16 juillet 2024
spot_img
AccueilCommuniquéBatna : 4 sites de gravures rupestres inscrits sur l’inventaire supplémentaire des...

Batna : 4 sites de gravures rupestres inscrits sur l’inventaire supplémentaire des biens culturels

Quatre sites archéologiques de gravures et peintures rupestres viennent d’être inclus dans l’inventaire supplémentaire des biens culturels de la wilaya de Batna, a-t-on appris, mardi auprès de la Direction de la Culture et des arts.

Le responsable en charge de la gestion de cette direction, Abderrezak Bensalem, a précisé, dans une déclaration à l’APS, qu’il s’agit des sites de « Sougroul », dans la commune de Bouzina, de « Djebel Boughioul » (Taxlent), de  »Milougagh » (Boumegueur) et de « Taghit Bouzid » (N’gaous).

Selon M. Bensalem, les quatre dossiers relatifs à ces sites d’art rupestre ont été validés à l’unanimité lors de leur étude par la commission de wilaya des biens culturels, et ce, en raison de leur importance, s’agissant de sites remontant, dans leur totalité, à la période préhistorique.

Les dessins représentés dans ces sites dépeignent, selon le même responsable (lui-même spécialiste et chercheur en Archéologie), des animaux qui vivaient dans cette région, et des scènes reflétant la vie quotidienne de l’homme (chasse, rituels de culte et autres), prouvant que la région a connu, il y a des milliers d’années, une présence humaine, d’où leur importance.

Le même responsable a ajouté que le site de gravures rupestres du Mont Boughioul, à Taxlent, fait partie des plus importantes découvertes enregistrées ces dernières années dans la wilaya de Batna.

- Advertisement -

Mis au jour en 2019, ce site remonte, selon les estimations des spécialistes, à environ « 4.000 à 7.000 ans avant notre ère ».

M. Bensalem a également indiqué que d’importants efforts étaient actuellement déployés pour inclure le plus grand nombre possible de sites archéologiques dans l’inventaire supplémentaire des biens culturels au niveau local « afin de leur conférer un caractère juridique et les protéger avant qu’ils ne soient intégrés en tant que biens culturels nationaux puis classés définitivement ».

Dans le même ordre d’idées, le responsable de la gestion de la Direction de la Culture et des arts a fait part de l’élaboration de dossiers liés à 6 autres sites archéologiques qui devront être soumis à la commission de wilaya des biens culturels.

Il s’agit, en l’occurrence, de la carrière romaine de Theniet El Magtaâ dans la commune de Bitam (appelée aussi Kef Erromane), de « Lemsorti » (Oued El Ma) de « Guessas » (Chemora), de « Lamasba » (Merouana), de « Lemtaras » (Seriana), en plus de la mosquée Sidi-Abdeslam, dans la commune de T’kout.

« Nous escomptons, à travers tout ce processus, valoriser ces sites, y faire effectuer des fouilles, en faire l’objet de recherches archéologiques, tout en les préservant au moyen d’un gardiennage et de clôtures », a souligné M. Bensalem, rappelant que la wilaya de Batna compte plus de 750 sites archéologiques remontant à diverses périodes historiques.

APS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents