today-is-a-good-day
27 février 2024
spot_img
AccueilA la uneCAN 2024 : l'Afrique du Sud élimine le Cap-Vert et file en...

CAN 2024 : l’Afrique du Sud élimine le Cap-Vert et file en demi-finale

L'Afrique du sud en demi-finale

Le Cap-Vert et l’Afrique du Sud ont offert un quart de finale de cette CAN 2024 assez triste, ce samedi 3 février au stade Charles Konan Banny.

Finalement, ce sont les Bafana Bafana qui l’ont emporté (0-0, 2-1 aux t.a.b). Hugo Broos et ses hommes peuvent dire un immense merci à Ronwen Williams.

Difficile d’entrer dans ce dernier quart de finale après l’ascenseur émotionnel offert par le miracle ivoirien contre le Mali plus tôt dans la soirée. Et il faut dire que la physionomie de cette partie entre le Cap-Vert et l’Afrique du Sud n’a pas beaucoup aidé. Longtemps fermé, ce sont finalement les gardiens qui ont eu le dernier mot. Ou plutôt un gardien, du nom de Ronwen Williams, qui a semblé avoir des aimants dans ses gants pendant la séance de tirs aux buts.

Dans le premier acte, chacun a pesé à sa manière sur la défense adverse. Dans le jeu, les Bafana Bafana ont montré plus d’allant et bénéficié de quelques situations. À l’image de Teboho Mokoena, qui, comme à son habitude, a tenté sa chance de loin pour cadrer la première frappe de la rencontre (10e) Mais jamais les hommes d’Hugo Broos ne se sont vraiment approchés des buts gardés par Vozinha, à l’inverse de leurs adversaires.

Moins en verve, les Requins ont distillé leurs occasions au compte-goutte, mais ont eu le mérite de faire passer de véritables frissons. À commencer par le capitaine Ryan Mendes, qui, à la réception d’un centre en retrait, a fait étalage de son sang-froid pour éliminer un premier défenseur avant de déclencher au niveau du point de penalty (40e). Il a fallu un talon sud-africain qui traînait là pour empêcher l’ouverture du score.

Williams, ce héros

- Advertisement -

Dans sa lancée, le Cap-Vert s’est enhardi à mesure que les Bafana Bafana se sont éteints. Garry Rodrigues, parti à l’aventure en profondeur, s’est présenté face à Ronwen Williams, sans succès (55e). Après quoi il a eu une deuxième cartouche (70e), cette fois contrée par un défenseur. Mais la vraie balle de match s’est retrouvée dans les pieds de Benchimol. Parfaitement lancé en profondeur, il s’est présenté seul face à Williams. Mais le gardien du Mamelodi Sundowns a dévié la volée sur son équerre, en plein cœur du temps additionnel. Un arrêt célébré comme un but, à très juste titre.

Le score étant nul et vierge, les deux sélections ont plongé le stade Charles Konan Banny, aux tribunes très clairsemées, dans les prolongations. Il n’a fallu que quelques minutes pour que Vozinha ne rende la politesse à son homologue d’une double parade de très grande classe (93e), nécessaire pour emmener les siens jusqu’aux tirs au but.

Mais c’est le portier sud-africain qui a eu le dernier mot. Sur les trois premiers penalties, il s’est à chaque fois détendu de tout son long et a déployé une main ferme pour briser les rêves des Requins bleus. On pensait son exploit complet, mais il s’est offert une quatrième et ultime parade, pour éviter aux copains de se présenter une dernière fois face au but, sous pression. Grâce à lui, l’Afrique du Sud retrouve les demi-finales pour la première fois depuis 24 ans.

RFI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici