18 août 2022
spot_img
AccueilCommuniquéDes bureaux d’études et promoteurs dessaisis de leurs projets à Batna

Des bureaux d’études et promoteurs dessaisis de leurs projets à Batna

Pour cause de retards

Des bureaux d’études et promoteurs dessaisis de leurs projets à Batna

La visite du wali jeudi a permis de lever quelques lièvres. Le premier magistrat de la wilaya de Batna s’est rendu de ses propres yeux de l’incurie qui règne dans la gestion de certains dossiers immobiliers.

Le locataire indélicat

Comme on le sait, le locataire est soumis à des lois convenues dans le contrat entre la direction de l’OPGI et le nouveau locateur, bailleur. Sauf que ce dernier, aussitôt qu’il a reçu les clés s’est mis à réaliser des transformations à l’intérieur, de même pour l’extérieur de l’appartement social en démolissant les murs de fenêtres et les transformer en portes de balcon ouvrant sur des espaces interdits à l’utilisation. Le locataire voulait en quelque sorte s’approprier l’entrée du bâtiment, afin de gagner un espace de plus à son insu. Ce même locataire a été surpris en flagrant délit en train de faire des transformations illégales lors d’une visite d’inspection et de travail effectuée jeudi par le wali Siouda Abdelkhalek. A ce propos, le wali a piqué une crise de nerf et a ordonné qu’on lui ôte l’appartement en instruisant les responsables concernés de créer d’urgence une commission afin de contrôler l’ensemble des autres  logements.

En outre, durant la visite d’inspection, bon nombre de promoteurs et bureaux d’études ont été dessaisis de leurs projets lors des dernières sorties d’inspections et de travail effectués par  Siouda Abdelkhalek, premier responsable de l’exécutif de Batna. Il a été constaté de visu les énormes retards qu’accusent les chantiers. A ce niveau, le wali a ajouté qu’”il faut mettre un terme à cette situation de désordre qui règne depuis un certain temps ici et cela à tous les niveaux”, a-t-il soutenu.

- Advertisement -

Il a affiché son mécontentement devant les promoteurs qui ont accusé un retard dans les travaux de chantiers, tel qu’un nouveau tribunal situé à Hamla dont l’achèvement du projet devrait être livré pour cette année ; le chef  de l’exécutif en ordonnant sur le lieu la résiliation du contrat avec le promoteur ainsi le bureau d’études. Par-ailleurs, un lycée de 800 places pédagogiques et un groupe scolaire situés toujours à Hamla en cours de réalisation devront être achevés et seront  normalement livrés à temps, c’est-à-dire dès la rentrée scolaire ‘2018/2019.

De ce fait, les promoteurs et bureaux d’études ont intérêt à être au rendez-vous, autrement dit, de lourdes sanctions  vont leur être infligées a promis Siouda Abdelkhalek.

 

Auteur
Abdelmadjid Benyahia

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

1re journée de la Liga Santander : des matches compliqués

La saison 2022/23 de LaLiga Santander est prête à débuter, avec une première journée qui sera disputée vendredi, samedi, dimanche et lundi. Le trio...

Les plus populaires

Commentaires récents