8 décembre 2022
spot_img
AccueilSportChampionnats d’Afrique : Bouraâda et Rouana en or, cinq nouvelles médailles pour...

Championnats d’Afrique : Bouraâda et Rouana en or, cinq nouvelles médailles pour l’Algérie

Larbi Bourrada

Le décathlonien, Larbi Bouraâda et le perchiste, Medhi-Amar Rouana ont offert à l’Algérie deux nouvelles médailles en or lors de la 4e journée des 22es Championnats d’Afrique d’athlétisme, disputée ce samedi à Saint-Pierre (Ile Maurice).

Après les deux premières breloques en vermeil, brillamment remportées par Amine Bouanani (110m haies) et Slimane Moula (800m), qui signent par la même occasion leur premier titre continental, Bourâda a confirmé encore une fois qu’il est le meilleur décathlonien africain de l’histoire.

À 34 ans, le natif de Ouled Hadadj n’a rien perdu de sa forme. Quatre fois champion d’Afrique, Bouraâda s’est offert un 5e titre continental en dominant son épreuve de prédilection.

Premier au classement général, à l’issue de la première journée (4.019 points), l’Algérien, recordman africain de cette spécialité (8.521 pts), a confirmé sa suprématie lors des cinq dernières épreuves du décathlon et monte ainsi sur la plus haute marche du podium, grâce à un total de 7776 points, et devance les deux Sud-Africains, Friedrich Pretorius (7504 pts) et Jesse Perez (7396 pts).

Une première réussie pour Rouana

De son côté, Medhi Amar Rouana s’est illustré pour sa première convocation avec l’Algérie. L’athlète de 28 ans a dignement représenté les couleurs nationales en remportant le concours du saut à la perche avec une barre à 5.30m.

- Advertisement -

À l’image du duo Bouanani-Moula, Rouana étouffe son palmarès avec un premier titre africain.

Présent dans le même concours, Hichem Khalil Cherabi a glané la médaille d’argent avec une barre à 5.20m, alors que le Sud-Africain, Hendrik Johannes Van Wyk a complété le podium (4.90m).

Bouzebra en argent, Triki en bronze

Il est enfin là le premier podium africain pour Zouina Bouzebra. Avec un jet estimé à 63.48m, la lanceuse de marteau algérienne s’adjuge sa première médaille continentale, couleur argent, après avoir terminé seconde du concours du lancer du marteau, dominé par la Nigériane Oyeseade Olatoye (63.67m).

Pour sa part, le sauteur Mohamed Tahar Yasser Triki a pris le bronze au triple saut. Comme en 2018 à Asaba (Nigéria), le natif de Constantine termine à la 3e place, avec un bond à 16.58m, alors que le métal précieux est revenu au champion d’Afrique en titre, le Burkinabé Hugues Fabrice Zango (17.34m).

Grâce à ces cinq nouvelles breloques, l’Algérie totalise sept médailles (4 or, 2 argent, 1 bronze) et remonte à la 3e place au classement général. Radio Algérie

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La suppression de la police des mœurs évoquée par le pouvoir en Iran

Près de trois mois après le début du mouvement de contestation, suite à la mort de Mahsa Amini en septembre dernier, cette jeune Kurde...

Les plus populaires

Commentaires récents