6 décembre 2022
spot_img
AccueilCultureContre l’oubli, les colombes de Ferhat Mehenni 

Contre l’oubli, les colombes de Ferhat Mehenni 

On a beau dire et médire de lui, on a beau le critiquer, on a beau essayer de lui faire endosser toutes les tares et tous les qualificatifs négatifs du monde, Ferhat Mehenni est un artiste dans l’âme. Pour preuve, cette dernière composition qu’il vient d’offrir à ses fans, après plus de huit ans d’absence sur la scène artistique.

Les colombes de l’apaisement sont les compagnons de la Vie !

Ce sont les soifs de vivre de la Kabylie !

….

- Advertisement -

Les colombes de l’apaisement protègent le Kabyle

De leurs ailes, elles le couvent pour faire face à l’adversité

Sans relâche elles s’envolent aux rythmes de la liberté

….

Colombes de l’apaisement qu’on a mis derrière les barreaux

Au nom d’une Algérie égarée qui emprisonne ses tourtereaux

Voilà les quelques bribes -traduits à la volée- d’une ode à la liberté qui se veut un hommage pour les militants emprisonnés par un pouvoir féroce qui ne reconnait aucune voix discordante et pacifique. Ils cherchent la bagarre, mais ils ne l’auront pas ! Des millions d’Algériens ont battu le pavé pour démontrer un pacifisme exemplaire pendant plus d’une année ! Et ça, le pouvoir en place ne le pardonne pas. Alors, on cherche des poux sur les têtes de pacifistes convaincus, à leur tête Ferhat Mehenni ! 

Cet hommage aux militants emprisonnés, pour le seul tort d’avoir revendiqué la liberté, s’écoute et se déguste sans modération, car des dizaines de militants pacifistes croupissent encore dans les prisons de Tebboune et Chanegriha. Ne les oublions pas ! 

Puissent les colombes de la paix de Ferhat Mehenni s’envoler pour libérer l‘Algérie de ses bourreaux autoproclamés !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

5 Commentaires

  1. Merci Kacem Madani pour ce bel hommage à la liberté et à la démocratie dont est privée l’Algérie toute entière par ce régime hors du temps qui lui est imposé.Tebboune n’arrête pas de caresser dans le sens du poil la mouvance islamo-conservatrice en élevant au rand de ministre l’imam de la nouvelle mosquée,en octroyant une aide de 100 000 DA aux candidat au pèlerinage à la Mecque notamment.Il a aussi octroyé une aide de 300 millions de dollars à la Tunisie et un don de 300 autres millions aux Palestiniens entre autres.Tebboune fait preuve largesse avec l’argent du trésor public dont l’Algérie a grandement besoin pour booster son économie moribonde et améliorer la vie de ses citoyens.

    • C’est un hommage aux indépendantistes kabyles qui croupissent en prison depuis des mois. Cet hommage est pour leur courage et leur refus de plier devant les forces du mal algériennes. Cet hommage est purement kabyle et ne traite ni du Hirak ni d’une Algérie meilleure. Le combat du Mak anavad est de faire briller république fédérale de Kabylie parmi les plus grandes nations au monde. Aucun algérien n’est solidaire avec les militants indépendantistes taxés de terroristes par Alger. Le kabyle ne fait pas partie de cette Algérie créée par la France en 1839 par décret… Vivement une KABYLIE libre et indépendante.

  2. Ferhat Mehenni rend hommage aux militants du mak et des indépendantistes incarcérés par l’Algérie coloniale oui. Il ne chante pas pour le hirak ni pour une Algérie meilleure! Il chante pour la Kabylie libre et indépendante.
    Un droit de réponse doit être accordé à l’auteur. Quelle ignominie ! Quelle détournement ! Honte à vous!

  3. Tanemmirt a Mass Madani pour cet article sur ce défenseur invétéré de la Liberté qu’est Ferhat Mehenni qui nous a livré une nouvelle ode comme il sait les composer à la gloire de ces centaines de prisonniers politiques et d’opinion, emprisonnés par un pouvoir de voyous et de larbins pour avoir défendu nos droits et notre dignité. Tanemmirt a Ferhat.

  4. Les décideurs au pouvoir doivent s’approprier de ce message de paix et de liberté pour négocier et de dialoguer avec la vraie opposition et cesser de dialoguer avec soi même et sortir de son cercle habituel pour un vrai changement pour l’intérêt du pays et de son peuple.
    L’oppression et la violence n’ont jamais été la solution dans la pratique politique.c’est plutôt le contraire.
    Cette violence se retournera un jour contre ceux qui la pratique c’est une logique historique.
    A méditer.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Des représentants d’ONG alertent le conseil des droits humains à Alger

La presse a été tenue à l’écart, selon nos informations, de cette première réunion de contact mercredi 30 novembre à Alger entre Mohammad Alnsour,...

Les plus populaires

Commentaires récents