1 octobre 2022
spot_img
AccueilIdéeDes Iraniennes se libèrent publiquement du foulard "islamique"

Des Iraniennes se libèrent publiquement du foulard « islamique »

Résistance

Des Iraniennes se libèrent publiquement du foulard « islamique »

Près de trente-neuf Iraniennes viennent d’être arrêtées pour avoir enlevé le foulard, faussement appelé « islamique ». Et ce n’est qu’un début car une autre révolution, plus générale, gronde en ce moment, celle de la liberté. Celle justement que les ayatollahs avait confisquée au lendemain de la chute du Shah. Bientôt le tour de l’Algérie ?

Des jeunes femmes viennent effectivement de braver publiquement la loi barbare qui sévit en Iran. Ce n’est pas nouveau mais, cette fois-ci, il semblerait que le mouvement ne soit que le début d’un vaste réveil à la liberté.

Contrairement aux autres tentatives de soulèvement, la revendication ne porte pas seulement sur la liberté politique de choisir un camp, celui supposé des « modérés ». Ce qui n’était en fait qu’un leurre que les ayatollahs brandissaient pour couvrir leur propre lutte au sein du pouvoir Iranien.

- Advertisement -

On ne le redira jamais assez, il est impossible que la barbarie puisse avoir le dernier mot au vingt-et-unième siècle, après que cinq siècles d’évolution des lumières ont libéré les esprits.

Couvrir les femmes, de la tête au pied, en faisant de cet être humain un esclave est tout simplement hors du temps et de l’évolution de l’humanité. Les ayatollahs ont cru enfermer cette liberté définitivement, c’est mal connaître la marche du temps et le souffle de l’humanisme.

Probablement auront-ils raison, cette fois-ci encore, de ces pauvres femmes mais le temps leur est de plus en plus compté, comme il est compté à tous ces mouvements psychanalytiquement atteints par l’obsédante idée d’une femme belle, désirable, intelligente et libre.

Notre génération l’avait affirmé bien avant Kamel Daoud, il y a un gros problème psychiatrique relevant de la sexualité dans les pays musulmans. Notre ami Kamel a eu l’opportunité de l’exprimer pour nous tous, avec force, nous lui en sommes reconnaissants.

Oui, il arrivera ce temps où les très belles iraniennes que nous avions connues pendant nos études universitaires reviendront à la vie, à ce qu’elles étaient dans un autre temps, avant leur retour dans ce pays où la malédiction des barbus psychopathes leur est tombé sur la tête.

Il en sera inévitablement de même en Algérie, c’est une question de temps et on s’y rapproche à grand pas.

S. L. B.

Note

  1. La barbarie n’est pas dans le port volontaire d’un foulard ni d’une conviction religieuse. Elle l’est dans l’obligation légale de le porter et/ou la pression par la menace, ce qui est le cas, en Iran comme en Algérie.

Auteur
Sid Lakhdar Boumédiene, Enseignant

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Arabie saoudite : Mohammed Ben Salmane nommé Premier ministre

Mohammed Ben Salmane monte en pouvoir. Auparavant vice-Premier ministre, le prince héritier sera "le président du Conseil des ministres", un poste traditionnellement occupé par...

Les plus populaires

Commentaires récents