today-is-a-good-day
27 février 2024
spot_img
AccueilA la uneCommunication officielle : l'APS au secours d'El Moudjahid

Communication officielle : l’APS au secours d’El Moudjahid

Tebboune
Communication élogieuse de Tebboune par l’Aps

Ce mardi matin, nous avions observé qu’El Moudjahid avait quelques problèmes avec les calculs en faisant remonter « l’élection » de Tebboune à il y a 5 ans. Alors tout le monde se souvient de la mémorable présidentielle du 12/12/2019. Dans la journée l’APS est venue au secours du vénérable El Moudjahid pour donner les bonnes années. Ouff !

Mieux, en plus de cette rectification qui sauve la peau d’El Moudjahid, l’APS nous apprend cérémonieusement que Tebboune va instaurer le discours sur « l’état de la nation ». Autrement dit, comme ceux que tiennent les présidents des grandes nations comme les Etats-Unis. Comme quoi on voit désormais grand sous le règne de l’auguste Tebboune !

« Le président Tebboune, qui a fait bouger les lignes, a décidé de l’instauration d’une allocution annuelle qu’il prononcera devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès » , explique l’APS.

Elle poursuit : « Désormais, à partir de cette fin d’année 2023, le président de la République se pliera à cet exercice institutionnel qui portera le nom de « discours sur l’état de la Nation ».

Ce discours, qui sera prononcé annuellement, devant les élus du peuple, sera l’occasion pour le président de la République de revenir sur les réalisations de l’année qui prend fin. A la fois état des lieux de l’année qui s’écoule, ce discours sera l’occasion de faire le point sur la situation politique, économique, sociale ainsi que la politique étrangère du pays, et aussi d’évoquer les perspectives pour l’année suivante ».

- Advertisement -

Voilà donc. Nous aurons droit dans quelques jours à un grand discours sur cette année mais aussi ce mandat. Les porte-plumes du chef de l’État sont sortir toute leur science pour nous tresser une Algérie qui n’existe que dans la communication officielle. Quant à la vraie, elle attend encore des jours meilleurs.

Sofiane Ayache

 

2 Commentaires

  1. Plus de 3 milliards de m3 d’eau dessalée prévus pour 2024 et plus de stress hydrique. Grosse économie budgétaire en vue : les Canadairs ne sont plus requis, d’ailleurs ils ne l’ont jamais été.

  2. « Désormais, à partir de cette fin d’année 2023, le président de la République se pliera à cet exercice institutionnel qui portera le nom de « discours sur l’état de la Nation ». Logiquement, il ne pourra pas le faire l’année prochaine (fin de l’année) sachant que ce sera la fin de son mandat et en pleine, soit-disant, campagne électorale. A moins qu’il ait des garanties de reconduction de qui de droit. Et puis, attendre 4 ans, à une encablure de la fin de son mandat, pour, enfin, daigner s’adresser à un autre auditoire que des journalistes aplaventristes et à la Pasionaria de service sur le déclin, est, le moins qu’on puisse dire, too little, too late!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici