30 mai 2024
spot_img
AccueilIdéeAppel du 8 mai 2024 : aux patriotes algériens

Appel du 8 mai 2024 : aux patriotes algériens

Le 8 mai 1945, une date symbolique dans la construction de notre conscience nationale. En ce jour les indépendantistes algériens du Nord-Constantinois se sont soulevés contre le colonialisme français et ont scandé  » nous voulons l’indépendance « . Une indépendance acquise après avoir payé le plus lourd tribut pour affirmer leur droit à l’existence en tant que peuple indépendant.

Hélas ! Presque 60 ans après, le 5 juillet 2019, en plein cœur d’Alger, à l’occasion de la fête de l’indépendance retentit le même slogan : « le peuple veut l’indépendance ». Nous sommes le seul peuple qui, deux fois dans son histoire, a réclamé son indépendance ! Avaient raison ceux qui ont qualifié la première indépendance d’indépendance confisquée tel Ferhat Abbas, de colonialisme intérieur tel Hocine Aït Ahmed et d’indépendance inachevée telle  » l’Algérie du Peuple « .

Car si la première indépendance fut politique (l’indépendance de l’Algérie) ; la seconde indépendance, celle pour laquelle nous luttons, est une indépendance citoyenne (l’indépendance de l’Algérien) et elle a pour objectif de fonder une Etat de droit et de libertés (Al Huriya). La grandeur du Hirak populaire du 22 février 2019 est qu’il incarne l’histoire de la résistance au régime militaire de 1962 et c’est la raison pour laquelle il est massif, pacifique, radical et inclusif : il représente une rupture historique.

« L’Algérie du peuple  » s’est fait connaître en tant que mouvement le 12/12/2022 en se référant au élections du 12/12/2019 pour se distinguer de l’Algérie des Généraux car il existe deux Algérie en Algérie ! Celle des Généraux donc qui a voté Tebboune et se réclame du Hirak béni le Hirak institutionnel- et celle du peuple qui se réclame du Hirak populaire et s’est opposé aux élections.

Parmi ses principes,  » l’Algérie du peuple  » a exhorté les Algériens à ne pas répondre aux « Appels anonymes » et elle s’est engagée à prendre ses responsabilités lorsque le contexte l’exige. Ce moment est venu et elle juge la situation révolutionnaire. Une situation est jugée révolutionnaire par les théoriciens de la Révolution lorsqu’une société ou une civilisation traverse une crise qui peut engendrer son effondrement ou sa régénération.

- Advertisement -

D’où cet Appel aux patriotes algériens ! L’heure est grave et le moment plus que jamais décisif. Des distances astronomiques séparent l’Algérie rêvée dans le manifeste du 1er novembre 1954 de l’Algérie de 2024. Celle-ci est la négation totale de l’esprit de Novembre car elle n’est ni démocratique, ni populaire, ni sociale. Que dire aussi de l’espoir porté par le soulèvement populaire du 22 février 2019 réclamant une transition systémique et qui se trouve face à un changement clanique ?

Comme Novembre 1954 fut la synthèse de la résistance anticoloniale depuis 1830, son Appel a posé la problématique essentielle du mouvement national : qui détient la souveraineté en Algérie, la France coloniale ou le peuple algérien ?

A son tour, le Hirak populaire, dans son sillage, est l’évènement historique qui synthétise l’histoire de la résistance à ce pouvoir militaire- incarné à présent par l’Algérie des généraux, et ce depuis depuis 1962.

Le Hirak a désigné l’année 1962 comme étant l’origine du mal algérien. Il a libéré le génie populaire suivi d’une prodigieuse effervescence où la majorité des publications se réfère à cette date, et dont presque l’ensemble des auteurs se sont retrouvés injustement incarcérés dans les geôles de l’Algérie Nouvelle pour avoir critiqué le pouvoir militaire.
Le Hirak n’est pas une fin en soi.

« L’Algérie du peuple » se veut la traductrice de sa vérité contestataire. Patriote et antisystème, radicale et inclusive,  » l’Algérie du peuple  » pose à son tour la question politique essentielle : qui détient la souveraineté en Algérie, le Peuple ou l’Armée ?

Cette Armée dont la généalogie n’est pas l’esprit de l’Armée de libération mais celui de l’Armée des Frontières. Car, celle-ci est une armée de conquête et de pouvoir. En marchant sur Alger durant l’été 1962 et l’Indépendance confisquée par la force des armes, le système politique qu’elle a engendré jusqu’à ce jour sème la mort, la discorde, le désespoir et la non-vie.

L’annonce des élections anticipées est l’humiliation de trop. Le Hirak a revivifié en nous notre algérianité ; d’autres avant nous ont vu l’Algérie mourir au lendemain de sa naissance, allons-nous à notre tour la laisser mourir une seconde fois, au moment de sa renaissance ? Nous sommes dans l’urgence.

Chaque génération a une mission, la nôtre consiste à libérer l’Algérie de la mainmise du militaire sur la vie politique.

Pour cet idéal « l’Algérie du peuple » appelle les patriotes algériens à se mobiliser et à affirmer :
1- Notre refus radical des élections anticipées du 7 septembre
2- Toute personne qui candidate s’inscrit dans la logique de la continuité du système
3- Nous ne reconnaissons pas ces élections ni leurs résultats
4- Le pouvoir actuel, prolongement de la prise du pouvoir par la force par l’Armée des frontières en 1962 a un déficit de légitimité populaire.
5-Faisons de la journée du 7 septembre une journée de deuil national
6-Dans l’hypothèse qu’une vraie dynamique puisse voir le jour et que puisse se dessiner un horizon politique rassembleur – à commencer par la libération des détenus et ouverture du champ médiatique et politique-, garantissant que la volonté populaire sera respectée et
souveraine ; à cette condition  » l’Algérie du peuple » propose comme date des élections présidentielles le 22 février 2025.

Le 22 février est une date symbolique, notre matrice commune car elle incarne la naissance d’une nouvelle légitimité politique : la légitimité populaire.

Faisons alors de cette date la naissance d’une Algérie réconciliée. « L’Algérie du peuple  » présentera des noms. Un homme politique est un discours et un parcours.

Cet Appel est un appel d’espoir, une renaissance de la vie politique, une refondation de la personnalité algérienne et de l’Etat algérien. Il est aussi un Non radical à la criminalisation de l’action politique (en exergue l’article 87 bis du code pénal) et à la violence juridique qui défigurent l’Algérie et l’Algérien.

« L’Algérie du peuple » en appelant à la souveraineté de la volonté populaire veut que l’Algérien ne se sente plus étranger dans son propre pays : dépouillé de ses terres et de ses croyances durant l’ère coloniale, il est aussi dépouillé de sa dignité, de sa liberté et privé de sa citoyenneté dans l’ère postcoloniale.

Il faut que l’Algérie ne soit plus simplement un beau pays mais une Patrie pour tous ses enfants. Ainsi, nous parachèverons enfin l’édification de l’Etat algérien que l’esprit de Novembre 1954 a voulu bâtir : à savoir « la restauration de l’Etat algérien souverain démocratique et social dans le cadre des principes de l’islam ». « L’Algérie du peuple » ne vous promet pas une Algérie Nouvelle mais une Algérie Alternative.

Le combat politique de  » l’Algérie du peuple  » est un combat juste et libérateur, y être solidaire est une exigence à la fois politique et morale afin que l’indépendance du pays arrachée de longues luttes en 1962 devienne enfin une réalité.

L’Algérie du peuple

Mahmoud Senadji et Ibrahim Quentour
Le Secrétariat provisoire

9 Commentaires

  1. Question provisoire: Qui as fait plus de morts en Algerie, les Musulmans ou les Francais?
    Toutes les memoires se valent, surtout quand une misere est termine’e et l’autre persiste et signe et s’emplifie. Les Imams intouchables en Jahiria des oeufs et zlabia.

