21 juin 2024
spot_img
AccueilA la uneCAN U17 : le Maroc élimine l'Algérie par 3 à 0

CAN U17 : le Maroc élimine l’Algérie par 3 à 0

L'équipe du Maroc et celle de l'Algérie
Un bel esprit sportif entre Algériens et Marocains au stade Hamlaoui de Constantine en CAN des U17.

Opposé à l’Algérie mercredi dans une rencontre aux enjeux plus que sportifs, le Maroc a réalisé un match plein (3-0) et s’est offert le deuxième ticket pour les demi-finales de la CAN U17.

Le choc de la CAN U17 a été en défaveur des Algériens face aux voisins marocains. Les Lionceaux de l’Atlas ont plombé joueurs algériens n’ont rien pu faire au stade Chahid Hamlaoui de Constantine face aux Marocains, venus en conquérants. Les deux équipes se répondaient au coup par coup, pendant une première demi-heure équilibrée. Il fallait ce temps d’observation. Puis tout s’emballe. Younes Badani (9e) répliquait au centre vicieux d’Abidine Hamony (7e) par un centre-tir qui fuyait le cadre. C’était au tour des défenseurs de briller. Younes Benali coupait court à une offensive marocaine (17e) avant que ses coéquipiers aux avant-postes ne butent sur la défense adverse (19e). Mais cette phase ne dura pas longtemps.

Plus incisif, le Maroc allait porter le premier coup à l’Algérie. À la réception d’un centre brossé d’Ayman Ennair, Zakaria Ouazane, seul au second poteau, prenait le meilleur sur le courageux Hammache d’une tête bien placée (1-0, 28e). Rien n’était encore perdu.

L’Algérie tentait de riposter soutenue par le formidable public du stade Hamlaoui. Mais en vain. La formation de Saïd Chiba pouvait compter sur sa défense. D’abord le gardien Benrhozil gagnait son duel face à l’inimitable Saleh Ziad, parti seul dans la profondeur (36e). Ensuite, Adam Boufandar faisait parler sa rigueur sur un tacle rugueux dans les pieds de Chetioui (39e).

- Advertisement -

Les Lionceaux de l’Atlas laissaient le cuir aux locaux préférant jouer les contres. Il aura fallu l’intervention d’Eddine Nemer sur Ouazane pour éviter le but du break (41e). Cependant, ce dernier ne pouvait rien sur une nouvelle action d’école des Marocains. Maâli profitait d’une récupération du cuir et centrait pour Ouazane. Ce dernier ajustait parfaitement Hammache pour mettre le cuir dans les fillette. Ce 2e but doucha les espoirs des Algériens et du stade Chahid Hamlaoui (2-0, 57e). Puurtant, une faute bien visible sur le joueur algérien avant ce deuxième but n’a pas été sifflée par l’arbitre. Le comble, même la VAR ne signale pas la faute..

A partir de là, le match était plié et les joueurs algériens s’étaient perdu dans un jeu sans conviction. Ni danger.

Cette élimination est du coup passée sous silence par la majorité des médias publics et proches du pouvoir. Décidément, l’animosité envers le Maroc dépasse le politique et l’entendement

L.M.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents