6 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéDouze wilayas sous le sable, le Sud algérien sur une poudrière. (Vidéo)

Douze wilayas sous le sable, le Sud algérien sur une poudrière. (Vidéo)

Le mépris des autorités pourrait faire exploser la situation dans le Sud dès le 4 mars!

Douze wilayas sous le sable, le Sud algérien sur une poudrière. (Vidéo)

Des vents de sable très forts ont affecté plusieurs wilayas du Sud du pays, dans l’indifférence générale.

Pendant que des wilayas comme Tindouf, Adrar, Tamanrasset, Illizi, Bechar, Ghardaïa, Ouargla, Naâma, El Bayadh, Laghouat, le sud de Djelfa et El Oued sont balayées par des vents de sable avec des rafales qui ont dépassé localement 80 km/h, ceux qui dirigent le pays n’ont même pas daigné émettre un communiqué, encore moins se déplacer pour s’enquérir de la situation dramatique dans laquelle ces wilayas sont plongées.

Des tempêtes de sable, qui ont provoqué la coupure de plusieurs axes routiers, rendant difficile l’approvisionnement des populations, en produits alimentaires et en carburants, qui ont dû prendre leur mal en patience et qui se sont abritées comme elles le pouvaient.

- Advertisement -

Des tonnes de sables se sont accumulées ainsi dans les centres urbains, coupant les routes communales et obstruant jusqu’aux portes des maisons.

Le bétail à également souffert dans ces régions reculées du pays, et les éleveurs ne savent plus à quel saint se vouer.

Les populations du Sud affectées, sont livrées à elles-mêmes dans la mesure, où les autorités locales ne disposent ni de moyens nécessaires pour ré-ouvrir les routes, ni encore moins, de plans d’urgences, pour parer à un problème, qui est pourtant récurent dans ces régions algériennes (doit-on rappeler)!

Les populations du Sud algérien, souffrent terriblement du manque de plans gouvernementaux adéquats à même de leur permettre de s’approvisionner convenablement à chaque événement de ce genre, ce qui accentue le sentiment d’abondant dont ils souffrent depuis toujours.

Si le gouvernement algérien ne prend pas les mesures urgentes et nécessaires pour prendre en charge les problèmes des populations du Sud, et d’une manière durable, alors, les tensions déjà très vives s’exacerberont inéluctablement.

L’Amenokal de l’Ahaggar, Ahmed Edaber, menace de manifestation grandiose demain le 4 mars !

Il y a quelques jours, l’Amenokal de l’Ahaggar, Ahmed Edaber, avait « brossé un tableau noir de la réalité des populations du Sud et des Touareg, que les locaux feignent d’ignorer. À commencer par la situation des routes reliant le chef-lieu de wilaya de Tamerasset aux localités environnantes, qui se trouvent dans un état de grand délabrement, et le problème de santé dans les villages enclavés qui manquent terriblement de personnels médical et paramédical, en passant par l’épineux dossier des comis de l’état civil, lequel est toujours renvoyé aux calendes grecques. », rapportait le journal Liberté.

Par la suite et au lendemain de ses déclarations, Ahmed Edaber, durcit le ton sur le journal d’El Watan et menace de paralyser les régions du Sud. « Si aucune suite ne nous est donnée d’ici à dimanche prochain (4 mars), Tamanrasset sera le théâtre d’une manifestation grandiose. Toutes les tribus targuies, jusque-là retenues d’investir la rue pour éviter d’en rajouter une couche aux soubresauts et spasmes de protestation qui secouent le pays, seront invitées à un grand rassemblement au chef-lieu de wilaya pour exprimer leur ras-le-bol et crier à tue-tête contre la hogra (l’avanie) », a-t-il encore prévenu.

Une situation, somme toute compréhensible, du fait des nombreux problèmes qu’affrontent seules, les régions du Sud, dans l’indifférence et le mépris des autorités et du gouvernement algériens. Tout le monde est prévenu !

Auteur
B. Karima

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Sonatrach : accord avec six partenaires sur la révision des prix du gaz exporté

  Le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a affirmé, mercredi à Alger, qu'il avait été convenu avec six partenaires de réviser les prix du...

Les plus populaires

Commentaires récents