  2. « la restauration de l’Etat algérien souverain démocratique et social dans le cadre des principes de l’islam»
    Elle est pas mal celle-la !!!
    « Dans le cadres des principes de l’islam » – Ca veut dire KWA ???
    C’est quoi boukharouba? Un patriote soumis, c.a.d. agenouille’ !!!
    Vous presentez le VIRUS qui a tue’ l’ALGERIE, en personne.

    L’Algerie n’est NI ASIATIQUE, NI ARABE NI SLAMALEK ! Capiche?
    Je vous conseille d’aller reclamer vos parts des revenus du Betrole et du Gaz d’Arabie et d’y fonder votre Al-Kharia !

    L’Al-Kharia des generalettes est CONDANNEE a s’ecrouler TOT OU TARD, et la facon je vous la raconte, elle y va DROIT !!!

    1. Les flous vont se faire rares. La machine a billet va se mettre en route. Ca marche quelques mois et maximum un an. La 2eme anne, la misere et la colere seront visibles dans les rues, en ville comme dans les campagnes. Et c’est la que ca va commencer, ni arabe ni slamek ne leur pretera le oindre centime ou meme cautionnera le moindre pret ou achat meme de semoule.

    2. Les problemes vont surgir, tres probablement de l’Ouest et du Sud. C.a.d. quand les Marocains seront pas seulement encourage’s et finance’s mais aide’s meme, a prendre le Sahara du Polisarion. Et cela ser le debut de la fin de ce regime et des generalettes. C’est inevitable, la al-khouroutia va finir comme le hamas palestinien qu’elle est. Si elle reagit c’est la perte, alors-la la grosse GROSSE COMME CA – Guarantitta !! Si elles(generalettes) s’effacent, M6 redessinera la frontiere a sa guise, c.a.d. recuperera Bachar, Tindouf, et peut-etre Oran, le Mars A lKbir… et qui sait, peut-etre meme viendraient-ils chercher les corps de Boudiaf et Bouteflika…

    C’est a ce moment-la que Midi sonne devant devant la porte de tout un chacun.

    A mon avis peut-etre les algeriens auront le courage de sortir . . . crier tahya al-marook ou fransa !!! Je veux dire celles qui n’ont rien prevu… et c’est pas tout le monde. Les Mzab sont structure’s, les Touaregs et Kabyles aussi. En d’autres termes, je vous suggere de penser a creer votre gouvernement provisoire Sanhaji. Je vous supporterai alors. Pourquoi attendre jusque la, allyyyy maintenant.. Vive la Sanhajia Libre et Soumise(islamia) – a genoux ou a plat-ventre, libre a vous !!!

    2.

  3. Le hirak par ci le hirak par la c est la rhétorique du pouvoir (assassin)
    Le HIRAK DE 2019 c’est comme le Soulèvement de 1988 c est des fabrications des services
    Les seuls Soulèvements populaires poste 1962 sont 1963, 1980 et 2001 en kabylie.
    En plus Démocratie et islam ; ça LAYADJOUZDans le cadres des principes de l islam tu es le nouveau prophète ?

  4. Que des slogans creux rédigés par des opposants versus hirak campés en France et en europe.
    Le changement a besoin d’actions concrètes sur le terrain soit au niveau national ou international et surtout du sacrifice.
    Ce genre de déclaration n’empêche pas malheureusement les décideurs au pouvoir de dormir sur les deux oreilles.

    • Pas mal celle-la: Du Sacrifice, comme l’ont fait les khawteks. Ils ont sacrifie’ de l’uniforme et du civil, c.a.d. pas en Sari-Barbiche et se sont bien arme’s. Les Al-Khoritiens peuvent faire pareil mais cette fois-ci sacrifier de l’uniforme et du Sari-Barbiche. Il n’y a qu’une chose qui peut les decider… la famine, qui est inevitable, question de temps. En attendant, voyons comment ca va se passer en Tunisie. Leur RDV est plus proche. Curieusement, pas les Marocains, ils sont maitres en la matiere c.a.d. la famine.

  5. Changriha et teboune menent le pays vers la catastrophe. La prochaine étape qui va se produire, si Changriha n’écoute pas le peuple et le bons sens, c’est la confrontation au sein de l’armée, c’est énivitable. Quatre années de déstruction massive avec les politiques de teboune, vont finir par provoquer une révolte populaire, sans précédent. Le peuple en a mare et les détenteurs du pouvoir font la sourde oreille. C’est la fuite en avant. Tout ce qui les interesse est leur propres intérets, voler le plus et au plus vite. Ces mafieux ont tous des résidences et des comptes a l’étranger, pendant que le pauvre peuple souffre. La corruption a atteint des sommets, mais l’idiot et illigitime teboune, essaie de faire croire au peuple que c’était la faute de l’ancien régime de boutef, comme si lui, n’en faisait pas partie. Hors tout le monde sait, le peuple le sait, que le systeme corrompu est toujours la, le meme systeme qu’au temps de boutef. teboune a remplcé boutef, mais en pire. C’est devenu un régime poutinien, répressif, violent et injuste envers le peuple. Ce teboune n’a aucun respect pour le peuple. Il est arrogant, menteur et médiocre. Il n’a que du mépris pour tout ce qui est progressiste et qui peut sortir l’Algérie de la tres mauvaise gestion de la mafia au pouvoir. Teboune méprise le peuple. La preuve, aussitot au pouvoir, il fait sortir de prison son junky de fils, revendeur de drogue, pour se tourner de bord et emprisonner des innocents qui ont le malheur de parler vérité.

    • A quoi bon une telle bande arme’e? Defendre les frontieres? Malache manha ! Une douzaine de bonhommes peuvent les finir dans une confrentation a ciel ouvert, rien qu’avec des drones. De toutes les facons et ou tard – les frontieres bidon seront viole’es et peuvent toujours aller pleurnicher ou accuser des entite’s sionistes ou je ne sais qui, invoquer la Loi Internationale – celle qu’ils fuckup depuis plus d’une demi-siecle . . . Il y aura toujours un veto d’une maniere ou d’une autre, encore faut-il que quelqu’un presente leur cas a l’agenda. 5 mois sont deja passe’s, les 7 prochains passeront encore plus vite, et retour a la touche avec les zonards, c.a.d. la core’e, l’iran, Cuba et belarousse et la tunisie et la Lybie. Ils vont devoir aller meriter leurs cartes d’anciens moujahid des frontieres et y resteront – Les etoiles sont aligne’es. Plus la moindre marge de manoeuvre pour sortir de la trajectoire. Je les vois deja refuge’s bolitiques a bellarousse ou a cuba, ou probablement en Amerique du Sud. Et qu’en feront les khorotiens d’une telle opportunite’? Ils vont sortir scander « pour une democratie dans un cadre islamique ! Ma parole, je mettrais le feux dans mes cheveux.
      Pour vous dire, on a la malediction Africaine – Combien de pays Africains ont retravaille’ une de leurs langues Nationale pour en faire une utile et praticable? Waloo !!! Une sous-race !

  6. Une seule chose c’est de supprimer démocratique et populaire il faut appeler l’Algérie république algérienne au service des décideurs et leurs familles interdit au peuple , comme a dit boukharouba et Bouteflika  » tu n’es pas content vas t’en » ils ont déjà annoncé la couleur depuis longtemps mais le peuple locataire n’a rien compris.

  7. L’Algérie doit être démocratique et populaire et sociale selon les principe de l’islam selon la déclaration du 1er novembre 1954 et ne doit pas être gouvernée par des militaire et les algériens n’ont pas besoin d’un système militaire dictatorial et le changement se fera avec ou sans les héritiers des DAFs tôt ou tard inchallah et vive algerie libre musulmane et démocratique Inchallah dans le respect des principes de l’Islam et de notre culture arabo-musulmane-amazigh.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents