30 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeDes youyous qui hérissent les poils au procès de Dar El-Beida !

Des youyous qui hérissent les poils au procès de Dar El-Beida !

Mira Mokhnache

En arrivant à la justice de Dar El-Beida grandissait ce sentiment patriotique, la cause est, tellement, profonde qu’elle submerge toutes autres émotions, on se sent soldat qui a le devoir d’accepter toutes les conditions du terrain.

Je revois mes camarades, en compagnie des familles des détenus, des épouses, des enfants, des frères et sœurs, parents tantes et oncles, on se sentait en grande famille, avec les embrassades pleines d’affection, du soutien et du réconfort, des sourires et des larmes … Et des militants qui assument jusqu’a l’os, aujourd’hui a grandi en moi la force de la détermination.

Ma foi, quel est cet immense sentiment, si noble et profond qu’on partage pour défendre une cause, .. plus fort que tout, c’est en nous et c’est plus fort que nous ! … Même dans l’obscurité totale, nous on y croit et on voit la lumière qui nous guide !

L’arrivée des détenus !

- Advertisement -

Menottés, entourés par des policiers et des gendarmes les faisant asseoir un par un, des membres de la famille qui les appellent et eux cherchent à reconnaître des visages dans la salle, ils nous sourient, font des coucous avec les mains menottés… Des larmes coulaient de partout, même des hommes très durs qui ne pleurent devant rien, essayaient de retenir les larmes intenables….. Le poids des menottes sur des mains innocentes est énorme !

L’audience commence par l’identification de tous les accusés, finalement, il y’a des absents à la barre. La magistrature décide de reporter le procès. Des avocats demandent à la magistrature une liberté provisoire aux détenus, la plupart ayant dépassé une année de prison et Lounes Hamzi qui a 2 ans …On attendait tous avec impatience cette décision qui puisse apporter de l’espoir à l’aboutissement du procès et un peu de repos aux détenus … La réponse était négative…

Et des youyous éclatèrent se faisant entendre jusqu’à l’âme, on revoit l’image durant la guerre, on revoit les villages Kabyles incendiés, des hommes fusillés, emprisonnés… Et des femmes qui poussent des youyous pour honorer les martyrs.
Je regarde vers les camarades et les familles des détenus… Des yeux larmoyants … Des avocats qui essuient des larmes !

Mira Mokhnache

ARTICLES SIMILAIRES

4 Commentaires

  1. Le ministre de la justice lui-même a bien reconnu publiquement qu’il n’existait pas de justice dans cette soi-disant Nouvelle Algérie. Qu’attendre donc de ces juges frelatés actionnés à distance comme de vulgaires marionnettes? Et dire que l’Algérie vient tout juste d’être acceptée comme membre du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. De quel homme s’agit-il? Certainement pas du citoyen algérien dont le droit est bafoué avec force violence par ce régime illégitime. Yedji ga3 enharkoum ya ouled lehram!

    • L’ambassadeur de Chine en France répondait récemment à un journaliste qu’en Chine on respecte bien les Droits de l’homme en ajoutant « de l’homme chinois ».
      En Algérie on applique les Droits de l’homme … algérien qui n’est vraiment … rien. Vivement l’indépendance de la Kabylie pour retrouver les joutes oratoires dans les assemblées de village où l’individu est vraiment considéré comme ce qu’il est : « un homme libre » !

  2. Honneur et respect aux prisonniers de la Liberté d’expression. Cela rappelle Arezki Lbachir qui à un moment donné de son procès lance au juge : « A partir de maintenant je ne parlerai plus qu’en kabyle ! ». Au moment de son exécution, il demande aux femmes de pousser des youyous. La Kabylie est « la Kabylie » et elle le restera, rebelle, fière et digne, malgré toute la répression absurde de la junte militaire.

  3. Maintenir des innocents en prison est un crime.Dans quelle Algérie vivons-nous?Celle des hommes et des femmes libres ou celle des soumis à la loi du plus fort.La réponse coule de source avec ces plus de 300 prisonniers pour délit d’opinion ou encore toutes ces interdictions sélectives.A quand la fin du cauchemar imposé par des brutes autistes et incompétentes pour gérer rationnellement ce grand pays maintenu sous une chape de plomb pour des intérêts sordides.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« Censure » de Mediapart : la justice tranchera mercredi

Une affaire inédite de censure visant le site d’information Mediapart éclabousse l’espace médiatique français depuis quelques jours. Mediapart est empêché par la justice de...

Les plus populaires

Commentaires récents