9 décembre 2022
spot_img
AccueilIdéeContre l'indignité judiciaire, l'éthique citoyenne

Contre l’indignité judiciaire, l’éthique citoyenne

REACTION

Contre l’indignité judiciaire, l’éthique citoyenne

Le journaliste Khaled Drareni, l’un des plus éthiques de sa génération, vient d’être mis sous mandat de dépôt par la chambre d’accusation de la cour d’Alger.

Arrêté le 7 mars alors qu’il couvrait la marche hebdomadaire à Alger, et après une garde à vue de 3 jours, il a été inculpé “d’incitation à attroupement non armé et d’atteinte à l’unité nationale” et placé sous contrôle judiciaire.

Au nom du secret professionnel et du devoir de protection de ses sources, le journaliste a refusé de donner aux enquêteurs le code de son téléphone.

Malgré les pressions et les intimidations, Khaled Drareni a continué à faire dignement son travail.

- Advertisement -

Après le scandaleux procès, mardi, de Karim Tabbou, dont la famille et les avocats sont sans nouvelles, la justice s’enfonce dans l’indignité et confirme ce rôle peu glorieux d’instrument du pouvoir pour neutraliser les voix discordantes, et briser les citoyens qui refusent la soumission.

 

Auteur
Arezki Aït Larbi

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’université de Djelfa arrache le prix du larbinisme !!!

Le ridicule ne tue pas en Algérie. L'université de Djelfa vient de s'illustrer d'une bien triste manière pour plaire à Tebboune. Cette institution censé...

Les plus populaires

Commentaires récents