29 mai 2024
spot_img
AccueilCommuniquéEaux épurées en agriculture : le ministère de l'hydraulique fixe l’ordre des...

Eaux épurées en agriculture : le ministère de l’hydraulique fixe l’ordre des priorités

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a affirmé jeudi, que son département avait établi un ordre de priorités à travers les différentes wilayas du pays, dans le cadre des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatives à l’accélération de la mise en œuvre du programme d’utilisation des eaux épurées en Agriculture et en Industrie.

Lors d’une séance consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, le ministre a précisé que le secteur œuvrait à l’accélération de la mise en œuvre de ce programme, conformément à un ordre de priorités qui sera respecté, pour atteindre un taux d’exploitation de 60% d’eaux récupérées.

Le ministre a rappelé que ce programme avait bénéficié d’une enveloppe financière de 150 milliards DA, avec accord pour la réalisation de la première tranche d’un coût de 34 milliards DA sur trois ans (2023-2026).

Ce programme comprend le réaménagement de stations et de systèmes d’épuration des eaux usées, et leur acheminement aux périmètres agricoles.

Répondant à une deuxième question sur le phénomène de l’envasement des barrages, M. Derbal a relevé que le secteur avait élaboré un plan pour la prévention de ce phénomène à travers le pays, par le lancement de campagnes de dévasement.

- Advertisement -

Il s’agit de la campagne de 2012-2018, qui a permis l’enlèvement de plus de 16 millions de m3 de vase des barrages des wilayas de Mascara, de Biskra et de M’sila, ainsi que la campagne de 2020-2025, en cours, qui a permis d’enlever 30 millions de m3 de vase des barrages des wilayas de Khenchela, de Mascara, de M’sila, de Skikda, de Béchar, de Relizane et de Aïn Defla.

L’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) s’emploie, selon le ministre, à concrétiser des campagnes de reboisement sur les bassins versants des barrages afin de les protéger contre le phénomène d’envasement.

Le ministre a également révélé que l’achèvement des travaux du barrage de Boukhroufa, dans la wilaya de Tlemcen, dont le taux de réalisation actuel est de 80%, interviendra au cours des deux prochains mois, après parachèvement des procédures administratives et juridiques avec l’entreprise réalisatrice.

A une troisième question concernant l’extension des superficies agricoles irriguées, le ministre a rappelé la stratégie du secteur et ses efforts pour consacrer 70% des eaux mobilisées annuellement à l’agriculture, en sus de faciliter l’octroi de licences de forage de puits.

Le ministre a promis d’œuvrer avec les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture afin de délivrer toutes les licences possibles dans le cadre de la loi et de rechercher des solutions alternatives pour répondre aux aspirations des agriculteurs, en renforçant l’instruction ministérielle conjointe à cet effet.

Il a, également, annoncé le lancement de plusieurs études pour des projets de grands transferts d’eau des zones les plus riches en eau vers les zones les moins loties.

APS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents