20 juin 2024
spot_img
Accueil360°Cherif Mellal reste en prison, ainsi a décidé un juge

Cherif Mellal reste en prison, ainsi a décidé un juge

La chambre d’accusation près de la cour d’Alger a rejeté la demande de liberté de provisoire introduite par la défense au profit du détenu d’opinion, Cherif Mellal. L’ancien président de la JSK paie son engagement pour la Kabylie.

Dans la foulée, la même chambre d’accusation a confirmé l’ordonnance du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, Alger, portant son placement sous mandat de dépôt, rapporte le Comité national pour la libération des détenus d’opinion.

L’ancien président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a été relaxé dans une première affaire dans laquelle il a été accusé « d’atteinte à l’unité nationale ». Rien que ça ! Mais il demeure derrière les barreaux pour une deuxième affaire dans laquelle il a fait l’objet d’une décision de placement sous mandat de dépôt. Il a été condamné en première instance à 18 mois de prison ferme.

Mais réjouissez-vous, l’Algérie dort sous le lourd silence des prisons et macère dans le bruit des chaînes qui entravent la liberté. Quelque 230 détenus d’opinion croupissent dans les prisons. Des centaines de citoyens, activistes ou pas, sont l’objet de mesures arbitraires de la justice. Le pays d’Abane et Ben M’hidi est placé sous le contrôle d’individus dont la seule obsession est de durer au pouvoir, quitte à mettre en danger sa stabilité et son devenir.

Yacine K.

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents