today-is-a-good-day
27 février 2024
spot_img
Accueil360°Au bord d’une explosion sociale, le Maroc va verser des aides sociales...

Au bord d’une explosion sociale, le Maroc va verser des aides sociales à un million de familles

Marrakech
Des aides sociales seront distribuées aux familles les plus précaires au Maroc.

Sous l’impulsion du roi Mohammed VI, le Maroc met en place, pour la première fois, un système d’aides sociales versées directement, quelle que soit la composition de la famille. L’objectif est d’enrayer la crise sociale.

Le roi est richissime, son peuple tire le diable par la queue. Alors il lâche quelques subsides pour se rappeler au bon souvenir de ceux qui l’adulent chaque jour.

Pour la première fois de son histoire, le Maroc va distribuer une aide sociale directe et mensuelle. Un million de familles défavorisées sont concernées. Elles toucheront au moins 500 dirhams, un peu plus de 45 euros. C’est le résultat d’une vaste réforme voulue par le roi Mohammed VI alors qu’une explosion sociale menace le Maroc.

C’est une aide sociale inédite, directe, distribuée quelle que soit la composition de la famille. Le Maroc dégage un budget d’environ 2,3 milliards d’euros pour l’année 2024. Mohammed VI est derrière cette révolution sociale au profit des marocains en difficulté. Jusque-là, les aides étaient indirectes et non ciblées. Le Maroc subventionnait des produits de grande consommation. Pour la première fois, les familles modestes éligibles à ce vaste programme pourront commencer à percevoir l’aide sociale directe de l’État à partir de jeudi 28 décembre. En tout au moins 10 millions de familles seront concernées dans un pays de 37 millions d’habitants.

Une situation très difficile

C’est une nécessité pour le Maroc qui est au bord d’une explosion sociale. Le gouvernement marocain lui-même reconnaît que la situation intérieure est difficile. Au printemps dernier, on a entendu la colère   dans des villes comme Casablanca, Marrakech, ou la capitale Rabat. Les manifestants protestaient contre la cherté de la vie et la misère. En 2022, l’indice des prix a progressé de 11% , et au troisième trimestre de cette année, il affichait déjà 9% d’augmentation. Au Maroc, le salaire moyen est environ de 450 euros, et  un tiers du budget des familles est consacré à l’alimentation. Le chômage affecte plus d’1,5 million de marocains, c’est sans précédent depuis 20 ans. Presque la moitié des 15-24 ans, vivant dans les villes, sont sans emploi. Le séisme à Marrakech a eu aussi des effets sur le tourisme.

Séisme au Maroc : le Haut-Atlas amazigh particulièrement ébranlé

- Advertisement -

Ces aides sociales directes inédites ne vont pas régler le problème. Elles vont permettre aux familles défavorisées d’améliorer leur vie. Le roi a impulsé aussi en 2020, une réforme de l’assurance maladie, avec une couverture médicale gratuite pour plus de 10 millions de Marocains. Les prix de l’eau et de l’électricité ont été gelés.

Avec un roi absent, préférant couler ses jours entre ses résidences de la région parisienne et celles du Gabon, le royaume a besoin de changements structurels comme un meilleur accès des nouveaux diplômés au marché de l’emploi, il faudrait aussi favoriser la concurrence. La Banque mondiale, dans son dernier rapport, souligne aussi la nécessité d’augmenter l’autonomisation sociale et économique des femmes. Leur taux de participation  au marché du travail, 19% au troisième trimestre, est insuffisant. Ce serait un moteur puissant de développement pointe l’agence de l’ON. Ces aides sociales risquent d’être toutefois un cautère sur une jambe de bois, tant la misère ronge des pans entiers de la société marocaine.

L.M./Francetvinfo

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici