26 février 2024
spot_img
AccueilPolitiqueDésaffection et indifférence de la population

Désaffection et indifférence de la population

Elections locales à Tiaret

Désaffection et indifférence de la population

Comme lors des législatives, la majorité de la population a préféré faire l’impasse sur cette campagne. Ces élections locales interviennent, certes dans un contexte de lassitude générale, générée par une crise financière et une gestion catastrophique des affaires de l’État et l’absence d’un véritable dialogue social entre administrateurs et administrées à même de remobiliser la société face aux nombreux menaces qui entourent le pays.

Une campagne de communication particulièrement agressive a été menée par les pouvoirs publics et les candidats pour inciter les électeurs à aller voter. Mais dans les rues de la capitale rostémide, l’intérêt pour l’élection est vraiment très faible. 

Affichage anarchique

- Advertisement -

Pour cette deuxième semaine de campagne, nous avons pu avoir des éclairages, particulièrement à Tiaret où le FLN et le RND ont l’habitude d’avoir le vent en poupe. Pour autant, la campagne a connu une ambiance de à marée-basse.

Les vieux réflexes sont de retour. Et pour cause, l’affichage anarchique a fait son apparition, dénotant ainsi le peu d’égard des formations politiques pour les dispositifs de la loi électorale qui punissent de tels agissements. Et dire que les candidats font de l’environnement leur cheval de bataille. Et pourtant la wilaya de Tiaret a mis à leur disposition un nombre considérable de panneaux d’affichage. 

Les candidats sur le pied de guerre

Au chef-lieu de wilaya, l’enjeu électoral semble serré entre les grosses cylindrées. Pour le tête de liste APW du FLN, la confiance est renouvelée pour le P/APW sortant, Bouriah Tahar.

Quant au parti d’Ouyahia, il a engagé Chadli Mohamed, membre du directoire de la JSMT dont il était déjà président et membre du Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) comme tête de liste APW.

Le maire sortant, Bouteldja Rabah, est tête de liste du Front de Libération nationale FLN, autrement dit, il prone « la continuité » pour sa propre succession à la présidence de l’APC de Tiaret.  A l’en croire, ses chances d’être réélu sont optimisées, un choix qui a suscité des remous tant parmi les candidats écartés que chez la base militante, sauf que cette fois, le parti d’Ould Abbès risque de trouver des embûches sur sa route. Notamment, un adversaire de taille. LE RND a mis le paquet sur la présidence de l’APC de Tiaret en accréditant à Hallouz Mohamed Amine, un ex-maire d’obédience FLN, qui s’est converti récemment au RND.

Meeting d’Ouyahia

Tiaret, a été aussi marquée vendredi par l’arrivée du secrétaire général du RND qui a animé à la salle omnisports Belarbi Abdallah un meeting populaire.

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé à l’intérieur et aux alentours de la salle pour assurer une sécurité maximale à ce déplacement, 

Durant meeting, Ahmed Ouyahia s’est exprimé sur plusieurs sujets d’actualité. Il a fait une brève rétrospective sur les efforts consentis par Bouteflika, « initiateur de la réconciliation nationale », qui « a ramené le pays au calme en le réhabilitant sur le plan international ». Évoquant ensuite les listes de son parti pour les prochaines locales, il déclare : « Nous nous sommes engagés dans ces joutes avec des hommes et des femmes crédibles et des idées novatrices ». 

Abordant le recours à la planche à billets, il a soutenu que cette mesure était la seule solution pour éviter l’endettement extérieure.

Violente campagne

La campagne se poursuit dans une ambiance morose et violente. Des affrontements violents ont opposé, hier, à la mi-journée, à Medrissa, au sud ouest du chef-lieu de wilaya, et juste après le retour des militants du RND du meeting animé par Ouyahia, des militants du FLN à ceux du RND, une bataille rangée, durant laquelle des armes blanches ont été utilisées. Le fils du responsable du FLN de cette commune a porté des coups de couteau au niveau de l’abdomen à l’un des militants du RND, la victime a été admise à l’hôpital Youcef Damardji de Tiaret, a-t-on appris auprès d’une source locale.

Auteur
Khaled Ouragh

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici