22 janvier 2022
spot_img
AccueilCommuniquéDébut de la cérémonie des funérailles du général Gaïd Salah

Début de la cérémonie des funérailles du général Gaïd Salah

EXPRESS

Début de la cérémonie des funérailles du général Gaïd Salah

La cérémonie des funérailles du puissant général Ahmed Gaïd Salah, véritable homme fort de l’Algérie depuis la démission du président Bouteflika a débuté mercredi avec l’arrivée de sa dépouille au Palais du peuple, selon des images diffusées par la télévision publique.

Le cercueil en bois du défunt, décédé lundi d’une crise cardiaque à l’âge de 79 ans, est arrivé vers 6H30 GMT au Palais du peuple, recouvert du drapeau national et porté par plusieurs officiers marchant au pas, afin de permettre aux Algériens de lui rendre un dernier hommage.

Le cortège funéraire est arrivé à cette ancienne résidence des gouverneurs ottomans bâtie au 18e siècle, entouré de nombreux motards.

Le chef d’état-major par intérim, le général Saïd Chengriha et d’autres responsables de l’état-major, étaient présents lors de l’arrivée de la dépouille.

Le président Abdelmadjid Tebboune s’est recueilli devant le cercueil avant de présenter ses condoléances aux membres de la famille du général qu’il avait élevé jeudi, lors de son investiture, à la dignité de « Sadr » dans l’Ordre national du Mérite, traditionnellement réservé aux chefs d’Etat.

L’ex-président par intérim, Abdelkader Bensalah et de nombreux hauts responsables lui ont rendu un dernier hommage.

Selon des images diffusées par les télévisions, une foule immence s’est rassemblée devant les portes du Palais du peuple pour rendre un dernier hommage au général Gaïd Salah.

Gaïd Salah sera enterré après la prière de l’après-midi (12H00 GMT) au carré des Martyrs du cimetière Al-Alia (est de la capitale), où sont enterrés les anciens présidents et d’autres hautes personnalités algériennes.

Mardi, des tentes et des chapiteaux ont été installés dans plusieurs wilayas et des registres de condoléances ont été ouverts pour permettre aux citoyens de lui rendre un dernier hommage, selon les télévisions.

Chef d’état-major de l’armée algérienne pendant 15 ans, le général Gaïd Salah était apparu ces derniers mois comme le gardien intransigeant du « système » au pouvoir face au mouvement de contestation populaire.

Il est mort quatre jours à peine après l’investiture du nouveau chef de l’Etat.

Auteur
AFP

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le PST suspendu par le régime

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, le Parti socialiste des travailleurs annonce que "le conseil d'État a ordonné aujourd'hui la suspension temporaire des...

Les plus populaires

Commentaires récents