5 février 2023
spot_img
AccueilCulture"Alger Confidentiel", un thriller politique

« Alger Confidentiel », un thriller politique

Photo : ARTE

« Alger Confidentiel » est l’adaptation en série d’un roman d’Oliver Bottini qui raconte l’enlèvement de marchands d’armes allemands, en Algérie. Une plongée réaliste et haletante dans l’Algérie d’aujourd’hui, diffusée sur Arte. 

Alger. 2018. Un vendeur d’armes allemand est enlevé. En Allemagne, branle-bas de combat au ministère de la Défense.  Un responsable de la sécurité à l’ambassade d’Alger, ancien policier, mène l’enquête. Tout en vivant une romance avec une jeune juge d’instruction algérienne.

Romance et récit d’espionnage dans l’Algérie d’aujourd’hui

La mini-série Alger Confidentiel, diffusée jeudi 17 février sur Arte, c’est à la fois une romance, un récit d’espionnage et une plongée dans l’Algérie d’aujourd’hui, avec un retour sur la décennie noire, lorsque le régime de Bouteflika combattait les islamistes. Derrière la caméra : Frédéric Jardin, déjà efficace réalisateur de polars, comme Engrenages et Braquo.

C’est le sujet qui a intéressé Frédéric Jardin :

« C’est le côté thriller politique qui me passionnait. Tout part de la manière dont l’Algérie s’équipe, équipe ses armées, principalement en Allemagne, pas en France, l’ancienne force coloniale. Ce n’est pas par souci d’humilier la France mais par souci de faire cela ailleurs. » 

- Advertisement -

Dans Alger Confidentiel, écrit par Abdel Raouf Dafri, scénariste et réalisateur français de cinéma et de télévision, auteur du film Un Prophète de Jacques Audiard, on croise un général inspiré d’un chef d’état-major de Bouteflika, de jeunes algériens, et des marchands d’armes.

« Ce qui m’intéresse le plus c’est l’enquête, le suspense, la tension dans ce pays hostile, quand la petite histoire de notre enquête rejoint aussi la grande histoire et le contexte politique », souligne Frédéric Jardin.

« Ça se passe en 2018, Bouteflika est à la fin de son règne, mais quand même très présent, avec toute la clique du régime qui tient le pays d’une main de fer, et qui a étouffé le Hirak, ce mouvement qui avait lieu tous les vendredis avec cette jeunesse algérienne qui aspirait à la démocratie et à la révolution. » Frédéric Jardin, réalisateur à Franceinfo.

La série plonge de façon juste dans l’Algérie d‘aujourd’hui

Frédéric Jardin se veut réaliste : « Mon souci dans la réalisation, c’est toujours d’être très réaliste. D’aller chercher l’intensité dans nos personnages et d’être près d’eux et de vivre les choses avec eux. Mais sans chichi, sans effet cinématographique. Je veux qu’il y ait une sécheresse dans la réalisation. »

Alger Confidentiel, une mini-série prenante et passionnante en quatre épisodes avec un cocktail réussis d’acteurs allemands et franco-algériens.

Francetvinfo

A découvrir dès ce week-end sur la plateforme d’Arte.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

26e anniversaire de l’assassinat de Benhamouda : l’UGTA à la recherche du temps perdu

L'UGTA ne sait plus sur quel pied danser avec le régime en place. Va-t-elle s'affranchir des liens qui la relie à lui ou les...

Les plus populaires

Commentaires récents