12 juin 2024
spot_img
AccueilChroniqueCrime contre la langue de Molière : la France peut mieux faire !

Crime contre la langue de Molière : la France peut mieux faire !

Faut-il être puriste ou Gaulois pure souche pour défendre le français ? Ces dernières années, l’ordinateur et le sms ont drastiquement changé le rapport du Français au français.

Lu ce matin comme titre d’un quotidien à fort tirage : « Des chercheurs ont découvert des preuves qu’il pourrait y avoir eu de la vie sur Mars ».

En première lecture, j’avoue que je m’étais laissé convaincre que cette phrase contenait une erreur grossière, car comment peut-on se permettre d’affirmer et de faire suivre l’indicatif présent du conditionnel ? En d’autres termes, une preuve au conditionnel peut-elle faire office de preuve ?

Il m’a donc fallu consulter une linguiste qui m’a spécifié qu’effectivement, la formulation pourrait paraître étrange mais elle est correcte. C’est tout cela la subtilité et la richesse de notre belle langue ! N’est pas linguiste qui veut !

- Advertisement -

Au-delà de cet exemple qui m’avait initialement dérouté, d’autres types d’erreurs ne font malheureusement pas figures d’exceptions mais font office de règles qui tendent à se généraliser. Il ne se passe pas une journée sans que des erreurs de syntaxe ne viennent écorcher vos oreilles ou vous voiler la vue !

De quoi faire retourner Molière dans sa tombe !

Que ce soit à la télé, à la radio ou dans la presse écrite, le français subit les assauts d’une médiocrité récurrente qui vous laisse coi et sans voix ! Ne parlons pas d’internet où le langage sms écrase de tout son poids toute syntaxe et toute conjugaison …l’abréviation règne en maîtresse absolue, avec des tournures quasi hiéroglyphiques à défier Champollion himself !

Pourtant, des conseils supérieurs de protection du français existent bien, mais curieusement, ils semblent plus opérationnels au Canada que dans l’Hexagone ! Nos amis québécois se faisant un point d’honneur à sauvegarder ce patrimoine universel !

Le ministère de la Culture est pourtant garant de l’application de la loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi du français. Cette loi, dite « loi Toubon », s’implique au quotidien, à travers la délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), pour veiller à la présence et à la diffusion de la langue française. Mais il n’est nul question, pour notre DGLFLF, de taper du poing sur la table quand le massacre du français se fait au vu et au su de tous !

Ce qui avait fait dire au journaliste François de Closets, dès 2009 : « L’écriture manuscrite est en train de disparaître. Mais derrière les claviers, il y a des correcteurs automatiques d’orthographe ! Si on continue de les ignorer, comme on l’a fait avec la calculette, on va au désastre : le correcteur risquera d’être une prothèse pour analphabètes… Car l’ordinateur ne vous apprend pas à écrire. Il faut donc le placer à côté du professeur, comme un assistant qui prendra en charge les complexités de l’orthographe lexicale : la grammaire n’en sera que plus sacrée. On aura ainsi demain une génération qui, au lieu d’écrire comme la mienne, écrira d’une façon lamentable… » (*)

Cependant, notre éminent journaliste semble oublier que les correcteurs d’orthographe ne sont pas infaillibles et qu’ils ajoutent bien souvent de l’erreur à l’erreur !

Ça me rappelle les premiers dictionnaires en ligne qui traduisaient « Time flies like an arrow » en « Les mouches du temps aiment une flèche » ! ?

Même les nouveaux traducteurs ne sont pas en reste. Toujours à propos de temps et de mouches. Sollicitez donc Google pour vous traduire « Les mouches du temps aiment une flèche ». Vous aurez droit à un majestueux « Weather flies love an arrow ». Ça ne s’arrête pas là ! Essayez maintenant la traduction inverse de l’anglais vers le français. El-Hadj Google vous traduit cette dernière phrase en « Les mouches météo adorent les flèches » ! ? CQFD !

À signaler ce coup de gueule d’un enseignant de français, en date du 14 septembre 2023 : « Les partisans du wokisme, ces décérébrés qui pratiquent à longueur de temps des crimes linguistiques veulent imposer à nos enfants, dans les écoles, leurs barbarismes, amphigouris, galimatias, charabias, anglicismes et autres pataquès. Il faut arrêter le massacre, merde alors ! » (**)

Malheureusement, il ne suffit pas de relever et de dénoncer ces véritables forfaitures linguistiques dont les Français usent et abusent quotidiennement pour qu’académiciens et autres responsables concernés se penchent sérieusement sur la question …Pourtant il y va de la survie même de notre belle langue !

Kacem Madani

(*) https://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20090917.BIB4010/debat-le-francais-peut-il-crever.html

(**) https://infodujour.fr/culture/71247-arretez-le-massacre-de-la-langue-francaise

1 COMMENTAIRE

  1. Le/a linguiste vous a aussi appris qu’il n’y a pas qu’un Francais ou pas encore? Penser UN SEUL Francais est ce qui tuerait cette langue. Les Anglais ont compris cela, mais pas les calandos apparemment.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents