10 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Caritas Algérie fermée par les autorités

Caritas Algérie fermée par les autorités

Notre Dame

Les autorités algériennes ont donné l’ordre à l’église catholique d’Algérie de fermer son service « Caritas Algérie ».

Selon un communiqué signé de l’archevêque d’Alger Jean-Paul Vesco et de l’archevêque émérite d’Alger et président de l’association diocésaine d’Alger, l’église catholique en Algérie va fermer à partir du 22 octobre prochain son service Caritas Algérie « sur demande des pouvoirs publics ».

« L’église catholique tient à remercier l’ensemble des personnes qui ont participé au fil des années, de différentes façons, à faire vivre cette œuvre au service des plus vulnérables et du peuple algérien », conclut le communiqué.

- Advertisement -

Cette décision de cessation activités de Caritas Algérie a été pris par les autorités algériennes sans qu’aucune raison officielle ne soit formellement avancée. Cette décision pourrait trouver sa justification dans la suspicion complotiste que nourrissent les autorités contre toutes les ONG qui activent en Algérie.

Des sources locales, contactées par l’Agence Fides (Organe d’information des Œuvres pontificales missionnaires), supposent que Caritas a fait l’objet de mesures restrictives parce qu’elle était considérée comme une organisation non gouvernementale étrangère. Toutes les communications reçues du ministère de l’Intérieur contenaient des références génériques au fait que l’Église catholique « couvrait » une organisation non autorisée impliquée dans des activités « hors la loi », sans référence spécifique à des articles de loi qui auraient été violés.

L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

7 Commentaires

  1. Cette situation a l’air d’arranger tout le monde, l’infime minorité gouvernante je veux dire. Ça convient a pas mal de parties que la religion chrétienne en Algérie soit encadrée par des européens. Comme ça, on peut réprimer sans limite les chrétiens locaux sans que ça donne l’air de persécuter le christianisme. Les chrétiens indigènes n’ont pas de voix, pas de siège à l’ONU, pas de poids economico-financier; en résumé, réprimable impunément. D’autre part, si le clergé et les biens de l’église sont européens, on coupera le pont aux locaux qui voudraient renouer avec le christianisme nord africain original; on continuera de cultiver le crime contre notre histoire chrétienne; même si celui-ci ne manquera pas de refaire surface un jour ou l’autre, autant que ce soit le plus tard possible; c’est mieux comme ça pour pas mal de monde. Cette situation arrange aussi les états qui envoient leurs personnels religieux sur place, qui privatise d’une certaine manière la religion chrétienne en Algérie.

  2. Le régime totalitaire hors du temps qui maintient l’Algérie sous une chape de plomb ne peut pas tolérer d’autres religions que l’islam dont il se sert pour réprimer tout ce qui bouge.Cet opium du peuple là est partie prenante dans la chasse aux opinions différentes des siennes.

  3. En 1962, à une question d’un journaliste français « À présent que l’Algérie est indépendante, quel sera son avenir ». Feu Mouloud Mammeri a répondu « Elle redeviendra une république islamique comme elle a été avant »

  4. L’Église catholique de Saint Augustin, Léon-Étienne Duval et de Pierre Claverie a acquis le droit de cité en Algérie que nul n’a autorité à lui contester, encore moins au nom de l’État, dont le devoir est de garantir à chacun sa liberté de croyance, pour autant que celle-ci ne porte pas atteinte à l’ordre publique. Mettre l’Église catholique, ou les Églises Réformées non sectaires, dans le même sac que les sectes évangélistes états-uniennes subversives, celles-là mêmes qui prétendent conquérir le monde dans l’attente d’Armageddon, est une infamie.

  5. Je ne peux pas plus que vous le faites pour dégainer les vôtres vous apporter plus d’arguments pour ramer à contre-courant mais moua, nonobstant la rigueur et la prudence que vous me jalousez souvent tellement je suis pondéré dans mes propos mesurés, au point d’être dispensé de passer sous les chourfes caudines de Sidna le Modéro, cheyleleh bourhanouhou kamim ,on ne sais jamais lahla iqqedar atsidoughal, je n’ai aucune envie de vous suivre dans votre rapide précipitation à juger ainsi au pied levé et hardiment.

    Ne vous énervez pas je vous splike calmement.

    Ça fait des lustres que cette  »organisation caritative » opère chinou, comment donc ça aurait pris subitement à nos aimables et tolérants dirigeants de mettre fin brusquement aux agi.. pardon , à l’action charitable de cette si ils n’avaient pas trouvé sinon un lézard, du moins , quelque chose qui lui ressemblerait?

    Iben moua je suis dubitatif quant à ce sujet . Je sais que dans nos contrées on n’a pas besoin de trouver des grosses poux dans la tonsure à ces prêcheurs en tout genre pour les excommunier mais je n’irai pas aussi vite leur donner le Bondyou sans confession à tous ces humanistes déclarés.

    Toutes ces associations sont une aubaine et le choix de prédilection pour  »les services » qui ne se gênent pas pour les noyauter. Je ne crois pas que celle-ci en soit exemptée uniquement parce qu’elle opère dans un si jouli piyé et un océan de sérénité et de quiétude comme le nôtre. Pas plus que je ne crusse que les services à nous autres en soient si dupes pour ne pas aller y jeter un œil concupiscent eux aussi.

  6. « droit de cité » dans un état islamiste et « l’État, dont le devoir est de garantir à chacun sa liberté de croyance » ! On avance, et dans le bon sens.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Un peuple sans souveraineté est un peuple privé de liberté

  « L’opinion est la force du prince dont la bouche doit être l’organe. Elle ne se prononce que sur des sujets importants, les détails...

Les plus populaires

Commentaires récents