquiétés. Traduction: le régime algérien a beau classé le MAK et ses militants de terroristes, aucune capitale occidentale n’en fait cas sachant qu’il n’en est rien. Quant aux mandats d’arrêt internationaux, c’est du gaspillage de papier, même l’Espagne ne marche plus dans la combine. Un autre bisou un peu plus prononcé de Macron pour lui faire peut-être changer d’avis! On ne sait jamais! Vous êtes la honte de l’Algérie. Yedji ga3 n’harkoum ya ouled lhram!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Xi Jinping rencontre les monarques arabes à Riyad

Le président chinois Xi Jinping est arrivé mercredi 7 décembre en Arabie saoudite pour des rencontres avec les dirigeants de la région dominées par...

Les plus populaires

Commentaires récents