21 juillet 2024
spot_img
AccueilPolitiqueBouteflika demeure cyniquement sourd aux cris des millions d'Algériens

Bouteflika demeure cyniquement sourd aux cris des millions d’Algériens

DECRYPTAGE

Bouteflika demeure cyniquement sourd aux cris des millions d’Algériens

Ceux qui croyaient encore que le président Bouteflika a entendu les revendications populaires sont désormais édifiés sur l’homme et son cynisme sans fond.

Pendant que la rue exige qu’il dégage, il fait la sourde oreille, s’en tient mordicus à son agenda et poursuit sa gouvernance épistolaire. Ce message vient rappeler que l’homme restera rivé à sa chaise jusqu’à la tombe.

A l’occasion de la fête de la Victoire du 19 mars, dans une lettre qui lui est attribuée, le président Bouteflika redit ce qu’il a déjà soutenu. Pourtant, depuis le 3 et 15 mars  des millions d’Algériens sont sortis pour rejeter massivement ses dernières mesures. Qu’importe, ici il a encore ressassé l’organisation d’une « conférence national inclusive», parlé du colonialisme, d e « ses compagnons d’armes » (tiens tiens !!!) et des réalisations de l’Algérie…. Un concentré de langue de bois, de passages sentant la cire et le réchauffé. 

Bouteflika a d’une manière machiavélique concédé que « notre pays s’apprête à changer son régime de gouvernance » sans parler de gouvernement et de régime.

- Advertisement -

Ce message, qui tombe au moment où Ahmed Ouyahia son ancien premier ministre appelle à satisfaire les revendications de la rue, laisse entendre clairement que Bouteflika n’entend pas partir après la fin de mandat. Il restera là contre les dispositions de cette même constitution qu’il a fait voter lui-même. C’est dire que l’homme ne s’embarrasse nullement des textes et de la parole donnée.

Incontournable depuis quelques années, l’hommage à l’armée n’est pas oublié par les rédacteurs de ce message adressé aux Algériens.

Seulement, contrairement aux fois précédentes une phrase non dénuée d’arrière-pensées a été glissé : « Un peuple qui doit prêter main forte à son armée pour préserver l’Algérie contre les dangers extérieurs, et jouir de la quiétude et de la stabilité ». Le président appelle le peuple à rejoindre l’armée, pendant que l’armée est appelée par les millions de marcheurs à les rejoindre.

 

Auteur
Yacine K.

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents