21 février 2024
spot_img
AccueilSportCAN 2024 : le RD Congo élimine l'Egypte

CAN 2024 : le RD Congo élimine l’Egypte

Rd congo

La RD Congo est venue à bout de l’Égypte à l’usure. Au bout des prolongations (1-1) et d’une séance de tirs au but à rallonge (8-7), durant laquelle les gardiens se sont présentés au point de penalty, les Léopards l’ont emporté à San Pedro pour décrocher leur ticket pour les quarts. 

Que pouvait-on attendre de deux équipes qui n’ont remporté aucune rencontre en phase de groupes ? Réponse : des prolongations et une séance de tirs au but, certainement l’exercice préféré des Égyptiens. Mais pas ce dimanche ce soir.

Lors de la CAN 2022 au Cameroun, sur les rencontres à élimination directe, les Pharaons avaient vécu trois séances de tirs au but, dont la finale remportée par le Sénégal, avec dans les cages Mohamed Abou Gabal, plus connu sous le nom de Gabaski. Après une interminable séance, c’est ce même Gabaski qui a raté son duel face à Lionel Mpasi en catapultant le cuir sur la transversale. Le stade a exulté quand le portier congolais a réussi le sien et envoyé la RDC en quarts de finale, après 50 ans de frustrations contre l’Égypte.

Les Léopards avaient bien lancé les débats avec l’ouverture du score en première période. Alors que Yoane Wissa a vu son centre contré par Ahmed Hegazy, Meschack Elia a fait se lever le stade de San Pedro d’une tête plongeante de près (37e). Contre toute attente, la RDC, considérée comme outsider pour ce huitième de finale, est passée devant.

- Advertisement -

L’Égypte, qui doit composer avec des absents de marque, dont la star Mohamed Salah, le gardien Mohamed El Shenawy et le milieu Emam Ashour est touchée, mais pas coulée. Le Nantais Mostafa Mohamed profite d’un penalty pour signer son quatrième but dans la compétition (45e +1) et égaliser. Une faute du Stéphanois Dylan Batubinsika dans sa surface, qui a défendu avec un coup de coude dans le visage du capitaine égyptien Ahmed Hegazy, a permis aux Pharaons de remettre les pendules à l’heure.

Tout restait à faire pour la RDC, qui cherchait une victoire contre les Pharaons depuis 1974. Cinquante années de disette ne s’effacent pas aussi facilement. Et le temps réglementaire n’a pas suffi pas aux Congolais pour conclure les débats, alors que les Pharaons avaient été réduits à dix à la 96e minute. Le suspense a duré très longtemps à San Pedro, jusqu’à la délivrance tardive.

La réaction du coach congolais Sébastien Desabre : « Je ne sais pas si c’est ma connaissance du foot égyptien qui nous a donné cette victoire. Nous avons été performants, même si nous n’avons pas validé la supériorité numérique. Mais, je suis fier de mes joueurs. Je savais que mon équipe était capable de rivaliser avec les Pharaons. Il y a longtemps que nous n’avions pas mené au score. J’ai toujours dit que l’on était des challengers. On va récupérer et se préparer pour la rencontre face à la Guinée. On veut aller le plus loin possible. On connaît nos forces et nos faiblesses. Le mérite revient à mes joueurs. Je suis heureux de leur débauche d’énergie. »

Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici