30 mai 2024
spot_img
AccueilMonde«Environ 1000 membres du Hamas» sont soignés en Turquie

«Environ 1000 membres du Hamas» sont soignés en Turquie

Près de 1 000 membres du Hamas seraient actuellement soignés dans des hôpitaux turcs. C’est ce qu’a affirmé ce lundi 13 mai Recep Tayyip Erdogan, au cours d’une conférence de presse avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, qu’il recevait dans le cadre du réchauffement diplomatique entre les deux pays.

Voilà une déclaration qui va sans doute rappeler les liens étroits entre Ankara et le Hamas, alors que le président qualifie Israël d’État « terroriste ».

Recep Tayyip Erdogan a paru piqué au vif, lorsque Kyriakos Mitsotakis a rappelé que la Grèce, contrairement à la Turquie, considérait le Hamas comme un groupe terroriste, pendant leur conférence de presse.

Le chef de l’État turc a non seulement réagi en qualifiant le Hamas d’organisation « de résistance », comme il l’avait déjà fait des dizaines de fois, mais il a aussi affirmé de façon inédite que des membres du Hamas étaient soignés dans son pays.

« Environ 1 000 membres du Hamas sont actuellement soignés dans les hôpitaux de mon pays. Je ne suis pas d’accord avec votre position, je ne peux pas être d’accord quand tant de membres du Hamas sont tués. L’Occident entier les attaque avec toutes sortes d’armes et de munitions », a-t-il déclaré.

- Advertisement -

Jusqu’ici, les autorités turques avaient seulement évoqué le cas de centaines de Gazaouis – dont des enfants et des bébés – transférés dans le pays pour y être soignés. Mais il n’avait jamais été question de membres du groupe islamiste palestinien.

S’agit-il d’un lapsus de Tayyip Erdogan, qui aurait en fait cité le nombre de Gazaouis sous traitement en Turquie, ainsi que le suggèrent des journalistes turcs généralement bien informés ?

Ces déclarations constituent en tout cas une nouvelle marque de soutien au groupe palestinien, mais aussi une forme de provocation à l’égard d’Israël, avec lequel Ankara a récemment rompu ses relations commerciales.

La rencontre du jour à Ankara se déroulait dans le cadre du réchauffement diplomatique entre les voisins, aux relations historiquement tendues. Autre point de tension entre dirigeants grec et turc : le président Erdogan a confirmé la conversion de l’église orthodoxe Saint-Sauveur-in-Chora, à Istanbul, en mosquée. En réaction, son interlocuteur a fait part de son mécontentement.

Sur le plan bilatéral en revanche, les deux dirigeants ont tout de même salué d’importants progrès et affiché leur souhait commun d’entretenir ces liens de « bon voisinage » malgré les différends.

Selon le ministère de la Santé du muovement Hamas, plus de 35 000 Palestiniens sont tués et des milliers d’autres blessés depuis l’offensive de l’armée israélienne sur la bande de Gaza.

Avec Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents