21 avril 2024
spot_img
AccueilMise en avantBurkina Faso : 170 civils massacrés dans le nord-ouest

Burkina Faso : 170 civils massacrés dans le nord-ouest

Ibrahim Traoré
Le capitanie Traoré dépassé par les attaques terroristes qui ensanglantent le pays

Au Burkina Faso, les massacres de civils se poursuivent… On a appris la mort d’au moins 170 personnes dans différentes communes de la province de Yatenga, dans le nord-ouest du pays. L’ampleur est telle que le procureur du pays s’en est ému dans un communiqué.

Selon le communiqué du procureur près le Tribunal de grande instance de Ouahigouya, les faits ont eu lieu, dimanche 25 février, dans trois localités du département de Thiou. Les villages concernés seraient, selon le Procureur, ceux de Komsilga,  Nodin et Soro.

Burkina Faso : une série d’attaques terroristes dans plusieurs localités

D’après un témoignage recueilli par RFI Mandenkan, les victimes sont des hommes, des femmes mais aussi des enfants en bas âge. Elles seraient – selon un scénario malheureusement récurrent – les victimes collatérales d’attaques et de contre-attaques entre terroristes et forces régulières.

En l’occurrence, notre source nous explique que deux camps de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui se trouvent à la périphérie de Ouahigouya, ont été attaqués par des jihadistes, dimanche 25 février, vers 7h (heure locale). Là, une dizaine de VDP sont tombés sous les balles terroristes et, vers 10h, lors d’une riposte des Forces armées régulières, les villageois ont été victimes, à leur tour, d’hommes en armes.

- Advertisement -

Qui sont les auteurs du massacre ?

Impossible de dire avec certitude si les auteurs de ce massacre sont les terroristes ou les forces régulières qui auraient agi par représailles. C’est sans doute pour cela que le procureur, dans son communiqué, affirme qu’une enquête va être diligentée pour établir les responsabilités et identifier les auteurs de ce massacre.

Pour mémoire, le même type d’annonce a été fait lors du massacre de Zaongo, en novembre, qui a fait au moins 70 morts et de Karma – il y aura un an en avril prochain – qui a fait près de 200 morts. Dans les deux cas, on ne connaît toujours pas les résultats des enquêtes officielles.

Le Département d’État américain se dit profondément préoccupé par la recrudescence des violences perpétrées contre les civils par les terroristes et les forces burkinabè.

Le Burkina Faso est en état d’alerte maximale suite à des menaces d’attaques kamikazes dans les centres urbains, annonce une note du ministère de la Défense burkinabé. A ce propos, une note de service de l’Etat-major général des armées appelle à un renforcement des mesures de sécurité à tous les niveaux avec relèvement du niveau d’alerte, renforcement des mesures de sécurité à tous les niveaux, contrôle et fouille systématique des personnes et des engins, lit-on dans la note.

Il est manifeste que les putschistes qui avaient pris le pouvoir à Ouagadougou en 2022 sous le prétexte de lutter contre le terrorisme et de protéger le pays des attaques djihadistes ont lamentablement échoué. Le capitaine Ibrahim Traoré, autoproclamé président du pays depuis le 30 septembre 2022, et ses soutiens font montre d’une incapacité manifeste de faire face aux actions terroristes qui se sont multipliées dans le pays ces derniers mois. Plusieurs régions de l’intérieur du pays échappent au contrôle de l’armée au pouvoir. Ce qui laisse croire à la faiblesse des militaires au pouvoir.

L.M.

1 COMMENTAIRE

  1. On ne peut pas dire qu’Ibrahim Traoré qui incarne aux yeux du peuple Thomas Sankara a lamentablement échoué sa lutte contre les terroristes. En à peine deux ans, il ne peut pas faire de miracles, il a fallut et ce n’est pas encore finit reconstituer toute une armée et tous les services de sécurité humainement et matériellement. Je regarde svt la tv burkinabée et l’image à l’appui, les terroristes ont vraiment prient pour leur compte de la part notamment de l’armée burkinabée qui a libérée plusieures localités et la polique est complétement à l’endroit du peuple qui participe activement. Je trouve que le peuple Burkinabé malgré son extrême pauvreté est courageux et digne, Ibrahim Traoré qu’il soutient est largement à la hauteur pour permettre à ce peuple de vivre en paix et de se développer selon ses moyens, car visionnaire, intègre, instruit, cultivé, courageux, digne ,c’est tout le contraire de Teboune et Chengriha dont l’armée dite kouwa dhariba a mit plus de dix ans pour venir à bout du terrorisme. Si seulement les Putschistes Algériens de l’armée étaient aussi populaire, soutenus par le peuple qu’Ibrahim Traoré, le Matin sera édité en Algérie.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents