13 juillet 2024
spot_img
AccueilCulture"Argu" de Omar Belkacemi, une ode à la liberté 

« Argu » de Omar Belkacemi, une ode à la liberté 

Argu
Le film « Argu »

 

Après une tournée française (Paris, Lyon, Marseille,  Ales, Chambéry…), « Rêve ! » le film du réalisateur Omar Belkacemi donne rendez-vous aux cinéphiles algériens pour une tournée à travers les cinémathèques d’Alger, Constantine, Oran, Batna et Tizi Ouzou. 

Ce samedi20 mai 2023, à 18h, une  projection-débat aura lieu à la cinémathèque de Bejaia  en présence du réalisateur et de son  équipe.

La tournée  intervient dans le cadre  de la  semaine du cours métrage et du documentaire organisée par le Centre algérien du cinéma (CAC) et du Centre national de développement du cinéma (CADC).

Sorti en 2021, « Argu » a été  sélectionné à plusieurs festivals, entre autres celui Montpellier et Les Journées cinématographiques de Carthage (JCC) où il a remporté  le Prix de la critique. Il a également reçu une mention spéciale de la Fédération internationale de la presse cinématographique dans le même festival (JCC).

- Advertisement -

Tournée en langue kabyle, Argu ! est une plongée dans l’univers  conflictuelle dans un village de Kabylie.

Le  côté sombre de l’atmosphère décrite contraste avec la beauté pittoresque du village et la féerie de la montagne qui servent de décor au film.

« Même s’il appartient à la fiction, le film entremêle la chronique quasi-documentaire d’un village isolé de Kabylie et l’essai philosophique sur la liberté et élégie de la nature », pour reprendre les propos d’un critique lue dans une publication spécialisée qui résume ainsi la trame du film : « Rêve s’attache à un personnage de « fou » ou étiqueté tel par les hommes de la communauté qui le trouvent trop « différent » tandis que son frère, professeur de philosophie à Alger, essaie de plaider sa cause. »

Synopsis : « Koukou, un jeune de 20 ans, vit dans un village en haute montagne de Kabylie avec ses parents et sa sœur Jura. Au village, Koukou est traité de fou à cause de son look et son comportement différents aux yeux du comité des sages du village et de son père.

Pendant un des rassemblements hebdomadaires du village, le comité des sages décide d’interner Koukou, avec la complicité de son père, dans un asile psychiatrique. Son frère Mahmoud, enseignant de philosophie dans un lycée à Bejaia, apprend la nouvelle. Il est révolté par la décision du comité.

Pendant son séjour au village, Mahmoud mène un combat quotidien pour convaincre son père et les sages du village de l’innocence de son frère ».

Assumant franchement sa subjectivité et un engagement intellectuel et politique, Omar Belkacemi vient de signer une œuvre à classer dans la veine des films d’auteur avec une prédilection pour des thèmes décrivant des atmosphères, des peintures réalistes qui  sondent la psychologie des personnages.

Une vision qu’il a expérimentée dans son premier film, « Lmuja ( La vague) qui s’inspire du vécu des familles algériennes durant les années 1990, subissant la déferlante des réformes libérales des années et les affres du terrorisme. Lmuja a obtenu le Tanit de bronze aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC).

Comédien au théâtre de Bejaia, Omar Belkacemi et scénariste pour l’institut maghrébin du cinéma à Tunis. Il est assistant réalisateur d’une vingtaine de productions cinématographiques.

Samia Naït Iqbal

En lien, le programme de la tournée et la bande- annonce de Argu

https://www.cadc-programme.ga/p/argu.html

 

4 Commentaires

  1. L’affiche ministérielle en arabe intégrale en dit long sur les intentions de l’Algérie coloniale. Nos parents étaient indigènes sous l’Algérie française et nous leurs enfants toujours indigènes sous l’Algérie arabe « indépendante ». Alors un film en kabyle…

  2. il n y a pas d ALGERIE COLONIALE AYAMAKISTE.
    IL Y A L ALGERIE TOUT COUT AVEC BCP DE CHOSES QUI RÉVOLTENT PEUT ETRE;MAIS IL N YA PAS D ALGERIE COLONIALE.
    LA KABYLIE EST ALGERIENNE N EN DÉPLAISE AUX SÉPARATISTES DU MAK.

    • @Azdayri La derniere fois que j’ai lu la constitution Algerienne, il est dit que l’Algerie est un pays Arabe! ou est le respect pour les Algeriens Amazigh ? ce pays leur appartient historiquement et ils n’ont pas disparu come les Indiens d’Amerique n’est ce pas ? Alors quand tu habite chez toi et que meme les panneaux de signalization du nouvel aeoport d’Alger sont en arabe, francais, anglais et je crois meme chinois mais pas en tamazight, langue officielle, dis nous de quelle Algerie parle tu ? Explique nous coment on peut vivre dans ce paya sans etre citoyen de deuxiemme classe.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents