5 février 2023
spot_img
Accueil360°De nouvelles mesures répressives en Kabylie

De nouvelles mesures répressives en Kabylie

Détenus d'opinion

Le régime poursuit ses arrestations de citoyens. La mécanique semble prise de folie répressive. Une attention maladive est placée dans la Kabylie d’où sont originaires plus de 200 détenus d’opinion.

Dimanche dernier, des arrestations arbitraires ont eu lieu dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Merzouk Kachi a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction du tribunal de Draa El Mizan, dimanche 23 janvier. Le même jour, Menad Si Saïd a été aussi placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Draa El Mizan.
Merzouk Kachi a été arrêté lundi 17 janvier 2022 par huit éléments de la BRI dans une cafétéria à Iferhounène aux alentours de 11h00. Et Menad Si Saïd a été arrêté deux jours plus tard dans une cafétéria à Imsouhal à 18h dans la même daïra d’Iferhounène.
330 citoyennes et citoyens sont détenus arbitrairement dans les prisons. Quatre journalistes, des universitaires, des opposants politiques, des étudiants figurent sur la liste de ces Algériens otages du régime.
L. M.
ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Campagne d’espionnage StrongPity ciblant les utilisateurs d’Androïd

Une seule autre campagne Androïd a été précédemment attribuée à StrongPity. C'est la première fois que les modules décrits et leurs fonctionnalités sont documentés...

Les plus populaires

Commentaires récents