3 octobre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueDjamel Ould Abbès : "Nous sommes el dawla ! Et Bouteflika est...

Djamel Ould Abbès : « Nous sommes el dawla ! Et Bouteflika est le vrai président du FLN »

Le secrétaire général du FLN

Djamel Ould Abbès : « Nous sommes el dawla ! Et Bouteflika est le vrai président du FLN »

Le SG du FLN Djamel Ould Abbès a animé, samedi matin, à la Maison de la culture de Tiaret un meeting régional avec les élus FLN des APC et APW de cinq wilayas Tiaret, Chlef, Relizane, Tissemsilt, Mascara et El Bayadh.

Dans son allocution, le SG du FLN, a rappelé à l’assistance son passage à Tiaret en 1955 , au collège Moderne (actuel lycée Ibn Rostom) où il a fait ses études et décroché son baccalauréat, selon lui. « J’ai une histoire d’amour avec Tiaret… ». Puis de revenir sur son passé historique. Il dit avoir connu et côtoyé feu le commandant Slimane Kaïd Ahmed et d’autres compagnons de la guerre de libération nationale de la région. Rien que ça !

Le patron du FLN s’est déclaré très satisfait des résultats décrochés par sa formation politique lors des dernières élections, où le FLN est arrivé en tête, dans les cinq wilayas présentes, « à l’exception de Chlef où nous avons perdu beaucoup de sièges » a-t-il concédé.

- Advertisement -

Djamel Ould Abbès a par ailleurs soutenu que le programme du FLN est celui du président de la République qui « n’est pas à présenter aux Algériens ». Puis de lancer cette phrase lourde de sens : « Nous sommes el dawla». Et « dawla c’est nous…et le président Bouteflika est le véritable président du FLN et (non le président d’honneur), nous, nous sommes les exécutants ».

Ould Abbés dira que son parti soutient le secteur public afin de « protéger les travailleurs et la création des postes d’emploi à tous les niveaux », Puis de justifier la rencontre avec Haddad et Sidi Saïd dans une tripartite bis. 

« Mon ami Abdelmadjid m’a promis qu’aucun poste ne sera supprimé et aucun travailleur ne sera inquiété… », s’est réjouit l’inénarrable patron du FLN. Puis de tresser des lauriers au patron du FCE. « Haddad est un patriote d’une famille révolutionnaire il m’a dit : « M.Ould Abbès : nous, nous ne sommes pas des prédateurs ».  Et d’ajouter que les grandes sociétés tels que Sonatrach, Naftal,et Sonelgaz ne seront pas touchées …

A propos de la présidentielle 2019, Djamel Ould Abbès s’est contenté d’affirmer : « Laissons le temps faire les choses, c’est trop tôt d’en parler ».

Auteur
Si Merabet Nour-Eddine

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Rabah Belamri : 27 ans déjà

Rabah Belamri nous a quittés le 28 septembre 1995. Une éternité. Cet écrivain prolifique a eu plusieurs cordes à son arc. Poète : Le galet...

Les plus populaires

Commentaires récents